Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 16:38

Au départ, c'est le numéro de cette semaine qui a déclenché ma réaction. 

telerama.jpg

Bon, que je me suis dit, voilà que l'expression "Poubelle la vie" est en train de passer dans la langue courante, comme pointe Bic, klaxon ou mobylette. C'est la rançon du succès.

Du coup, ma curiosité a été piquée, et j'ai googlisé un peu... C'est vrai que le titre a été repris pas mal de fois par la presse papier et électronique. Exemple, le Parisien:

Poubelle-la-vie---YOU.jpg

Bien sûr, pour un Parisien, la grève des poubelles de Marseille  était une occasion trop belle...

Et il existe sur Daily Motion toute une série de video de parodie du feuilleton de FR3 "Plus belle la vie"; mais qui ne parlent pas vraiment de poubelles...

En revanche il y a une comédie musicale de ce nom, et qui elle traite du problème. En voilà un extrait:

Rien à dire, on ne se marche pas sur les pieds sur ce coup là.

Là ou l'affaire se corse, c'est qu'il y a au moins un autre blog du même nom:

Poubelle la vie l'autre

Vous me direz, on ne risque pas de confondre: l'auteur se définit comme un jeune alcoolique: pas de confusion possible, je ne suis plus si jeune que ça... (et je rappelle l'excellente définition de Coluche: un alcoolique, c'est quelqu'un qui boit plus que vous!) en plus ce n'est pas le même hébergeur, alors bon...

 

Là ou je suis un peu plus vexé c'est quand j'ai découvert ce site:

Bienvenue-dans-Poubelle-la-vie--le-Forum-.jpg

Plus en détail ici link

Là, on est en plein sur les même plates bandes... mais bon, ils sont à Marseille....

 

Là où j'ai les boules, c'est quand j'ai découvert ceci link

Eh oui, une "communauté" sur Over-Blog, mon hébergeur, qui a pris pour nom Poubelle la Vie, qui ne m'a même consulté, même pas invité! On n'est jamais trahi que par les siens. Même les Chinois n'auraient pas osé!

Donc,  plus que jamais, MEFIEZ VOUS DES IMITATIONS!

Exigez Poubelle-la-Vie, le seul et unique blog aux enzymes gloutons, qui lave plus blanc même en pleine lumière.

Vous le reconnaîtrez à son petit logo avec Chlorophylle, le sympathique lérot (de Raymond Macherot) qui a consacré sa vie à la lutte contre les Rats Noirs.

chlorophylle01couv_28092003-1.jpg

Repost 0
Published by Phima13 - dans Billet d'humeur
commenter cet article
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 15:03

Mais Dieu possède un Doigt, et l'immoralité

Ne saurait échapper à la fatalité!

Georges Fourest. Le Doigt de Dieu

Selon que vous serez puissant ou misérable,

Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir

Jean de la Fontaine. Les animaux malades de la peste 

A force de cracher en l'air...

Ma grand-mère paternelle.

 

Jusqu'à se jour, je me suis toujours abstenu de personnaliser mes récits. mais la mésaventure que nous venons de vivre mérite d'être racontée. Alors, calez-vous confortablement dans votre siège, et prêtez moi attention quelques instants car ceci est (selon vos convictions) soit une confession, soit une autocritique.

Car nous avouons tout: oui, nous avons fauté, nous avons été punis, et c'est bien fait. Voilà les faits.

Le mardi 22 février, un peu après 8h sont arrivées à nouveau dans la rue Mérindol 2 camionnettes transportant un groupe de joyeux travailleurs chargés (je crois) de restaurer les trottoirs. Comme la veille, elles sont arrivées à contre-sens. (Pourquoi à contre sens? probablement parce qu'elle sont conduites par des cyclistes. Mais ne nous égarons pas, ce n'est pas le sujet). La première s'arrête juste au ras du portail derrière lequel nous nous garons nos voitures. Pas de problème. Nous sommes rompus à la marche arrière.

