Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 10:00

Pendant que, tel un Sardanapale de base, je me prélassais au soleil en sirotant des boissons que je ne détaillerai pas, car je crois que mon docteur lit ce blog, il y en avait qui bossaient pour moi...

Je lève mon verre (c'est le dernier docteur, juré) au retour parmi nous de la chère Caroline, qui nous a un peu boudés ces derniers mois, mais qui revient avec éclat, pour nous montrer ses dernières trouvailles de luxe (pour les nouveaux lecteurs, rappelons que Caroline est à la chine - sans majuscule - ce que Lamborghini est à l'automobile)

Donc, le 7 août, boulevard Gambetta, voici ce qu'elle a déniché:

D'abord, de quoi créer un éclairage intime pour les soirée raffinées qui ont fait sa réputation dans les milieus branchés.

100_0949.JPG

Puis elle a complété sa serre personnelle:

100_0954.JPG

Et enfin, cette petite touche élégante et classieuse qui lui vaut la une des magazines de mode

100_0951.JPG

Et le même soir, de quoi recevoir lors des soirées évoquées plus haut

100_0960.JPG

les poubelles de luxe: Fauchon et autres. la crise quoi .... "

Juste une question, Caroline, quand vous faites les poubelles, vous portez une robe de cocktail ou une robe de soirée? Et pour les hommes qui viennent diner chez vous, c'est cravate noire ou cravate blanche?

Repost 0
12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 15:47

La trêve estivale a été longue et pesante..(dites moi que je vous ai manqué!). Pour sûr, nous venons de passer quelques semaines torrides (je parle de la température). Et comme toujours, nous avons été envahis par des hordes de touristes, des étrangers qui ne sont même pas de chez nous, et qui viennent, jusque dans nos bars, écluser nos pastis et notre rosé! Aux armes,citoyens, alliez vous continuer...

Et bien heureusement, il existe encore chez nous un esprit de résistance qui réchauffe (est-ce bien necessaire par 30° à l'ombre) nos coeurs. Car figurez vous que ces touristes ont même la prétention d''aller se mouiller les mains dans nos fontaines à nous, voire même (horresco referens!) d'y faire boire leurs chiens...

Je tiens par la présente à rendre un hommage vibrant à ce brave et honnête tavernier qui n'a pas hésité à sacrifier son mobilier pour barricader l'accès à la fontaine de Jean Amado, en haut du Forum des Cardeurs. C'est vrai quoi, c'est une monument classé au patrimoine, et de plus qui a été remis en valeur il y a 1 an et demi aux frais du contribuable aixois. On ne va pas laisser des bergers allemands, des setters irlandais, voire de pékinois venir boire notre eau.. Alors, juste un cri: "no paseran!"

Dossier-n-16-0890.jpg

Dossier-n-16 0891

Cet effort est d'autant plus méritoire que, du coup, le rosé arrive beaucoup moins frais sur la table des convives...

 

A coté de ça, c'est vraiment la rentrée. les chambres d'étudiant(s) se vident avant de se remplir. Alors forcément, tout n'est pas consigné, et ne va pas 'encombrer de souvenirs inutiles. C'était le cas, aujourd'hui, vers midi, à notre incontournable point test, à l'angle des rues Mérindol et Nostre-Seigne..

Dossier-n-16-0897.jpg

Allez, courage! On en a pour quoi, 6 semaines, 2 mois maximum. Après, on retombera dans les ordures ménagères classiques. L'important, c'est que les nouveaux arrivants prennent tout de suite les bonnes habitudes et identifient les décharges publiques.

Repost 0
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 14:09

Après une (trop) longue période de torpeur (enfon torpeur, ça dépend du point de vue), nous reprenons nos chroniques... Vu le retard accumulé, on va donner dans le style news magazine plutôt que dans twitter... donc, grâce à la persévérence de Phineschein qui a effectué un travail de fourmi (enfin, fourmi, peut-être devrait on dire bousier) depuis 10 jours, voici, comme si vous y étiez, un reportage sur le quartier Vendôme, ou faubourg des Cordeliers, comme vous voulez. Accessoirement, espérons que ceci apportera un peu d eréconfort au dernier lecteur qui nous a laissé un message.

Or donc, nous commençons le 22 juin, à l'angle des rues Duperrier et Van Loo.

