Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 17:34

Ah les amis, je déteste ce temps: le ciel est bas et gris (on se croirait dans mon Artois natal), je suis frigorifié. Bref, un temps à hiberner. Je limite donc mes excursions au strict minimum.

Mais ce n'est pas grave: mes Rats Noirs favoris prennent soin de moi, et m'apporte de quoi alimenter mes chroniques avec un minimum d'effort.

Donc à l'angle des rues Mérindol et Nostre-Seigne, haut lieu de la négriratitude

Hier, vendredi 11 à 8h45:

Dossier-n-10-0103.JPG

Oui, c'est pas grand chose, après tout. Mais j'espère que vous avez repéré le balai avec-une-extrémité-pour-laver-par-terre (ça a un nom, ce machin là?) et un manche rouge. Vous allez voir, cette séquence est basée sur le comique de répétition.

Donc toujours hier vendredi, mais à 17h15:

Dossier-n-10-0106.JPG

Le manche rouge est en dessous, mais le bout-etc-etc est toujours là. (nota: encore une télé!!!)

 

Ce samedi matin, vers 10h30:

Dossier-n-10-0107.JPG

Un peu de couleur et de gaîté. la manche et le bout-que-je-sais-pas-comment-qu'il-s'appelle sont maintenant séparés, mais toujours là...

Et vers 16h30

Dossier-n-10-0108.JPG

Vous avez vu, on dirait qu'on a recollé les bouts. Passionnant, je vous dis, absolument passionnant.. quand on pense qu'il y a des gens qui vont à l'autre bout du monde, alors qu'à deux pas de chez vous...

 

ceci dit, je vous ai un peu raconté des histoires. je suis allé un peu plus loin hier matin, jusqu'à la place des Fontêtes..

Dossier-n-10-0105.JPG

J'aurais mieux fait de rester chez moi.

Repost 0
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 15:47

En triant les photos de ces 3 derniers jours, je ne pouvais m'enlever de la tête la chanson de Fréhel "Où est-il mon Moulin de la place Blanche...". 

(Non, je ne suis pas si vieux que ça. mais dans ma petite enfance, bien avant l'avalanche post yéyé, les chanteurs duraient, et la radio n'avait pas honte de passer des chansons vieilles de 30 ans... Voir "Radio Days" de Woody Allen. Mais ce n'est pas le sujet)

Je pensais à cette chanson légèrement sirupeuse, qui rappelle qu'on n'est bien que chez soi, et que ça ne sert à rien d'aller loin à la recherche du bonheur... tout ça, parce qu'après un long vyage, je retrouvais mon petit quartier et mes vieilles habitudes.

Tenez par exemple, mon coin favori, rues Nostre Seigne et Mérindol. je vous l'ai déjà montré des centaines de fois. E bien, il nous épate toujours.

Tenez, par exemple, avant hier, dimanche 6, vers 11h

Dossier-n-10-0084.JPG

Encore un moniteur victime de la mode des écrans plats. Anorexie, quand tu nous tiens...

Et hier lundi, à 8h30: bonne nouvelle: voilà le cable. Il faut fouiller un peu; mais on n'a rien sans rien

Dossier-n-10 0090

Et juste à côté, une image instructive:

Dossier-n-10-0091.JPG

Ceci est un message pour ceux qui pensent qu'instaurer un parking 2 roues à cet endroit découragera les Rats Noirs... ou alors, c'est le propriétaire de la mob qui a prévu de passer à la décharge dans la matinée..

Et ce matin, vers 10h

Dossier-n-10 0094

Bon, voilà l'imprimante.. Il manque encore l'unité centrale et la clavier. Tout vient à point à qui sait attendre... 

 

Mais il n'y pas que ce vieux check-point qui m'accueille: rue de la Treille, mon bon vieux container

Dossier-n-10-0087.JPG

Toujours débordant de générosité, dimanche vers 11h. On n'est jamais déçu auprès d'un vieux copain.

