Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 17:12

Dossier-n-13-0901.JPG

Samedi dernier, dans la chronique "Faut-il vous l'emballer?" (C'est juste en dessous...) je pointais du doigt la rivalité qui se développe, à mon point test favori, au coin des rues Nostre Seigne et Mérindol, entre les partisans du vrac et les partisans du sac plastique. (NDLR: je me demande s'ils kle font là pour me faire plaisir ou par simple goût de la publicité)....

En fait, je pensais avoir juste proféré une boutade, mais non. C'EST VRAI!

Témoin ici à droite, ce compte rendu, dimanche 2, vers 10h30, d'une attaque éclair des écolo-crados sur le thème "halte aux emballages plastiques qui infestent les alentours des déchargent publiques et empoisonnent les gentils dauphins dans la mer!"

Dossier-n-13-0903.JPG

Mais les emballo-crados ne se laissent pas faire, et tentent de reprendre possesion du terrain, par une contre attaque lourde et organisée.

A 14h40, visiblement, ils n'ont pas reconquis la totalité du territoire. Les écolos-crados résistent et tiennent encote la majorité du champ de bataille, mais les emballos ont pris pied solidement à quelques endroits stratégiques et ils attendent des renforts...

Bref, je vous dis pas, dimanche soir, la tension est à son comble. Nous, les civils, nous nous terrons à l'abri, en espérant ne pas prendre un légume pourri sur la tronche, façon dégât collatéral...

En fait, ce que nous espérons de tout notre coeur, c'est que les Casques Bleus des services de ramassage municipaux vont mettre tout le monde d'accord en embarquant tous les belligérants... 

Et bien non, et je voudrais dénoncer ici le favoritisme scandaleux dont bénéficient les écolo-crados. En effet, lundi 3, à 8h45 du matin, voici où on en était.

Dossier-n-13-0904.JPG

Visiblement, un camp a été bousculé, alors que l'autre est resté sur place. Mais en fait, les écolo-crados ont du mal à résister aux envahisseurs (normal, ils ne bouffent que des fanes de carottes) et du coup, c'est un troisième groupe, les déméngeo-crados qui a pris pied sur ce territoire si disputé... celà me rappelle la guerre entre le Nuevo Rico et San Theodoros dans "l'Oreille Cassée", à propos du désert du Gran Chapo.

NDLR: au cas où vous l'auriez loupé, sachez qu'on trouve actuellement chez les marchands de journaux un très interessant album édité par le Point et Historia: "les personnages de Tintin dans l'histoire", qui retracent les évènements historiques qui ont inspiré les aventures de Tintin. C'est très bien fichu. Et malheureusement parsemé de fautes d'orthographe...

Repost 0
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 16:05

Dans le grand débat sur la lutte contre le gaspillage des ressources de la planète, il est de bon ton de pointer du doigt le gachis que représente le suremballage de la majorité des produits D'où une tendance à voir revenir les produits en vrac.

Dossier-n-13 0895

Je suis heureux de vous faire savoir que chez nos amis Rats Noirs, le débat a aussi lieu de façon même encore plus intense qu'entre hard discount et supermarché.

J'en veux pour preuve cette vue assez explicite de la rue Lieutaud, hier vendredi 30, vers 8h40. Comme on peut voir, la tendance "Sauvons la Planète" s'exprime assez fortement dans le quartier.

Même analyse au même moment rue Nostre-Seigne, qui est décidemment le témoin de toutes les expressions écologiques.

Dossier-n-13-0897.JPG

Incontestablement, pas un poil de plastique (c'est idiot, non, comme expression? Il n'y a pas de plastique velu! Enfin, je crois). J

Je me demande si ceux qui nous ont laissé ça ont voté Joly ou Hulot à la primaire d'EELV...

 

Mais ne nous emballons pas. Comme nous le disions en préalable, les deux tendances coexistent au sein d ela tribu des Rats Noirs. Toujours au même moment, rue Mérindol, la mouvance "Garder mes mains douces et blanches" s'exprime.