P6220013.JPG

P6220014.JPG

P6220015.JPG

Si vous remontez en arrière, vous vous apercevrez que la tôle est là depuis un certain temps....

Et le même jour, à deux pas, rue du 11 Novembre....

P6220016.JPG

Il y a du déménagement dans l'air.... mais ça traine un peu, en effet le 26 juin, soit 2 jours plus tard (pour ceux qui ne sont pas forts en maths) au même endroit...

P6240025.JPG

Là dessus, 2 jours sans grand évènement... juste 2 mails de Phineschein qui commente laconiquement: "la tôle est toujours là...."

Et puis le 28, "rue Duperrier, c'est reparti! "

PICT0057.JPG

PICT0058.JPG

PICT0059.JPG

C'est vrai fin juin, début juillet, c'est une période de départ... on balance ce qu'on ne veut ni emmener ni laisser...

En attendant septembre, où on balancera ce qui a été laissé et qui empêche de rentre ce qu'on a emmené la dernière fois... Vous me suivez? non? Ce n'est pas grave..; tout ça, on le retrouve sur le trottoir d etoute façon...

Repost 0
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 18:05

Pas le temps, vraiment pas le temps...je sui snavré pour Phineschein et Hubert qui m'abreuvent de photos, mais vraiment, pas le temps...

Mais je ne peux pas m'empêcher de vous glisser cette photo de notre point test, rue Nostre Seigne / rue Mérindol. Hier et aujourd'hui, toute la journée...

Dossier-n-16-0772.JPG

Ce n'est pas moi qui le dit

Repost 0
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 10:58

Fianlement, merci à Phineschein qui m'a sorti de ma torpeur hier avec son envoi du faubourg des Cordeliers. ce qui m'a amené à ressortir quelques petits bijoux de ces derneirs jours que je n'avais pas eu l'occasion ni le temps de vous proposer. Certaines images sont un peu vieilles, mais vous ne m'en voudrez pas, j'espère...

Dossier-n-15-0713.jpg

Nous démarrons donc le 7 juin , vers 10h du matin, rue d'Entrecasteaux

Trop forte chaleur dans les chambres?

Déménagement à la cloche de bois? 

Scène de ménage particulièrement violente?

Va savoir...

Dossier-n-15-0716.jpg

Lendemain, 8 juin, à 8h30... nous sommes en bas de la rue des Cordeliers.

Tout commes les cabine stéléphoniques, nous pouvons constater que les boites à lettres sont aussi destinées à d'autres usages que ceux prévus par l'administration. Celà doit être ça, le service public. En tout cas mieux identifié que la mise à disposition de containers, l'un à 5 mètres derrière rue Lisse des Cordeliers, l'autre à 10 mètre sdevant, rue de la Treille.

ben justement, le voilà le container le la rue Lisse des Cordeliers, vu le 10 juin à 16h:

Dossier-n-16-0744.JPG

C'était entre deux jardins des Flâneries ; et Caroline a loupé une superbe plante verte à sauver!

Ceci posé, mon bon vieux coin fêtiche, rue Nostre-Seigne et rue Mérindol, on ne pert pas le rythme

Dossier-n-16-0750.JPG

Retour de l'option tas d'ordures.

Pour finir, une petite séquence "Papy fait de la résistance", comme je les aime...

Celà fait près de 2 semaines que rue Lieutaud, un résident exprime sa frustration d'être juste à coté d'un troquet qui a se terrasse rue des Cordeliers.. 

Dossier-n-16-0751.JPG

Mais reconnaissons que c'est avec un succès des plus mitigés....

Dossier-n-16-0754.JPG

Enfin positivons: maintenant que notre Maire bien-aimée (que Dieu l'ait en Sa Sainte Garde!) est libérée de tout un tas d'obligations aussi futiles que parisiennes, elle va enfin pouvoir se consacrer à nos problèmes (propreté, Forum des Cardeurs etc...)

Repost 0
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 14:38

N'est il pas merveilleux que la providence vienne à notre secours dans les moments les plus critiques? Bon, vous avez surement remarqué que je vous ai laissé tomber ces derniers jours. Il y a sûrement beaucoup de raisons (et un psychanaliste en trouverait encore plus). disons que d'une part, je suis un peu lassé, et surtout que mon emploi du temps de ministre, ces dernières semaines, m'a tenu éloigné de nos trottoirs. Ou presque.