Et même lorsque le destin n'a pas été très généreux avec lui, il fait un maximum pour montrer sa bonne volonté; comme hier lundi à 8h30:

Dossier-n-10 0092

 

A deux pas, rue Lieutaud, ce matin vers 11h

Dossier-n-10-0097.JPG

Dommage, c'est un peu bas pour poser l'ordinateur, quand on l'aura reconstituer. Ou alors faut s'asseoir en fakir.. (humour pour happy few, ceux qui connaissent le quartier)

 

Je termine cette page par une image poignante, pour ne pas dire déchirante, rue Félibre Gault.

Dossier-n-10 0085 

Cette première photo a été prise dimanche matin, vers 11h30. Triste image d'une brave vieille télé qui après des années de bons et loyaux services, se retrouve sur le trottoir... Vous vous dites, ce n'est pas possible, on va la récupérer, cette pauvrette.

Eh bien non!

Dossier-n-10 0095

Tenez-vous bien, ce matin, vers 11h30, elle est encore là,. Elle est moins seule, mais sont-ce de bonnes fréquentations pour une petite vieille. D'autant qu'un des nouveaux venus n'est visiblement pas de bois...

Quelle époque, braves gens, quelle époque!

Repost 0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 18:03

Bon, d'accord, ça n'était pas le Centre Pompidou, ni la Grande Arche de la Défense, ni la pyramide du Louvre, mais c'était quand même un grand chantier: de 2008 à 2010, le "requalification" du Forum des Cardeurs a mobilisé toutes les attentions et les énergies de notre belle cité...

Il parait que c'était pas beau:

photo-cardeurs-3

Il y avait des pavés inégaux avec de l'herbe dans les interstices... les belles dames, avec leurs talons aiguilles se tordaient les pieds, les chariots à provisions brinquebalaient en rentrant du marché et, horresco referens, les tables de sterrasses n'étaient pas d'aplomb...

Le mobilier urbain était disgracieux (Si vous n'avez fait ni Sciences Po, ni l'ENA, apprenez qu'on ne dit pas "poteau", mais mobilier urbain), même s'il empêchait les bagnoles d'envahir la place. Les bagnoles seulement, pas les 2 roues, faut pas trop en demander non plus...

Enfin, les terrasses de restaurants, qui couvraient en été la partie nord de l'esplanade, présentaient une joyeuse cacophonie de couleurs et de style.

photo-cardeurs-2.jpg

Bref, esthétiquement, ça n'allait pas, en particulier an haut du forum, où d'une part la fontaine, installée en 1977, oeuvre du sculpteur aixois jean Amato (et inscrite au patrimoine de la ville), avait été sournoisement annexée par un resto voisin qui l'avait englobée dans sa terrasse.

Mais ce qui préoccupait beaucoup l'adjointe en charge du patrimoine, c'était le "sifflet", cette partie en haut du forum qui se rétrécit entre l'Hôtel de Ville et l'ancienne enceinte du Bourg Saint Sauveur. En effet, fort encombré qu'il était par des terrasses, donc des parasols et des cloisons plus ou moins amovibles, il n'offrait plus rien de la superbe perspective qu'est en droit d'attendre le visiteur un tant soit peu esthète... 

tout ceci ayant été copieusement expliqué au bon petit peuple, on entama donc les travaux:

Travaux

Je vous dis que ça... Pas de la rigolade. 2 ans de chantier, mais avec une perspective enthousiasmante. Tout en mettant en valeur les "façades classiques", on allait nous faire un truc génial.

Photo-cardeurs-1.jpg

Le bulletin municipal, dans lequel j'ai pompé sans aucune vergogne les images ci-dessus (et la suivante) nous déclarait quand même que cette image n'était pas contractuelle. On n'est jamais trop prudent...