Dossier-n-13-0896.JPG

Le fin analyste que vous êtes ne manquera pas de remarquer qu'il y a une tendance éventuellement conciliatrice qui apparait, avec l'utilisatin d'emballages biodégradables. Ca se complique!

Et ce samedi vers 11h, les pas-écolos-du-tout ont repris la main rue Nostre-Seigne.

Dossier-n-13-0899.JPG 

L'expression "pas-écolo-du-tout" ne s'applique évidemment pas au conducteur de la bagnole qui est garée là. Lui ne pollue absolument pas: il est là depuis hier soir, à l'heure où j'écris ces lignes, il est encore là. Et emn plus, comme il bloque la rue, pas de circulation. Conclusion: pas un gramme de CO2 émis dans la rue depuis hier soir. Espérons qu'il gane un passage sur TF1.

Enfin bref, comme vous le voyez, le peule des Rats Noirs reflètent exactement la sociéte des braves et honnêtes citoyens dans tous ses clivages. C'est au point de se demander si ce ne sont pas les mêmes.

 

Post Scriptum susceptible de nous remonter le moral (?!?!?) 

Image prise ce matin vers 10h45 rue du Puits Juif.

Dossier-n-13-0898.JPG

Comme le disait l'autre jour Caroline: "La résistance s'organise". On se sent moins seul.

Mais quand on voit les dépôts au pied du panneau, c'est pas gagné. C'est la réponse du berber à la bergère...

Berger allemand ou des Pyrennées? 

Repost 0
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 15:57

Préambule: je vous prie d'excuser l'aberration spatio-temporelle quim'a fait me planter hier dans

le titre de ma chronique. Encore un coup des neurinos non-relativistes... Allez, on oublie.

Ce qui est sympa, avec la rentrée des classes, c'est que, comme dirait DSK, non seulement on touche une nouvelle maitresse, mais surtout, on retrouve ses copains qu'on n'a pas vu de tout l'été, et qui ont plein de trucs à nous raconter.

Dossier-n-13-1243.jpg

C'est Hubert qui est revenu le premier, avant hier, avec ses photos...

La première ici à droite est fort poétiquemet intitulée "Du vrac rue du Puits Juif" Le vrac revient effectivement fort à la mode. J'y reviendrai ce week-end.

On continue avec du mobilier rue du maréchal Joffre:

Dossier-n-13-1245.jpg

Impressionant, la quantité de sommiers à lattes qui se balancent tous les jours dans nos rues. Ca doit être un business remarquable... Mais ce n'est pas fini dans cette belle rue.

Dossier-n-13-1246.jpg

Ecoutons Hubert: " le big debarras rue Joffre: les candidats à la récupération ont été rapides. faut dire que c'était du beau! (Caroline!)"ben c'est vrai ça, elle est où, Caroline?

Aytre sujet favori d'Hubert, les pièces détachées automobiles. Et comme toujours, elles se trouve boulevard de la République.

 Dossier-n-13-1247.jpg.

Dossier-n-13-1248.jpg

Terminons avec cette vue à fort contenu technologique, avec du mobilier informatique rue de l'Entrepôt, la bien nommée.

Reconnaissons que pour sa rentrée, Hubert a fait un bel effort... un bon point le premier jour, c'est toujours motivant.

 

 

De son côté, Phineschein, elle, joue plutôt la sécurité, en reprenant le sujet qui lui a valu un gros succès et les encouragements du jury la saison dernière, avec la très renommée rue Duperrier, que l'on ne présente plus.

 

Lit-sur-Etais.JPG

Pauvre Phineschein, on sait bien qu'elle voudrait changer de sujet, mais comment voulez vous qu'elle y arrive!