Aussi, c'est avec un sentiment de soulagement que j'ai reçu ce message de Phineschein, qui fait le point sur le quartier Vendôme, avec un petit reportage dans les rues Duperrier et Van Loo, daté d'hier, mardi 19. Resumons nous: au Nord, rien de nouveau... Nous sommes donc au débouché de la rue duperrier sur la rue Van Loo, là où un immeuble menace de s'effondrer depuis ... on ne sait plus quand, amis où l'on a jugé bon d'installer 2 containers.

Donc, il est presque 14h:

P6190045.JPG

"La tôle elle est là depuis...  oh la la.... au moins 3 semaines. Les chaises de jardin depuis 3 jours."

P6190048.JPG

"la saletés cachées derrière, entre et à côté des containers y sont depuis plusieurs jours voire 1 semaine."

P6190049.JPG

"la saleté par terre, pareil, on ne compte plus, nos rues ne voient pas souvent l'eau ni les balayeurs. Il y a même une fille qui a perdu son string il y a hummm 1 mois. Il gît tout triste." Il est où, le string? il est où?

Et puis ce n'est pas tout. Car, à 14h45, il ya du neuf: "Lorsque j'ai pris les premières photos je partais faire une course. Je reviens 3/4 d'heure après, quelqu'un avait ajouté une chaise à l'oeuvre existante"

P6190050.JPG

Eh bien oui, chère Phineschein, la rat-noir-attitude est un art vivant, qui crée 24 heures sur 24...

Repost 0
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 17:02

Le mot "sifflet" est dérivé, avec le suffixe diminutif "-et", du radical verbal "siffler". Il signifie "petit instrument avec lequel on siffle, ou produit un sifflement." il est attesté dès l'an 1225.Mais ce mot a pris au fil de l'histoire des sens figurés divers.

Vers 1560, le mot s'est dit pour désigner le gosier (par où l'on respire). D'où couper le sifflet à quelqu'un, à la fin du XVIeme, puis serrer le sifflet (1697), pour l'étrangler, l'égorger.

sifflet.jpeg

Comme illustré par ce dessin, extrait de l'Assiette au Beurre en 1907, l'expression état encore utilisée à la belle époque, dans l'argot des apaches; mais aujourd'hui, ce sens est sorti d'usage.

Déjà en 1740, l'expression couper le sifflet a pris le sens "faire taire", et aujourd'hui, elle signifie généralement laisser coi, laisser sans voix, sans argument. On verra plus loin que cette acception s'applique aujourd'hui.

Au XVIeme siècle, toujours, par dérivation du verbe au sens de boire,(siffler une bière), un sifflet a désigné un cabaret. cet usage a disparu aujourd'hui, mais franchement, on a du mal à le croire.

P1000709.JPG

Ensuite, par analogie de forme avec l'ouverture d'un sifflet, la locution adverbiale ou adjective "en sifflet" signifie en biseau (attesté en 1784). Elle s'applique ainsi à divers domaines, dont celui de l'architecture urbaine. dans le cas spécifique d'Aix en Provence, cette expression s'applique à l'étroit passage, le long de l'Hôtel de Ville, qui devraoit donner libre accès au Forum des Cardeurs. et là, on peut s'amuser avec les différents sens du mot....

Dossier-n-15-0694.JPG

Peut on dire les sifflets coupent le sifflet?

Dossier-n-15-0693.jpg

Dossier-n-15-0712.jpg

En tout cas, à moi, ça me coupe le sifflet!

Le ton monte entre les riverains et les taverniers. cela risque de mal se terminer. Alors je finis encore par une expression, celle ci du XXeme siècle: du fait que les arbitres de sports signalent les fautes au sifflet, l'expression "tenir le sifflet" signifie être arbitre. Alors, dans cette affaire, qui est-ce qui tient le sifflet?

 

PS: je vais décevoir toutes mes admiratrices qui sont epoustouflifiées par ma culture et ma maitrise de la langue. Toute cette science que j'étale, je l'ai trouvée dans le Dictionnaire historique de la langue française, publié chez Robert par une équipe géniale sous la direction du grand Alain Rey, sans qui on causerait pas si bien....