Vers 8h30 arrive le chauffagiste qui avait donné rendez vous pour s'occuper de notre chaudière, et qui, comme d'habitude lorsque nous recevons des visiteurs, souhaitait se garer chez nous, car le quartier est assez avare en places de parking gratuites et autorisées. Maintenant, faites attention, c'est là que le drame se noue: il se trouve que ma petite femme avait un rendez vous vers 9h30 et devait pour ça utiliser sa voiture. Or, il se trouve que, certes, on peut garer 3 véhicules dans le jardin, mais suivant le schéma que les informaticiens appellent une pile ou "LIFO" (last in, first out), c'est à dire dernier entré, premier sorti. Il fallait donc s'arranger pour que la voiture de ma femme se retrouve derrière celle du chauffagiste. Là encore, c'est une manoeuvre à laquelle nous sommes rompus; nous appelons ça "le ballet de voitures" Pour ce faire, il faut que la dernière voiture attende dans la rue à quelques mètres en arrière. On sort la seconde voiture, et là, elle avance jusqu'à dégager le portail, afin de laisser rentrer l'autre, puis manoeuvre afin de venir se garer en dernière position. (C'est clair? ce n'est quand même pas le Rubik's cube!); nous entamons le processus, mais, futé que vous êtes, vous avez vu le problème: la camionnette empêche la voiture d'avancer pour dégager l'entrée.

Donc ma petite femme passe la tête et demande au joyeux travailleur le plus proche: "S'il vous plaît, pouvez vous reculer votre camionnette de 3 ou 4 mètres, que je puisse laisser rentrer l'autre voiture?" La réponse standard fuse immédiatement " je travailmoie!"

( Je fais une petite parenthèse sur ce verbe assez peu connu, parce qu'il est le plus souvent utilisé seulement à la première personne de l'indicatif présent. Le verbe travailmoyer est un verbe intransitif du premier groupe, qui se conjugue comme louvoyer, rudoyer, soudoyer, tutoyer: Je travailmoie, nous travailmoyons... passé composé: j'ai travailmoyé. Futur: je travailmoierai. Notre Président bien aimé pourrait dire: "Il eut fallu qu'ils travailmoyassent". je ferme la parenthèse)

Ma petite femme, insiste deux fois, trois fois et à la fin, elle s'énerve et lâche: " mais laissez moi sortir de chez moi, merde!". Alors là c'est pas pour dire, mais c'était sa première erreur. Je pense que la personne en face avait du recevoir une éducation très stricte et qu'il ne supportait pas la vulgarité. (ma femme, elle, a été élevée à l'école publique) A voir ses yeux, je pense qu'il cherchait un savon pour lui laver la bouche de son gros mot, comme un père outragé. Il s'est d'ailleurs comporté en père, puisqu'immédiatement, il s'est mis à la tutoyer pour la rappeler à l'ordre. Bref, le ton a monté, l'ambiance aussi; et là, il est arrivé. Le pas assuré, le regard dur et à la main le signe indéniable de la chéfitude, un téléphone portable. Il m'a toisé et a immédiatement utilisé son téléphone en s'éloignant. Je l'ai entendu parler "d'un mec qui..." Je pense que le mec, c'était moi; c'est un peu familier, mais quoi un chef, ça doit avoir un langage viril et un peu rude, sinon... Et puis on va pas se mettre à prendre des gants avec las indigènes. Pas question de reculer d'un pouce. La Mission d'abord...

Parallèlement à ça, un ouvrier plus âgé est venu voir ma femme pour la calmer; il a reculé la camionnette de 3 mètres,(j'espère de tout coeur qu'il n'a pas été sanctionné pour ce manquement à l'Ordre); ma femme a manoeuvré, le chauffagiste est rentré. (J'avais peur que, lassé, il ne reparte. c'est pas facile d'avoir un plombier..)

Et là, ma petite femme a commis sa deuxième erreur: elle discute avec le gentil ouvrier plus âgé, et décide, puisque la rue est bloquée par les camionnettes de toute façon, de ne pas rentrer sa voiture dans le jardin et de la laisser dans la rue; si elle gène le déplacement éventuel des véhicules de srevice elle la bougera. de toute façon, elle part dans 10 minutes. Si fait.

Dix minutes plus tard, elle sort, et là, grand cri! J'accours. Une voiture de la police municipale est là. Notre voiture a écopé d'une contravention. Et je vois disparaître au bout de la rue, les deux camionnettes de travaux, qui visiblement avaient terminé leur service à 9h10. (Je crois que ça s'appelle le fini-parti). Et les agents de nous expliquer que nous bloquons la circulation.... pas de discussion, ils n'ont pas le temps, ils sont sur une intervention, circulez, y a rien à voir, surtout pas les camionnettes qui reculent jusqu'à la rue du Bon Pasteur.