Je mets mon grain de sel, en rigolant un peu. Allez, hier matin, vers 8h30, à mon endroit favori (rue Nostre-Seigne, pour ceux qui étaient malades la dernière fois) j'ai identifié un de sRtas Noirs du quartier

Dossier-n-13-0894.JPG

Mais oui, regardez bien à gauche. C'est Frédéric Lefevre!

Repost 0
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 18:17

Juste une brève (je n'ai pas le temps ce soir..) récupérée sur le blog de Libé Marseille:

link

 

Voilà-t-y pas que les syndicats marseillais veulent s'attaquer au problème de la saleté dans leur ville. J'imagine les gros bras du syndicat des dockers en train de courser les Rats Noirs dans les ruelles du Panier.

Et à Aix, on fait quoi? 

Cours Camarade, le vieux monde est derrière toi!

Repost 0
Published by Phima13 - dans Les autres aussi
commenter cet article
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 18:05

Mais non, pas d'affolement, nous ne changeons pas la ligne éditoriale de "Poubelle la Vie". Hier, c'était juste une poussée d'adrénaline ponctuelle. peut-être mes bouffées de chaleur liées au changement de saison. (Il parait que l'été est fini).

Nous changeons d'autant moins de sujet qu'il y a de la matière à revendre; grace à nos amis démanageurs.

Tenez, rue du Félibre Gault, c'était dimanche dernier, à 11h du matin

Dossier-n-13-0886.JPG

Et puis hier, par chez nous, rue Nostre Seigne (ça vous surprend?) vers 17h.

Dossier-n-13-0889.JPG

Dossier-n-13-0892.JPG

 

Concernant l'image de droite, j'ai hésité. Qaund je l'ai vue pour la première fois, je n'y ai pas prêté grande attention. mais c'était dimanche... Donc, au troisième jour, cette pauvre barre est visiblement abandonnée. Elle est d'ailleurs toujours là ce mercredi. 

Suspense: sommes nous devant un autre de ces machins dont personne ne veut? Faut dire que ça me fait penser à un jeu de construction - de ma lointaine enfance - dans lequel on construisait des chalets avec des poutres en bois (en fait, ça ressemblait plutôt à des isbas. les ouvriers de l'usine du Jura qui fabriquaient ce jeu devaient être syndiqués à la CGT) Mais il fallait des dizaines de buchettes... Encore un effort, camarades!

Et l'on termine, au même moment, rue de la Treille.

Dossier-n-13-0891.JPG

Et je suis furieux: je suis passé 10 minutes plus tôt, il y avait en plus une grande table; mis je n'avais pas mon appareil photo. Il y avait un jeune couple qui discutait avec un agent de nettoiement. Je me suis demandé s'ils étaient en phase dépôt ou en phase retrait... Quand je suis repassé avec mon appareil, la table n'était plus là. J'avais donc ma réponse.... 

La nature est bien faite: il y en a qui partent, et il y en a qui arrivent. En espérant que ce ne sont pas les meilleurs qui s'en vont!

C'est vrai

Repost 0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 14:41

Pour une fois, je voudrais sortir de mes sentiers (re)battus pour aborder un autre sujet que nos poubelles, et qui nous impacte pas mal: je veux parler du code de la route. Non, non, je ne vais pas aborder le problème du stationnement, il y a trop à faire... (Si quelqu'un veut créer le blog "Je stationne pour vous", je peux lui envoyer des photos). Non, je voudrais parler des sens uniques dans les vieux quartiers d'Aix.

Dans la plus part des pays du monde, les panneaux de circulation sont considérés comme une obligation. Dans quelques pays, ils sont considérés comme une recommandation. Ici, ils sont vus comme une opinion, qui n'engage qe celui qui a accroché le panneau. Et comme toute opinion, on peut la contrer sans souci. C'est ainsi que j'interprête ce que j'ai vu ce matin vers 11h, à l'entrée de la rue des Muletiers.