Bon, je ne vais pas revenir sur les é ans qu'on pris ces travaux. Nous en avons parlé an leur temps, à propos des retombées poubellistiques de la chose. Rappelons quand même quelques temps forts, vécus au bas du Forum: la place des Fontêtes transformée subrepticement au cours d'une nuit en dépôt de chantier, la rue Mérindol changeant de sens de circulation de façon aléatoire et arbitraire (sans prévenir personne), le même trou (devant le P'tit Bistrot) recreusé 6 ou 7 fois à la recherche d'une canalisation mythique... Allez c'est fini. en effet au printemps 2010, ouf!

Image-cardeurs-.jpg

Cocorico!

Alors si vous le voulez bien, essayons de faire un état des lieux, un peu plus de 6 mois après. Voyons,par où allons nous commencer. 

Parlons des terrasses. Les terrasses devaient être limitées en surface (25 m2) et avoir des parasols et décorations  homogènes (parasols blancs?)

181220101556

Début décembre, on avait les sentiment que les règles de surface étaient à peu près respectées. Question couleurs, bon, laissons le temps au temps (ça va se décolorer?) Puis vinrent les frimas, et là, nous découvriment avec surprise que les terrasses estivales devenaient hivernales.

191220101564

Frimaire, ventôse, nivose tout ça, c'étaient des mois d'été dans le calendrier révolutionnaire? La question que je me pose, quand même, c'est pourquoi on a forcé la Mado à démonter sa véranda métallique (que je connaissais depuis 30 ans). je veux bien que les "façades classiques" (je cite le site de la ville d'Aix) de l'ancienne rue des cardeurs ne sont pas toutes celles d'hôtels particuliers, mais franchement... Si c'étaient des réfugiés kurdes qui construisaient des trucs pareils, on aurait déjà envoyé les bulldozers...  

Dossier-n-10-0076.JPG

Les plus angéliques d'entre vous dirons qu'à quelque chose malheur et bon, et donc que les terrasses sont maintenant limitées à la surface autorisée.. D'abord, celà reste à vérifier: les tracés à la peinture blanche qui devaient former la limite ont disparu; à l'intérieur des cloisons. C'est comme au tennis, pas comme au rugby: la ligne fait partie de l'aire de jeu...

Mais ce n'est pas tout: on le voit bien ci-contre, on voit déjà des auvents qui étendent généreusement leur ombre en complément... Chiche que lorsque des clients voudront s'asseoir au soleil, on leur mettra des tables à l'extérieur;

 

Un autre petit point de détail. dans le cahier des charges qui avait été présenté au bon peuple, il était prévu que sur toute la longueur du forum, la partie centrale serait libre de de toute entrave, et qu'il serait possible de monter du bas jusqu'à la fontaine.

181220101559

 

 

 

Sans faire de mauvais esprit, disons que depuis le premier jour, cette règle n'est pas respectée. trois terrasses barrent complètement le passage en haut du forum, au niveau des rues Verrerie  et Venel.    

Enfin, là aussi soyons positifs: ils ne prélèvent pas encore de droit de passage..

Vous êtes de bonne composition, et vous me dites:"Allez, soyez sympa, passez sur le côté: vous n'avez pas de talons aiguilles, passez sur les pavés". Ben j'voudrais bien, mais j'peux point:

191220101566.jpg

Et puis, allons au bout des choses: de toute façon, pour aller où?

Avant d'aller plus loin, je conseille à madame l'adjointe au Maire en charge du patrimoine de s'asseoir et de prendre, dans l'ordre, un tranxène et un alcool fort, car nous arrivons au "sifflet", évoqué plus haut.

181220101558

 

 

Parlons d'abord de la fontaine de Jean Amato. C'est vrai qu'elle nous a été rendue au moins 2 semaines. Et puis très rapidement, le glissement progressif de la terrasse a entrepris de le récupérer. rendons quand même hommage au brave bistrot.