Elle est bien bonne, non? Moi qui passe mon temps à râler contre le laxisme vis à vis du stationnement sauvage dans la quartier, j'ai l'air de quoi, je vous le demande.

Cette mésaventure me laisse quand même perplexe, sur plusieurs points, en particulier sur la gestion des chantiers en ville. Bien sur,ils sont nécessaires, c'est évident. Mais ne pourrait on pas avertir les riverains que la rue sera inaccessible pendant une journée et qu'il faut prendre ses précautions. Je sais bien que le petit Chef nous prend pour des buses, mais on est capable d'anticiper un départ nécessaire, quand même.

Mais ce qui m'épate le plus, c'est l'arrivée miraculeuse de la voiture de police; quand je me souviens de problèmes de blocages des accès pompiers sur le Forum des Cardeurs, où les brancardiers ont du transporter une jeune fille jusqu'à l'ambulance parce qu'une voiture bloquait l'accès... La voiture de ma femme a du représenter un problème beaucoup plus considérable pendant 90 secondes pour justifier une telle rapidité. C'est pour ça qu'au début, je parlais du doigt de Dieu; je ne vois que ça. 

A moins que... non! vous croyez? le téléphone portable du Chef??? C'est vrai que, dans sa position, il a un accès direct aux plus hautes instances. Surtout que l'urgence s'imposait! Enfin Chef, si vous lisez ces lignes (ou si quelqu'un vous les lit), quand vous repasserez (ne me dites pas que vous n'allez pas repasser, rien n'a été fait dans la rue!) pensez à nous donner le numéro de téléphone du Doigt de Dieu. Tiens même, soyez magnanime, c'est digne d'un vrai Chef: affichez le dans la quartier. Je suis sur que bien des habitants des rues Nostre Seigne, du Cancel et autres  seraient ravis de pouvoir faire débloquer l'accès à leur domicile quand ils essaient de rentrer chez eux.

 

Reste que je me retrouve avec une prune à 35 Euros. C'est écrit que l'on peut contester. En fait, j'avais commencé à rédiger une lettre pour le tribunal de police. Et puis, j'ai trouvé ça ridicule. (et puis je n'aurais pas pu utiliser le verbe "travailmoyer" dans une lettre au tribunal!). Alors je vais payer.

Finalement, 35 € pour approcher des personnalités hors du commun, ce n'est pas cher payé.  

Derrière l'Opéra de Marseille, il y a des petites dames intéressantes aussi, et elles coûtent beaucoup plus cher....

 

 

 

Repost 0
Published by Phima13 - dans Réactions
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 17:53

A force de m'avoir entendu vanter le bonheur de rester chez soi lors de mes dernières prestations, vous avez du penser que je me transformais en ermite ronchon. Rassurez vous. je suis toujours ronchon, mais il a bien fallu que je sorte. Et en plus, je suis allé loin, jusqu'à la rue du Maréchal Joffre, en plein sur le territoire d'Hubert. Là bas, je n'ai rien osé photographier, respect, mais sur le chemin du retour, je n'ai pas pu résister.

Nous sommes donc mardi 22, il est environ 17h15, et je rentre....

Première station, place Ganay.

Do.-n-11 0145

C'est une excellente idée d'indiquer aux touristes de quoi il s'agit, des fois qu'ils prendraient ces vestiges pour des ruines romaines. Les touristes sont tellement naïfs.

Deuxième station, rue Chabrier:

Do.-n-11-0148.JPG

Sacs à provisions? Dans une rue consacrée au commerce, c'est vraisemblable.

Troisième station: rue des Marseillais, angle de la rue Verrerie

Do.-n-11-0149.JPG

les archéologues pourront deviner que c'est un secteur de commerce de bouche...

Et l'on termine près de mes pénates, rue Lieutaud.

Do.-n-11-0150.JPG

Bon d'accord, elle est un peu floue; je ne m'en suis aperçu qu'une fois rentré et que j'avais remis mes charentaises. Donc je ne pas ressorti. Enlevez vos lunettes, ça va corriger!