Dossier-n-13-0887.JPG

Dossier-n-13-0888.JPG

Vous me direz, de toute façon,on s'en fout, du vélo au camion de livraison. Il faudrait à ce moment là changer aussi me fléchage qui conseille l'emploi de cette rue - dans le bon sens - pour accéder au parking des Cardeurs. 

Avis aux propriétaires du parking: vous allez perdre des clients!

Repost 0
Published by Phima13 - dans Réactions
commenter cet article
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 18:16

images-copie-1.jpeg

Septembre, c'est traditionellement la période dite de la rentrée littéraire, pendant laquelle nos éditeurs bien-aimés nous abreuvent de nouveautés. des décisions, toujours des décisions... Et en plus, comment voulez vous que je vous parle de bouquins que je n'ai pas encore lus... mais je peux m'inspirer d'un autre évènement culturo-commercial de ce même mois, les foires au vins.

foire-aux-vins-photo.jpg

Souvenons nous, amis lecteurs, que l'objectif des foires aux vins de septembre était de vider les stocks d el'année précédente pout faire de la place dans les chais à la nouvelle vendange.

Evec l'esprit d'à propos qui me caractérise, je m'en vais donc vous faire la promotion de livres anciens, en espérant que ça vous donnera l'idée d'en acheter, pour faire de la place sur les étagères des libraires pour la rentrée. Le tout, bien sur, avec la complicité des Rats Noirs de mon quartier...

Je commencerais par une oeuvre régionaliste (mais de ma région natale, pas d'ici): les contes d'un buveur de bière de Charles Deulin.

Dossier-n-13-0879.JPG

C'est un recueil de contes médiévaux de Flandre; rien à voir avec la rue Lieutaud, vendredi 23, vers 10h.

Un peu plus loin, sur le même trottoir, La Montagne Magique, de Thomas Mann.

Dossier-n-13-0883.JPG

Superbe réflexion sur la vie et la mort, dans le cadre d'un séjour de l'auteur dans un sanatorium des Alpes Avec le bon air pur...

Un peu plus loin, rue des Tanneurs, cette fois La Ronde, d'Arthur Schnitzler.

Dossier-n-13-0881.JPG

Rappelons que derrière la badinerie douce-amère de cet enchainement de rencontres amoureuses, l'auteur raconte comment tous ces braves gens se passent allègrement la vérole les uns aux autres ... déjà un problème d'hygiène. mais c'était à Vienne, rien à voir..

Rue des Bernardines, La Fille qui révait d'un bidon d'essence et d'une allumette, de Stieg Larson.

Dossier-n-13-0882.JPG

Rappelons que c'est le tome 2 de Millenium.... et que c'est vachement bien.

A mon coin favori, à l'entrée de le rue Nostre Seigne, un romancier à la mode, Michel Houellebecq: Extension du domaine de la lutte.

Dossier-n-13-0884.JPG

Bon d'accord, celle là est tirée par les cheveux; mais depuis 2 ans que je photographie pour ce blog, il n'y a eu des dépôts que du coté gauche, et v'lan, en voilà du côté droit aussi. (La bagnole au milieu, c'est comme d'hab...)

Et pour finir ce samedi à 11h, sur le mur de l'Hôtel de Ville, rue des Cordeliers: Alcools de Guillaume Appolinaire.

Dossier-n-13-0885.JPG

je n'ose imaginer qu'il y ait un lien entre le panneau indiquant que l'emplacement est réservé aux véhicules officiels et la présence d'un bouteille et d'un verre au dit endroit...

Repost 0
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 10:14

Samedi 17 et dimanche 18 septembre auront lieu, dans toute la France, les journées du Patrimoine. Journée incomparable pendant les quelles vous pouvez visiter des lieux aussi incontournables que le bureau du sous-prêfet ou le studios de FR3.  Bon, d'accord, j'exagère. C'est mon vieil esprit de soixante-huitard attardé qui fait des siennes. Il y a  des choses interessnates à voir. La preuve, voici 3 visites que je vous recommande de faire dans Aix à cette occasion. 