L'annexion ne concerne pas le périmètre complet de la fontaine: la moitié est réservée au stationnement de véhicules qui se relaient 24h sur 24. Comme qui dirait le pacte germano-sovietique de 1939. Si encore c'était un carrosse, même une  simple calèche, a pourrait coller avec la perspective historique. mais non; question de budget, je pense... Une petite subvention, peut être?

Dossier-n-10 0083

Allez, nous nous frayons un passage à travers les tables. nous avons pris soin de ne pas avoir de voiture d'enfant.
Et heureusement, parce que de l'autre coté, c'est à nouveau la favela.
181220101560.jpg
Je pense que c'est un peu juste pour sortir du parking, mais enfin, chacun ses priorités....
181220101561.jpg
Soyez remerciés de ne pas poser de question sur les limites à la peinture blanche, ce serait de mauvais goût. Merci aussi de ne pas faire de remarque stupide et grossière sur l'accès aux portes des immeubles d'habitation. le cahier des charges prévoyait aussi, sur toute cette zone de sifflet que des passages devaient être reservés entre les terrasses, pour permettre aux riverains de rentrer chez eux. Oui, je sais, les gens deviennent de plus en plus exigeants)
Bref, pour faire une sorte de bilan côté terrasses, je me demande si quelqu'un considère que l'objectif a été atteint. On a quand même l'impression que c'est aussi encombré qu'avant, que c'est au moins aussi moche qu'avant. Bref tout ça pour ça?
Mais surtout, il y a un second effet Kisscool, lié lui, à l'élimination du mobilier urbain, cité plus haut. Plus de piquets. Il y a bien quelques plots de béton par endroit, avec quelques points faibles dans le système de défense, alors, du coup...
191220101568.jpg
Vous en avez déjà eu un aperçu sur d'autres images: le stationnement est devenu de règle sur le Forum.
En haut, en bas sur les côtés, au milieu..
Dossier-n-10-0072.JPG 
Dossier-n-10-0074.JPG
Dossier-n-10-0079.JPG
Le pompon est détenu par l'entrée au parking des Cardeurs, donc l'accès devient une épreuve de la coupe du monde de slalom:
Dossier-n-10-0054.JPG 
Dossier-n-10 0081

Dossier-n-10-0073.JPG

 je vous entends: je ne suis qu'un vieux rochon, qui ne fait rien que critiquer négativement! 

Eh bien non, je vais faire preuve de positivisme et faire une proposition constructive: ET SI ON METTAIT DES PARCMETRES?. J'y vois 2 avantages.

D'abord, vous l'avez sûrement remarqué: les agents verbalisent dès 8h du matin les véhicules garés en parcmètres, alors que ceux garés en stationnement interdit de l'autre coté de la rue n'ont jamais une prune (si vous ne me croyez pas, allez donc voir rue des Etuves, le long de l'hôtel Aquabella) Ce qui permettrait une rotation plus démocratique des voitures en stationnement.

Ensuite, parce que ça ferait rentrer des sous. Parce qu'au bout du compte, il y a quand même quelqu'un qui doit payer pour ce chantier. 

Ne me dites pas que c'est vous et moi qui allons financer ce bazar? Si?????

Repost 0
Published by Phima13 - dans Billet d'humeur
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 15:33

Voici quelques mois, notre amie Elisabeth nous avait fait part de son désarroi devant la saleté chronique de sa rue, l'avenue Sainte Victoire. Il y a 2 jours, elle m'a fait parvenir le message suivant:

"Je suis sure que tu es impatient de savoir ce qui se passe avenue Sainte Victoire." (oui, on se tutoie depuis 30 ans..)

nouvelle-poubelle.JPG

 

"Eh bien, un grand événement s'est produit il y a une quinzaine de jours: une nouvelle petite poubelle a été installée entre les numéros 22 et 24. (Et on dira que les messages passés dans nos lignes ne sont pas entendus! NDLR) Elle a été vite remplie, ce qui prouve qu'elle correspondait bien à un besoin; par contre, il ne doit pas être prévu que l'on puisse la vider, car elle demeure toujours pleine à ras-bords. (Ben oui, quoi, il y a la mise en place des circuits de ramassage. La circulaire d emise en service n'est pas encore parvenue au bon service. NDLR)


sac-de-terre.JPG

 Le "grand" container, seul pour toute la rue ou presque, est lui aussi insuffisant et souvent plein.