Mais comme j'ai un sens du devoir au dessus de tout reproche, j'y suis retourné le lendemain matin. ces sacs là avaient été ramassés (quand même, faut pas exagérer) mais les rats Noirs locaux sont visiblement matinaux.

nous sommes mercredi 23, il est 8h30, toujours rue Lieutaud.

Do.-n-11-0151.JPG

Voilà qui s'appelle démarrer la journée de la bonne patte.

Repost 0
Published by Phima13 - dans Les autres aussi
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 16:38

Je vous ai déjà dit beaucoup de choses sur mon ami Pierre, ses engagements politiques, son goût pour le whisky single malt (sans glaçon)... j'ajouterai aujourd'hui que c'est un intellectuel porté sur l'art abstrait et la musique concrète, mais, ça je pense, c'était assez facile à déduire. Ce que vous ne pouviez pas deviner, c'est qu'il est originaire du département du Nord.

Pourquoi je vous raconte tout ça? parce que la dernière photo qu'il m'a envoyée fait irrésistiblement penser aux surréalistes belges... Magritte? Delvaux? je vous laisse choisir...

Cette image a donc été réalisée, rue Emeric David, le 20 février vers 18h (twilight time...)

Do.-n-11-0878-porte.jpg

Ceci n'est pas une porte

Repost 0
Published by Phima13 - dans Les autres aussi
commenter cet article
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 16:29

Toujours dans le secteur: comme j'ai déjà eu l'occasion de vous le signaler, ça ne sert à rien de faire des kilomètres pour trouver de quoi alimenter nos pages...

Hier samedi, à 11h30 - mais c'était encore là à 21h - rue Mérindol:

Do.-n-11-0132.JPG 

Nous avons évoqué cette semaine le fantôme de la petite Madeleine, la religieuse ensorcelée du couvent qui était là autrefois (on lira avec intérêt "La Fontaine Obscure" de Raymond Jean). Je le soupçonnais d'avoir enfourché le balai qui a traîné là 4 jours durant... Si elle avait attendu 2 jours de plus, Madeleine aurait pu enfourcher un véhicule plus confortable.

 

Et ce matin, à 10h30 rue Nostre-Seigne, le spectacle a repris.

Commençons au coin de la rue Mérindol, avant de remonter vers la rue de la Treille:

Do.-n-11-0142.JPG

Presque rien, bien sur; juste comme tous les jours de l'année....

Deux mètres plus loin, toujours pas grand chose:

 Do.-n-11-0143.JPG

Oui, c'est vrai, pas de quoi fouetter un chat. Sauf à noter que la brochure jetée au sol, c'est le bulletin municipal dans lequel, entre autres articles sur les progrès de la propreté dans notre bonne ville, on rappelle les règles de dépôt des poubelles: en semaine, après 19h et pas le dimanche... Finalement, le Rat Noir est trop impulsif. S'il avait ouvert le bulletin avant, il aurait su qu'il n'avait pas le droit de le jeter après. Ou bien je suis à coté de mes pompes...

A propos de pompes, faisons donc encore deux mètres....

Do.-n-11-0140.JPG

Puisque l'on nous demande d'aider à identifier les Rats Noirs, voici un indice pour les limiers de la Brigade Verte; recherchez un unijambiste....

Repost 0
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 07:12

Celà fait quelques jours que je ne vous ai plus entretenus de mon petit coin favori, que je ne vous ferai pas l'injure de resituer. Alors je récapitule:

le 13 février au matin, vers 8h30:

Do.-n-11-0110.JPG

le balai tient le coup.... (NDLR pour les distraits, voir  Samedi 12 février: mon coin de rue )

le 14 février, à peu près vers la même heure.

Do.-n-11-0114.JPG

Personne n'en veut, du balai? allez je vous fais un prix...

Le 15 février, vers 9h.

Do.-n-11-0124.JPG

Ca y est! vous avez vu: il n'y a plus de balai! Qui l'a récupéré? J'ai rêvé que c'était le fantôme de Madeleine, la petite Ursuline du couvent de la rue Mérindol, qui fut condamnée pour sorcellerie au début du XVIIeme (mais elle avait été pervertie par un curé marseillais - sans commentaire).

A moins qu'il n'y ait eu échange standard..