Première station: les transformations de la Vieille Ville.

A l'hotel Meynier d'Oppède, en haut de la rue Gaston de Saporta. mes petits camarades du CIQ "Mairie, Saint Sauveur, Vendôme" organisent une petite exposition comparant des images anciennes (cartes postales, vieilles photos ) de nos quartiers avec des photos d'aujourd'hui. Séquence Nostalgie.

ARR93_20071300078ZA_T.jpg

NB: rendons à César ce qui est à César. L'expo et sous l'égide du CIQ, mais c'est l'ami Christian Duverne (par ailleurs fin connaisseur en Beaujolais, l'un n'empêche pas l'autre) qui s'est tapé tout le boulot.

 

Deuxième station: parcours d'art contemporain.

Vous connaissez mon goût pour l'art contemporain et mes afiités électives avec certains galéristes locaux. Une heureus initiative a été lancée, qui vous promènera d'une galerie à l'autre, afin de découvrir des artistes nouveaux. Séquence "c'est spécial, mais j'aime!"

Diapositive2.jpg

Bon d'accord, ce n'est pa très lisible, mais dans n'importe quelle galerie d'art, vous trouverez l'original de ce dépliant.

 

Troisième station: pour me faire plaisir:

La Fontaine des Cardeurs

Rappelons que en haut du Forum des Cardeurs, il existe une fontaine, oeuvre du sculpteur aixois Jean Amado, qui est inscrite au patrimoine de la cité. Alors, c'est vrai, cette fontaine, destinée à rafraichir tous les Aixois et leurs hôtes de passage, n'est pas très facile d'accès, vu qu'elle est complètement englobée aujourd'hui dans la terrasse du bistrot qui est derrière (j'ai cru un temps que c'était en contradiction avec les règles d'occupation de l'espace urbain écdictés par la Mairie, mais j'ai du me tromper). Donc, n'hésitez pas à aller la voir de près. Séquence "Vous permettez?"

Dossier-n-13-0543.JPG

Normalement, le brave et honnête tavernier devrait s'empresser de vous faire la place pour accéder. Et s'il vous réclame un droit de passage, montrez lui votre avis de taxe d'habitation. C'est comme la redavance télé; la taxe d'accès à la fontaine des Cardeurs est incluse dedans...

 

Allez bonne visite.

Repost 0
Published by Phima13 - dans Un peu d'air pur
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 15:38

Quand un vicomte
Rencontre un autre vicomte,
Qu'est-ce qu'ils se racontent?
Des histoires de vicomtes...

Paroles Jean Nohain, Musique Mireille 1935

Ce matin, je réfléchissais à un thème pour cette chronique. Faut dire que j'étais d'humeur rnchonne, pour ne pas dire de mauvais poil: nous avons eu le droit à un anniversaire toutes fenêtres ouvertes plile en face de chez nous; chansons en choeur avec guitare, chaine hi-fi à donf, avec, vers 3h du matin, "la Foule" par Edith Piaf (les "intellectuels" américains adorent Edith Piaf... ça fait ouvert sur le monde sous développé...)

En regardant mon arsenal de photos, je me suis dit quand même que vous, amis lecteurs, vous devez nous prendre pour des obsédés. On ne prle que des mêmes endroits, des même manies... Ce'st vrai, mais tous les psy vous le diront (demandez àWoody Allen), faut s'assumer. Donc on y va sans aucun complexe!

D'abord la parole à Phineschein, dans un de ses lieux obsessionnels favoris.Images du 9 septembre, vers 9h45: "Un petit tour rue Duperrier. Comme d'hab. Le carton avec la cuvette des WC est toujours la, il se remplie, une palette  est venue remplacer celles qui sont parties il y a quelques jours."