Depuis quelques jours, il a été déposé à côté de l'horodateur un sac-poubelle de la Ville plein de terre, tellement lourd qu'il est impossible de le déplacer, et qui n'est pas ramassé par les éboueurs.


 

 

Ca ne s'arrange donc pas vraiment, heureusement la pluie nettoie un peu de temps en temps...."

 

rue sale1

trottoirs-crottoirs.JPG

rue-sale2.JPG

Elisabeth n'est pas un caractère très docile. Aussi s'est elle ouverte de son mécontentement au plus haut niveau..

"J'ai aussi reçu une lettre de Maryse (je ne savais pas qu'Elisabeth fût aussi intime avec Madame le Député-Maire et Présidente de la Communauté de Communes. Mazette!) rejetant la responsabilité de la saleté sur "les comportements irrespectueux de nos concitoyens". Mais il me semble que de laisser s'accumuler la saleté encourage à faire encore moins attention."

Voici donc la réponse reçue par Elisabeth On notera au passage que Madame le Député-Maire etc etc utilise un ton beaucoup plus protocolaire pour répondre...

 

Lettrecaviard 

Si je peux me permettre, on pourrait utiliser un peu plus sévère... Du genre:

" A partir de dorénavant, nous ne nettoierons les que lorsqu'il n'y aura plus de saletés. Nous attendrons donc que les rues soient propres avant d'envoyer les équipes de nettoyage. Na!" 

 


 


Repost 0
Published by Phima13 - dans Les autres aussi
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 18:16

C'est un cliché très répandu: pourquoi notre monde est-il aussi injustement partagé entre abondance et dénuement. 

Ici, on détruit le surplus agricoles, et là, on crève de faim....

Ici, on vit sur une éponge gorgée de pétrole, et là, on a du mal à payer l'énergie dont on a tant besoin....

Oui, je sais, ce sont des sujets avec lesquels il est de très mauvais goût de plaisanter. Donc, je ne plaisanterai pas.

N'empêche qu'aujourd'hui, je ne peux résister à l'envie de faire le parallèle avec mon sujet favori.

Tenez ce soir à 17h30, rue de la Treille, à notre container familier, on est visiblement devant un cas de surproduction:

Dossier-n-10-0068.JPG

Dossier-n-10-0069.JPG

Pour le coup, je dois prendre 2 photos, une à gauche, l'autre à droite, histoire de vous donner une vue d'ensemble... 

Terrible image. et d'autant plus navrante que plus loin, dans un autre quartier de la ville, rue Saint Joseph, notre ami Pierre a repéré (hier vendredi) quelque chose qui aurait parfaitement convenu à cette situation: un container style catalogue Camif (voilà incidemment qui nous change du stratifié blanc à la scandinave)

armoire.JPG

Mais voilà, comme toujours, ce qui pêche, c'est la logistique. Il y aurait-il des généreux volontaires qui accepteraient d'acheminer (gracieusement, s'entend) les ordures de la rue de la Treille dans le container "rustique" de la rue saint Joseph. A vot'bon coeur, M'sieu-dames

Repost 0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 16:41

Vous l'avez peut-être remarqué, mais je me fais un peu plus rare... Il faut dire que, pendant longtemps, j'avais tendance à prendre les dépôts sauvages avec distanciation et humour. je ne sais pas si c'est lié à l'incrément récent de mon compteur personnel ou bien le froid rigoureux qui nous a frappé ces derniers jours, mais très franchement les tas de sacs poubelles éventrés sur le trottoir à 10h du matin, ça ne me fait plus rire...

mais enfin, puisque vous m'aimez bien (mais si, mais si, avouez-le, ne soyez pas timides!) je vous fais une petite séquence  "retape et déménagement" en léger différé (enregistrée hier mercredi 26) depuis mon merveilleux quartier.