Repost 0
Published by Phima13 - dans Billet d'humeur
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 10:43

L'ami Hubert revient avec un "best of" de ses découvertes du mois de Mai. Après tout, il fait ce qui lui plait.... comme souvent, on va mettre l'accent sur les opportunités de se (re)meubler à bon compte. 

Dossier-n-15-1553.jpg

Première station: angle des rues de Jérusalem et Lapierre, endroit qu'Hubert n'hésite pas à qualifier de "vraie mine d'or" La preuve ici encore

Dossier-n-15-1568.jpg

Ensuite, voici à nouveau la rue du Maréchal Joffre, avec "une offre spéciale étudiant". C'est bien de penser à la jeunesse...

Dossier-n-15-1554.jpg

Dossier-n-15-1555.jpg

Tir groupé ensuite, avec la rue Saint Joseph, où se tient "une foire aux fripes, à diverses heures de passage...les vêtements pafaitement lavés et repassés trouvent preneur.

Dossier-n-15 1556

 

 

 

 

"Au dernier passage, seul le pantalon rose est resté (ce n'est plus la mode?), mais un gilet jaune fluorescent des plus seyants est venu rejoindre la panoplie"

Dossier-n-15-1558.jpg

 

 

 

Signe que le dépot sauvage doit être considéré comme dangereux...

Moi, cette séance de dedistribution aléatoire d efringues me fait penser à une histoire de comiques troupier qui m'avait fait bien rire dans ma jeunesse. Si je me souviens bien, c'était un sketche de Roger Pierre et Jean-Marc Thibaut. (Ouais, ça va, on ne se moque pas, je vous ai dit que j'étais jeune à l'époque...) allez, je vous la fait:

- Sergent, pour le revue de demain, vous direz aux hommes de changer de chemise!

- Désolé, mon adjudant, mais c'est pas possible, vu que, des chemises, on en a qu'une chacun.

- Veux pas le savoir, changez entre vous!

 

Hein? oui, d'accord, j'étais très très jeune..

Repost 0
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 10:00

cp-flaneries-d-art-dans-les-jardins-aixois-2012

Ne jouez pas les surpris: celà fait plus d'une semaine que cette affiche est visible sur le bandeau de droite de cette page, donc vous devriez déjà être au courant. mais bon, je sais ce que c'est vous êtes occupé ou distrait, alors je répête lentement, pour que ça pénètre...

Or donc, pour la sixième année consécutive, la très chère Andréa Ferréol,  la tête de son association Aix-en-oeuvres, (link) organise les Flaneries d'Art Contemporain dans les jardins d'Aix. Ces flaneries auront lieu samedi 9 juin après midi et dimanche 10 juin toute la journée. En tout 9 jardins, auquels nous n'avons habituellement pas accès seront ouverts et hébergeront des artistes plasticiens, peintres, sculpteurs, artisans d'art; on y verra et entendra aussi des musiciens, classiques ou de jazz; et Marie-Christine Barrault dira quelques textes... Tout le programme se trouve sur le site qui est en lien ci dessus. Mais je ne résiste pas à la tentation de vous donner des détails

flanplan.jpeg

Comme vous pouvez le voir, après être aller s'embourgeoiser dans le quartier Mazarin l'année dernière, les Flâneries reviennent en force cette année dans notre quartier, avec un jardin rue du Cancel, un rue Mérindol, deux rue d'Entrecasteaux (avec, entre autres mon ami Bernard Gaume au Manoir), le pavillon Vendôme, et même, rue Lisse des Cordeliers, la galerie de l'aimable Stéphane Salord.

Bref, du plaisir et du bonheur à deux pas de chez nous. On s'y croisera surement.

Chiche que, pour ces deux jours au moins, les rues soient nickel chrome...

Repost 0
Published by Phima13 - dans Un peu d'air pur
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 15:16

Vous l'avez surement remarqué, depuis quelques semaines j'ai deux problèmes.

D'abord, je suis moins prolixe, dans l'absolu.

Ensuite, j'ai tendance à quitter le thème favori de cette chronique, pour aborder d'autres sujets relatifs à nos environnement quotidien...