P9090009.JPG

P9090010.JPG

Incroyable non? Comment peut-on ête obsédé, comme ça, pendant une semaine par une simple cuvette de WC, qui ne fait d emal à personne? heureusement, il semble qu'elle ait trouvé un dérivatif à son obsession: " Avis : Des souliers attendent acquéreurs dans le renfoncement d'une porte !"

P9090008.JPG

Espérons que cette paire de godasses restera assez longtemps là pour guérir Phineschein de son obsession maladive... Sinon, on va peut-être être oblogé d'enlever la cuvette de wc...

 

Ceci dit, je critique, je crtique, mais je pourrais aussi balayer devant ma porte. (Enfin, c'est une image) parce que moi aussi, j'ai des idée fixes qui me taraudent...

Dossier-n-13-0846.JPG

Prenez la rue de la Treille, par exemple C'est plus fort que moi, faut que j'y passe, même si j'ai changé de boulanger et que ça me fait un détour. Que ce soit le 9, à 8h45, comme ci contre. Ou bien

Dossier-n-13-0847.JPG

comme ci-contre le lendemain 10, vers 10h.

Franchement, qu'est ce qui m'obsède là? c'set curieux, parce qu'en plus, j'ai l'impression que je commence à faire en plus (!!!) une fixation sur les cartons..

Dossier-n-13-0845.JPG

 

 

 

 

La preuve:Quand je m'éloigne de mon territoitre de chasse familier, comme ici rue des Marseillais à l'angle de la rue Verrerie (autre lieu riche sen insomniaques, volontaires ou non) le 9 vers 10h, c'est encore un carton qui me frappe, même si, reconnaissons le, les Rats Noirs font un bel effort de diversification.

 

mais je sais quand il le faut, prendre sur moi et faire les efforts qui s'imposent, afin d'affranchir mon esprit de ses idées fixes.

Aussi, n'écoutant que mon courage, je n'hésite ps à vous entrainer en des lieux nouveaux dont je ne vous a jamis montré d'image (ou alors j'ai oublié). Remarquez, il n'est pas indispensable pour ça, d'allez bien loin...

Je vous emmène cours Sextius, à l'angle de la rue des Cordeliers. mais si vous voyez: devant le Bistrot Aixois, fermé depuis lurette, suite à un incendie euh... accidentel. Nous sommes le 10, vers 9h45.

Dossier-n-13-0848.JPG

Ca y est, j'ai vaincu la malédiction: pas de carton! mais alors ce qui me frappe, ce sont les boites de conserve. je suis sur qu'il y en a ailleurs. Faut absolument que je vérifie, sinon, ça ne va ps me lâcher....

Repost 0
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 09:26

Je sais bien que récemment, je signalais qu'un nombre de plus en plus grand de Rats Noirs tendait à se passer de sac poubelle. C'est vrai. mais la majorité continue à les utiliser. On en voit plein sur nos trottoirs, 24h sur 24. Et comme je n'ai pas encore rangé mon Dictionnaire Historique de la Langue Française d'Alain Rey, nous allons parler un peu du mot "sac". Et nous illustrerons notre propos d'images glanées ces derniers jours soit par Hubert, soit par moi.

Dossier-n-13-0844.JPG

Or donc, s le mot sac est dérivé du latin saccus, lui même dérivé du grec sakkos, lequel grec l'avait emprunté phénicien saq. (Sac de voyage quoi ). A l'origine, il désignait la toile qui servait à emballer la marchandise; Puis comme souvent, le sens s'est modifié au XIeme siècle pour désigner le contenu de l'emballage, voire la quantité d'olives ou de raisin pressée en une fois.

Vers 1160, on trouve le mot dans le sens "contenant (de toile) ouvert seulement vers le haut". Définition bien illustrée par la photo ci contre, prise rue Nostre Seigne.