On démarre le matin rue de la Treille, vers 8h30.

Je ne vous présente plus le petit-coin-contre-la-boite-de-nuit. Après une période de discrétion, le revoici.

Dossier-n-10-0050.JPG

Rien que de très banal; pas une qualité extraordinaire. On comprend que le propriétaire s'en débarrasse...

Il y a du rab à quelques pas, au bout de la rue Nostre-Seigne.

Dossier-n-10-0055.JPG

C'est clair, on change la salle de bain. Là encore, question de qualité? Le bois à l'air meilleur; mais le lavabo a souffert...

En début de soirée, vers 18h, on trouve un complément rue Nostre-Seigne, à notre point test habituel. Et ce coup là, on ne lésine pas...

Dossier-n-10-0056.JPG

Bon, d'accord, il faut aimer le stratifié blanc (l'armoire tout au fond est peut-être marron. je ne sais plus trop. faut dire que dans l'iphone 4, non seulement le téléphone est nul, mais le flash l'appareil photo laisse à désirer...)

Mais il y a là de quoi équiper un petit ménage qui se monte...

Dossier-n-10-0057.JPG

On a même pensé au coin cuisine! Plaignez-vous, bande d'ingrats...

 

Et pour finir par une petite touche décorative, rien ne vaut une petite touche féminine. c'est donc Caroline qui fournit les plantes vertes:

100_8472.JPG 

le tout récupéré rue d'Italie. Il parait que le fleuriste a fermé...

Oui, c'est loin de la rue Nostre Seigne et c'est fatigant. Mais on ne vous suggère pas de porter vos poubelles là-bas. On vous propose d'aller récupérer celles des autres... C'est quand même pas pareil!

Repost 0
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 10:30

Ouf, nous respirons. 

Tous nos fidèles lecteurs étaient angoissés depuis plus de deux mois: aucune nouvelle de notre chère Caroline!

Nous boudait-elle? Ou pire, ne nous aimait-elle plus? (je n'aurais jamais du lu présenter Wonderponmme, me répétais-je dans mes nuits sans sommeil...) 

Et bien non, renseignement pris, c'était un problème de modem.. Non, elle n'est pas en bisbille avec François Bayrou; c'est l'électronique qui l'a trahie...

Bref, elle nous revient, et elle ne nous déçoit pas, même si son message est très bref.

En fait, elle veut attirer notre attention sur un des grands drames de notre société: l'éclatement du milieu familial, la dispersion des parents et fratries aux quatre coins de l'hexagone, pour ne pas dire aux six coins du quadrilatère... Avec comme conséquence première l'abandon des personnes âgées, qui finissent leurs jours sans le réconfort des leurs...

100_8394.JPG

Témoins, ces deux photos déchirantes, prises dans le froid glacial de décembre, rue du maréchal Joffre: exemple poignant de l'abandon sans coeur de nos ancêtres...

100_8395.JPG

Spectacle navrant!

O tempora, o mores! comme disait Sénèque. Elle est belle la jeunesse d'aujourd'hui.. tout ça c'est la faute aux bandes dessinées, au Coca-Cola et aux jeux vidéo...

Repost 0
Published by Phima13 - dans Les autres aussi
commenter cet article
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 14:08

Nous n'allons pas ré-ouvrir le débat sur l'efficacité des containers, ni surtout revenir sur le débat: "En faut-il ou pas?". Simplement, illustrons ci-dessous l'état des lieux....

Le 13 janvier, vers 16h30, rue du Bon Pasteur; le pauvre container, contre le mur de Sciences Po, croule sous la charge:

Dossier-n-10-0045.JPG 

On notera quand même la talent avec lequel le mobilier urbain a été disposé, qui évite efficacement un étalement dévastateur du contenu...