Dossier-n-15-0695.jpg

Ce n'est pas que la matière manque, comme en témoigne cette image de la rue Lieutaud, jeudi dernier, à 8h30. Si je puis me permettre une astuce vaseuse, cette photo éclaire fort judicieusement mon propos. Non non, que les amis des bêtes se rassurent, le Rat Noir Aixois n'est pas en cours d'extinction, loin s'en faut! Et même, non seulement il est vivace, mais il n'est pas superstitieux. car au même moment sur le trottoir d'en face:

Dossier-n-15-0696.jpg

Pour vous et moi, un miroir brisé, c'est 7 ans de malheur! Visiblement, pour le Rat Noir de base, c'est au contraire une opportunité pour un nouveau plaisir: l'amorce d'un tas d'ordures qui, si les congénères jouent le jeu, pourra croitre et embellir...

Donc, pour résumer, il y a toujours matière à causer et à réagir. Même si, reconnaissons le, le nettoyage est devenu plus efficace. Mais, est ce vraiment une satisfaction de se dire que les pompiers sont efficaces si le spyromanes continuent à allumer des incendies.

Mais, je dois bien le reconnaitre, une certaine lassitude m'envahit (et je crois même qu'elle envahit mes correspondants favoris). Toujours les mêmes choses, aux mêmes endroits; ça devient dur de trouver la force de sourire et de vous faire sourire. Alors bien sur, on aimerait trouver un autre sujet de conversation, pour s eredonner du souffle. ceci dit, c'est vrai que, régulièrement, on trouve de quoi rebondir. Tenez, jeudi dernier aussi, vers 11h, rue du Félibre Gault, lieu bien connu de nos lecteurs:

Dossier-n-15-0697.JPG

Eh bien justement, voilà qui illustre assez bien ma réflexion actuelle: il y a quelques mois, j'aurai gaussé (finement, bien sûr) sur le renouvellement du mobilier, et le côté encombrant jeté n'importe où. Aujourd'hui, je me sens plus motivé par l'interdiction d'accès au téléphone public - interdiction dument notifiée par le panneau. avec une question qui me brule les lèvres: est ce qu'on entasse des ordures autour des publiphones parce que personne ne s'en sert plus? Ou bien est ce qu'on n'utilise plus les publiphones parce qu'il y a des ordures autour?

Ce type de question est facilement applicable à d'autres sujets: est ce que des voitures se garent régulièrement au milieu de la rue Nostre Seigne parce qu'il y a très peu de circulation? Ou bien est ce qu'il y a peu de circulation rue Nostre Seigne parce que, de toute façon, il y a toujours des voitures stationnées au milieu? Oui, je sais ça devient vite philosophique, et si je ne me retenais pas, ça pourrait même virer au politique... mais je me retiens. Comme disent fort justelment les Britanniques, qui jubilent aujourd'hui devant la Reine: "Un gentleman, c'est quelqu'un qui sait jouer de la cornemuse et qui ne le fait pas."

Bref, tout ça pour vous dire de ne pas vous étonner si vous me voyez de temps à autre enfourcher  un autre cheval de bataille: il y a des tas de choses qui me chauffent la bile ces jours-ci: le viol permanent de la place des Fontêtes, le massacre du forum des Cardeurs, pour ne parler de des sujets qui me sont proches géographiquement. 

Mais je n'abandonnerai pas pour autant notre thème fondateur. La preuve, je vous laisse sur cette dernière image de mon coin fétiche, angle des Rues Mérindol et Nostre-Seigne, où tout a commencé; photo prise ce matin à 11h.

Dossier-n-15-0709.JPG

Repost 0

Présentation

  • : Poubelle la vie
  • Poubelle la vie
  • : Les mésaventures d'un quartier qui ne veut pas devenir une décharge publique
  • Contact

Profil

  • Phima13

Que les choses soient claires

Poubelle la Vie n'est inféodé à aucune structure, aucune association, aucun parti. Le contenu éditorial de ce blog reflète les opinions et humeurs de ses rédacteurs, et n'engage qu'eux-même.
Ceci étant posé, ses colonnes sont ouvertes à toute information susceptible de faire avancer le débat.
Bien sur, sous le contrôle complètement arbitraire des rédacteurs. 

pour mémoire

 

Dossier-n-16-0777.JPG



Ce panneau est à la disposition de tous ceux qui souhaitent faire passer un message...

Pour nous contacter

si vous habitez Aix en Provence
si vous vivez une situation analogue
envoyez nous vos commentaires et photos
aix-poubelles@voila.fr