En fait, l'usage du mot pour désigner, suivant le cas, le contenu et le contenant s'est prolongé et a donné de multiples expressions. Quelques unes ont disparu, comme "prendre son sac et ses quilles" (vers 1680) qui semble pourtant illustrée par cette photo de Hubert prise boulevard Carnot:

Dossier-n-13-1220.jpg

Tout dans cet image donne l'impression d'une fuite éperdue, non?

De plus elle me fait penser au juron employé par le Professur Tournesol lorsqu'il est en colère: "Sac à papier!". Eh bien, sachez, mes bons amis, que dans les jurons anciens, on cherchait à atténuer le coté blasphématoire des plus salés d'entre eux. D'où le suffixe "-bleu" au lieu de Dieu, ou le mot "sac" au lieu de "sacré". 

Pour revenir sur le contenu, on désignait par sac l'ensemble des pièces du dossier que le juge gardait dans son sac.

Dossier-n-13-0843.JPG

Si le prévenu était invité à "vider son sac", il craignait surtout que son sac soit "jugé sur l'étiquette", et non sur le fond. Faut bien reconnaitre que comme sur cette image de la rue Lieutaud, l'étiquette est parfois trompeuse, et ne reflète pas vraiment le contenu... N'oulions pas que "l'affaire est dans le sac..."

Parmi les usages multiples du mot, relevons un exemple concret: vers 1835, on parlait de sac à coucher, ermplacé vers 1900 par "sac de couchage"

Dossier-n-13-0834.JPG

Mais auparavant, à la fin du XVIIeme l'expression désignait .. un oreiller, expression parfaitement comprise de nos jours, place des Tanneurs.

Dossier-n-13-0840.JPG 

Si au XIXeme, on désignait aussi le sac de couchage par l'expression "sac à puces", elle ne s'applique plus de nos jours qu'à nos amis les chiens.

 

Il faut dire que, comme ici rue de l'Aumone Vieille, il y a clairement un vif intérêt de la gent canine pour les sacs poubelles à la paroi si tendre et au contenu si odorant.

 

Mettez vous à leur place aussi...

Vous me direz qu'à leur place, vous y êtes tous les jours et que vous résistez... dont acte!

Pour terminer, une autre expression métaphorique. A partir de 1805, la Banque de France se met à utiliser, pour ses transports de fonds, des sacs de toile contenant chacun 1000F en pièces d'or ou d'argent. Quelques années après l'expression (d'abord argotique, puis familière vers 1900) "un sac" désigne un billet de mille francs. Francs or au départ, bien sur. Puis franc courant ensuite, jusqu'au Nouveau Franc de de Gaulle, où le "sac" décala la virgule sur la gauche, comme la "brique"

Bref à l'expression "File moi 10 sacs!" je réponds depuis la rue Nostre Seigne: "Je ne crois pas les avoir"

Dossier-n-13-0826.JPG

mais j'entends Hubert qui crie depuis l'impasse du maréchal Joffre : " Attends, je crois que je les ai!"

Dossier-n-13-1222.jpg

Elle est pas belle, la vie?

Repost 0

Présentation

  • : Poubelle la vie
  • Poubelle la vie
  • : Les mésaventures d'un quartier qui ne veut pas devenir une décharge publique
  • Contact

Profil

  • Phima13

Que les choses soient claires

Poubelle la Vie n'est inféodé à aucune structure, aucune association, aucun parti. Le contenu éditorial de ce blog reflète les opinions et humeurs de ses rédacteurs, et n'engage qu'eux-même.
Ceci étant posé, ses colonnes sont ouvertes à toute information susceptible de faire avancer le débat.
Bien sur, sous le contrôle complètement arbitraire des rédacteurs. 

pour mémoire

 

Dossier-n-16-0777.JPG



Ce panneau est à la disposition de tous ceux qui souhaitent faire passer un message...

Pour nous contacter

si vous habitez Aix en Provence
si vous vivez une situation analogue
envoyez nous vos commentaires et photos
aix-poubelles@voila.fr