Revenons plus franchement sur nos terres; le 14, à 8h45, nous revoici rue de la Treille:

Dossier-n-10-0047.JPG

Bon, finalement pas de quoi fouetter un chat: on notera simplement qu'une éphémère boutique au look un peu "grunge" a fermé ses portes, qu'elle va être remplacée par un autre commerce (le suspense est intenable), et que l'ancienne décoration est en cours de démantèlement..

En revanche, les jours suivants, les chats ont un peu plus à craindre, toujours dans la même rue.

Hier dimanche 16, vers 11h, tout en bas de la rue du Bon Pasteur:

Dossier-n-10-0049.JPG

Intéressant, non? Le container est vide - ou du moins il y reste de la place. mais malgré tout, le tas d'ordures est à côté. Un hasard? On aimerait bien, mais à 30m de là, au bout de la rue Nostre Seigne, c'est pareil...

Dossier-n-10-0048.JPG

Dossier-n-10-0052.JPG

Les Rats Noirs ont-ils horreur du vide? Et fuient-ils les containers vides par peur de tomber dedans?

Mais ce lundi 17, à 8h45, on peut se reposer la question, exactement au même endroit..

Bon, on vous fait grâce de l'inventaire détaillé du tas d'ordures...

Mais on ne peut qu'être interpellé par le concept de ramassage différentié (nous éviterons volontairement l'adjectif "sélectif" qui pourrait prêter à sourire). Pourquoi certains déchets restent-ils ignorés, alors que d'autres sont enlevés

Faut il vraiment compter sur les chineurs pour déblayer les objets divers?

 

Ah, mes enfants, en voilà des problèmes métaphysiques au seuil de cette année nouvelle! On en a mal au crâne...

Qu'est ce que je reprends, une aspirine ou une coupe de champagne?

Repost 0
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 17:12

Quand je parle de trêve, il s'agit bien sur de celle des confiseurs. Parce que les Rats Noirs, eux ne baissent jamais les bras, malgré la neige et les frimas...

Enfin, toujours est il que nous nous remettons vaillamment à la tâche, non sans présenter à tous nos amis proches et lointains nos voeux les plus sincères de bonheur de prospérité et de propreté.

L'année 2010 s'est terminée sous l'oeil de l'ami Hubert. Aux alentours du 20 décembre il avait pu constater que la nouvelle boite aux lettres de la rue du maréchal Joffre ne suffisait pas à faire face au courrier du Père Noël:

En effet, dès 8h du matin, il y a comme un parfum de coup de bourre:

Dossier-n-10 0960

 

 

Et le soir, vers 20h, c'est du délire....

Dossier-n-10-0964-1.JPG

Dossier-n-10-0963.jpg

Et pour finir l'année dans la perspective de la bûche glacée du réveillon, il nous propose un frigo presque neuf dans l'impasse Joffre:

Dossier-n-10-0961.jpg

Là dessus, nous sommes partis en vacances...

Mais vous allez voir à quel point le destin est facétieux... le 9 janvier, tout juste remis de mon voyage et pas encore de mon décalage horaire , je m'en vais chez mon boulanger chercher ma petite ficelle bien cuite pour le p'tit dej, et vlan rue des Muletiers:

Dossier-n-10-0035.JPG 

Ne me dites pas que c'est le même! En tout cas, il a été vidé pendant les fêtes.. 

Nos voici en plein dans le mythe de l'Eternel Retour; la boucle est bouclée etc etc etc...

 

A part ça? Eh bien à part ça, on revient très vite à la routine

Rue de la Treille, on déborde de bon sentiments et de bonnes résolutions pour l'an neuf

Dossier-n-10-0041.JPG

Rue Mérindol, on a décidé de ne pas s'endormir sur ses lauriers: le sommier, dehors!