Le 16, vers 17h, changement de niveau:

Do.-n-11-0125.JPG

Croyez vous que je devrais remettre mon affichette?

 

Je complète avec un deuxième classique: rue de la Treille, vous avez, le petit recoin contre la boite de nuit?

Do.-n-11 0112

Ci contre,le 13 au matin....

Et ci dessous, le 14 à la même heure

Do.-n-11 0115

Toujours cet étonnement devant le ramassage sélectif, qui fait qu'un méthode de tri assez mystérieuse règne sur la survie des déchets sur nos trottoirs.

Et un constat sur la quantité de planches et de meubles stratifiés blancs (avez vous lu dans la presse qu'un riche chef d'entreprise suédoise, spécialisée dans la distribution de meubles, en particulier en kit, est poursuivi pour fraude fiscale? C'est votre pognon, les gars..)

 

Et je termine par deux cartes postales d'une virée dans la vieille ville, toutes deux datées du 14, vers 11h du matin.

D'abord, rue de l'Annonerie Vieille, au bord de la rue Bedarride. C'est aussi un endroit réputé; on devrait y aller voir plus souvent

.Do.-n-11-0117.JPG

Je commence à comprendre mes ami chineurs (Salut Caroline! Salut Wonderpomme!) On trouve vraiment de quoi s'équiper: ici une planche à repasser...

Et une image plus émouvante, en provenance de la rue de l'Aumône Vieille...

Do.-n-11-0119.JPG

Un sapin de Noël qui a tenu jusqu'au 14 février. On l'imagine s'accrochant avec ses petites épines à la tapisserie du salon. Il ne voulait pas finir entassé avec les autres dans les ignobles centres de regroupement proposés à la population (ingrate!) par la municipalité.  Et puis, après avoir lutté pendant 6 semaines, épuisé, il a fini par céder.

Comme la Chèvre de Monsieur Seguin....

Repost 0
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 15:51

C'est peut-être ça qu'on appelle l'esprit d'escalier; je voudrais abonder dans le sens de mon ami Pierre, dont j'ai publié une photo ce matin.

En fait, hier soir, jeudi 16, vers 18h, je suis passé au coin de la rue du Bon Pasteur et de la rue de la Treille, là ou se trouve le distributeur de tickets de  stationnement pour cette dernière rue. Rue où nos contractuels sont tellement occupés qu'ils n'ont pas le temps d'aller jusqu'au Forum des Cardeurs.

Alors qu'il est si simple at sympatique d'aller mettre sa petite pièce dans la machine et de retirer le ticket...

Do.-n-11-0128.JPG

Essayons d'être constructifs: ne pourrait on installer à côté de la machine à sous un distributeur de gants en latex, comme ceux que mettent à disposition les stations-services à coté des pompes de gas-oil. Les amendes vont passer de 11 à 17 Euros: on a même le budget..... 

Repost 0
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 10:06

Notre ami Pierre, comme il le fait à chaque fois, passe en coup de vent. Il est comme ça, Pierre: silencieux pendant des semaines, et puis soudain, coucou, il passe la tête, nous balance 2 ou 3 photos et disparait dans sa semi-clandestinité

Dossier-n-10 0875 

Il commence par une image assez classique dans nos pages, prise rue Ganay; c'est une endroit que nous avons plutôt l'habitude de visiter sous la houlette d'Hubert.

Encore une fois, l'humour repose sur la juxtaposition des textes.

Dossier-n-10-0874.jpg

En revanche, la photo suivante est sur un registre que nous n'avions pas encore abordé, mais sur lequel je pense que nous reviendrons....

D'abord l'image; prise lundi 14, rue Jules Ferry, derrière l'hôtel Mercure

Do.-n-11-0877.jpg

Pierre retrouve ses accents de tribun et m'écrit: 

"A mettre en êcho de tes remarques sur la place des Cardeurs... (parking poubelle parcmètre)

Sinon des questions se posent néanmoins...
- comment font les personnes à mobilité réduite pour prendre un ticket de parking ?
- y a t il une prime ou un cadeau, si tu paies le parking ?
- si beaucoup de monde met des cartons et que ça déborde on ne verra plus le parcmètre !"

On a des situations semblables à d'autres endroits (à l'angle des rues de la Treille et du Bon Pasteur); le même problème se pose aussi avec des téléphones publics.