Dossier-n-10-0043.JPG

Et un peu plus loin,rue Aude, presque sur la place d'Albertas, en voilà un qui a eu plein de cadeaux pour Noël.

Dossier-n-10-0042.JPG

Sympa, il partage avec ses voisins. Ou alors seulement les emballages..

A moins qu'il ne veuille que les narguer: " moi j'ai eu plein de cadeaux nananaire!"

Repost 0
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 15:09

Il est des sujets sur lesquels nous revenons souvent, au risque de paraître radoter.... mais soyons clairs: ils sont connus de tout un chacun.

Tenez, par exemple, nous avons pu constater maintes et maintes fois que les quelques containers mis à notre disposition centre ville sont surchargés, et ce dès le matin. Quelques illustrations:

171220101552.jpg

 

Ici, rue du Félibre Gault vendredi 17, vers 10h30

On ne peut pas dire que c'est une fois par hasard... c'est un de nos lieux favoris. Et pourtant, nous avons pu constater que nous avons hérité d'un troisième réceptacle. Visiblement, c'est toujours insuffisant...

 

Même scène rue de la Treille, le même jour, vers 11h.

171220101553.jpg

Emplacement très riche; qui mérite un deuxième plan, vu de l'autre côté et d'un peu plus loin.

171220101554.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis toujours au même endroit, mais ce dimanche vers 11h30.....

191220101570.jpg

Outre l'aspect esthétique de la chose, il faut bien voir que ce genre de situation provoque des vagues de découragement dans la population..

Du coup, on a des gestes de désespoir, comme ici rue des Etuves, samedi vers 11h.

181220101562.jpg

Ou bien rue Nostre Seigne, ce dimanche midi.

191220101569.jpg

Et bien me direz vous, que faut-il faire? Faut-il condamner notre belle ville aux foudres divines? Allons relisons la bible (Genèse 18):

Un jour Abraham, l'ami de Dieu, était devant la ville de Sodome,
une ville que Yahvé avait décidé de détruire tant sa ébauche et son injustice étaient grandes.
Et Abraham tente de négocier, il intercède en faveur de Sodome.
«Mon Seigneur, si je trouvais dix justes dans cette ville renoncerais-tu au châtiment?»
- « Si tu en trouves dix, j'y renonce » dit Dieu 
- « Et s'il n'en reste que cinq ? »
- « Pour cinq, je sauve toute la ville...»
- « Mon Seigneur, et si dans cette ville, il restait seulement& un seul juste ? » 
- « A cause de la présence d'un seul juste, je sauverai toute la ville » dit Dieu. 
Mais Abraham n'en trouva pas même un seul !

Et la ville fut détruite

Rassurez vous braves gens, il existe un juste au moins, et il habite tout à côté de notre site habituel, à l'angle des rues Mérindol e Nostre-Seigne. (Inspiration divine?). 

Et dans un geste complètement désintéressé, ce samedi, il a fait un don superbe à la communauté.

181220101555.jpg

Un petit geste pour l'homme, un grand geste pour l'humanité....

Repost 0

Présentation

  • : Poubelle la vie
  • Poubelle la vie
  • : Les mésaventures d'un quartier qui ne veut pas devenir une décharge publique
  • Contact

Profil

  • Phima13

Que les choses soient claires

Poubelle la Vie n'est inféodé à aucune structure, aucune association, aucun parti. Le contenu éditorial de ce blog reflète les opinions et humeurs de ses rédacteurs, et n'engage qu'eux-même.
Ceci étant posé, ses colonnes sont ouvertes à toute information susceptible de faire avancer le débat.
Bien sur, sous le contrôle complètement arbitraire des rédacteurs. 

pour mémoire

 

Dossier-n-16-0777.JPG



Ce panneau est à la disposition de tous ceux qui souhaitent faire passer un message...

Pour nous contacter

si vous habitez Aix en Provence
si vous vivez une situation analogue
envoyez nous vos commentaires et photos
aix-poubelles@voila.fr