De quoi engendrer une nouvelle rubrique: "Vivre autour les poubelles"? Allez c'est parti!


Repost 0
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 16:57

Phineschein me communique une coupure de "la Provence" du 14 février, soit peu après son artcle dans nos lignes.

Duperrier.jpg

Bref, nous ne sommes pas seuls. Peut-être que les décideurs lisent "la Provence" plutôt que "Poubelle-la-vie". A force d'enfoncer le clou....

 

PS A quand un article sur le Forum des Cardeurs?

Repost 0
Published by Phima13 - dans Réactions
commenter cet article
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 10:00

070920101281.jpg

Il y a quelques temps que nous n'étions pas revenus sur les mésaventures du quartier Vendôme, et en particulier sur la sage de la rue Duperrier (le Duperrier dont la douleur sera donc éternelle...) 

Nos plus fidèles lecteurs se souviennent sûrement des séquences à la limite de la scatologie qui avaient ému dans les chaumières; ( Quartier Vendôme: séquence pipi-caca)

C'est vrai que nous manquons  un peu de témoignages en image(s), donc que je suis peu disert sur le sujet. (Nota: ceci est un appel subliminal à des contributions). Pourtant il y a de l'action! de pétition en protestation, d'opération coup de poing de notre vaillante police municipale en partie splus ou moins fines et nocturne, à tout instant, il se passe quelque chose. 

Sauf bien sûr en ce qui concerne l'immeuble en cours d'effondrement au coin de la rue Van Loo; là, clairement, tout le monde se regarde en chien de faïence. Enfin positivons: le jour ou elle s'écroulera sur un groupe d'enfants de l'école du bout de la rue, notre Président bien aimé fera voter une loi et dénoncera les coupables sur TF1. mais je m'emporte, je m'emporte...

 

Toujours est-il que notre correspondante- envoyée spéciale permanente dans le secteur, la très vaillante Phineschein, nous a envoyé hier samedi un reportage croquignolet...

"Voilà ce que nous avons au bout de la rue Duperrier depuis, je pense, cette nuit*. Pouvez-vous mettre les photos qui vous sembleront les plus parlantes sur votre blog " me dit elle. (Nota: cette nuit signifie la nuit de vendredi à samedi)

PICT0372.jpg

PICT0373.jpg

PICT0374.jpg

J'avoue que je n'arrive pas à choisir (je sais, je suis un décideur lent, on me l'a reproché plus d'une fois) alors je vous les mets toutes.

PICT0375.jpg

Si je puis me permettre un commentaire aussi neutre que possible, il est quand même très vraisemblable que les Rats Noirs présumés coupables soient venus de très loin avec tout ça sur le dos (le camion est exclus, vu l'accessibilité actuelle de la rue)  Ou alors, ce sont des Escargots Noirs, venus de Bourgogne avec leur maison sur le dos. L'affaire ce complique... je rends la parole à Phineschein:

"C'est toujours une infection pour le nez, la "merde" de chien pour la vue. Depuis notre réunion plus personne n'est venue nettoyer. Dans la rue du 11 novembre, la rue est sale, pleine de mégots, toujours les excréments des chiens, les vomis et le WE arrivant les bouteilles, les verres, des tags."

Allez, serrez les dents pour le week-end. demain, c'est la Saint Valentin

Repost 0
Published by Phima13 - dans Les autres aussi
commenter cet article

Présentation

  • : Poubelle la vie
  • Poubelle la vie
  • : Les mésaventures d'un quartier qui ne veut pas devenir une décharge publique
  • Contact

Profil

  • Phima13

Que les choses soient claires

Poubelle la Vie n'est inféodé à aucune structure, aucune association, aucun parti. Le contenu éditorial de ce blog reflète les opinions et humeurs de ses rédacteurs, et n'engage qu'eux-même.
Ceci étant posé, ses colonnes sont ouvertes à toute information susceptible de faire avancer le débat.
Bien sur, sous le contrôle complètement arbitraire des rédacteurs. 

pour mémoire

 

Dossier-n-16-0777.JPG



Ce panneau est à la disposition de tous ceux qui souhaitent faire passer un message...

Pour nous contacter

si vous habitez Aix en Provence
si vous vivez une situation analogue
envoyez nous vos commentaires et photos
aix-poubelles@voila.fr