Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2016 6 02 /01 /janvier /2016 10:46

Soyons optimistes en ce début d'année: ça pourrait être pire.

Le journal le Monde nous fait part des retombées de la nuit du réveillon à Copacabana:

Samedi 2 janvier: nouvelles du Monde

Comme quoi, autour du monde, c'est un peu la même chose. Il faut bien que les gens s'amusent. Et le plaisir a la même expression partout.

Bonne années au riverains des Cardeurs, de la Verrerie et autre silex découverts à marée basse...

Repost 0
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 09:31

Il y a des évènements qui marquent définitivement toute une génération. La prise de conscience par la majorité de la planète de l'urgence écologique est certainement un marqueur fort.

Vendredi 4 décembre: Génération COP 21

Or donc, toute la Terre est résolue à traquer le gaspillage et les déchets sauvages.

Toute la Terre? Non, pas vraiment.

Il existe encore un poche de résistance acharnée contre les envahisseurs et pour la défense des vraies valeurs!

Petite visite dans cette enclave de résistance:

Première étape: rue des Etuves.

Ici nous sommes le 27 novembre, vers 16h30. Le mur est celui du parking de l'Aquabella.

Vendredi 4 décembre: Génération COP 21

Et le surlendemain, 29 novembre, sur le trottoir d'en face.

Vendredi 4 décembre: Génération COP 21

Peut-être qu'après avoir libéré de la place dans un appartement, les nouveaux habitants ont finalement emménagé le lendemain.

En tout cas, heureusement qu'il y a des trottoirs dans le quartier...

Deuxième étape: vous ne devinerez jamais: Rue Nostre Seigne, angle de la rue Mérindol!

Nous aurions tous été déçus si nos Rats Noirs avaient fait faux bond.

Ici, nous sommes le 29 novembre, vers 11h du matin

Vendredi 4 décembre: Génération COP 21

C'est décidément la bonne période pour renouveler son mobilier. Mais en fait ici,, on a plutôt une phase d'amorçage.

Parce que le lendemain, 30 novembre, ça ne rigole plus...

Vendredi 4 décembre: Génération COP 21

Résistance, résistance; ils tiendront jusqu'au dernier pot de yaourt.

Aucun cm2 ne sera épargné!

Repost 0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 11:31

C'est vraiment tendance. Dans le cadre du grand mouvement de l'économie solidaire, en ligne avec "consommer local" et de l'échange de service entre citoyens, on a vu dans beaucoup de villes ou de cantons une nouveauté (ou un retour vers le passé?) avec l'apparition d'une monnaie locale, voire de la coutume du troc: je te repeins tes volets et tu m'apportes un litre de lait de ta vache tous le matins.

Dans un tel contexte, une fois encore, notre bonne ville prend des initiatives, en introduisant le concept dans le service public... la preuve, ce matin, rue des Etuves, le long des jardins le l'hôtel.

Lundi 9 novembre: monnaie locale.

Payer son parking avec de la bière, voilà une idée originale.

Après le paiement au quart d'heure, voici le paiement au demi...

Repost 0
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 14:38
Dimanche 18 octobre: Aux premières loges.

Ce dimanche matin, il est 11h, et, honnêtement, à première vue, cette vue à l'entrée de la rue du Félibre Gault, rien de bien extraordinaire...

Je parle , bien sur, du point de vue du blogueur qui, depuis 7 ans maintenant, constate les déchets (je choisis mes mots) abandonnés dans nos rues...

Mais je suis de plus en plus sensible à la critique constructive (j'ai eu mon compte récemment; jusqu'à des invitations au suicide) aussi appliquerai-je à la lettre cette injonction, à la saveur légèrement langue de bois, mais bon: "Il faut replacer une citation, ou une image dans son contexte.

En effet que dire de ce fauteuil rangé bien sagement le long du mur. Si vous êtes un passionné d'histoire (un peu réac, mais n'ayez pas honte, c'est la mode), vous ne pouvez vous empêcher au général d'Elbe, ce chef chouan, qui, blessé, fut fusillé assis dans un fauteuil par les Bleus, à Noirmoutier en 1793. Mais évidemment, il ne s'agit pas de ce fauteuil là, qui est conservé au château de Noirmoutier..

Aussi, avant de porter un jugement, il convient de prendre un peu de recul par rapport au sujet:

Dimanche 18 octobre: Aux premières loges.

Effectivement, ce n'est pas le sujet. Côté géographique, on n'est pas à Noirmoutier, malgré la petite pluie. C'est plutôt l'ambiance d'Amsterdam, "red light district".

Seule question récente: est-ce un siège réservé, ou est-il ouvert à tous les passants?

Le peep-show du pauvre...

Repost 0
13 juillet 2015 1 13 /07 /juillet /2015 17:16
Lundi 13 juillet: le bourrexit.

On ne pourra pas dire qu'ils ne nous avaient pas prévenus... La menace planait: s'il devenait impossible de picoler toute la nuit, on allait connaitre un exode des cerveaux (et des foies) dont l'université aurait du mal à se relever.

Ils ont tenu parole. dès la publication de la loi scélérate du 1er juillet, on a vu les longues caravanes se former aux portes de la ville, en route vers des contrées moins arides et plus ouvertes à l vie intellectuelle.

Bien sur, dans la précipitation, ils n'ont pas pu s'encombrer de ce qui n'était pas le strict nécessaire, et ont du abandonner sur le trottoir ce qui était trop lourd ou encombrant, n'emportant avec eux que quelques bouteilles, un décapsuleur, pour les plus chanceux (et les plus fortunés) un tire bouchon...

Ma grand-mère me racontait, quand j'étais enfant, comment en juin 1940, elle avait été poussée sur le routes du nord de la France, par les hordes nazies qui, elles aussi, voulaient imposer une loi étrangère à nos valeurs. Cruel retour de l'histoire.

Lundi 13 juillet: le bourrexit.

Ici ce sont bien tous les quartiers qui ont été frappés.

Ci dessus, le quartier des Cardeurs (vous avez reconnu l'endroit, rassurez moi).

Ci contre, la rue Félibre Gault (qui rejoint la rue de la Verrerie)

Dramatique situation donc, d'abord pour tous ces cerveaux, qui, comme ils nous en on menacés dans leurs commentaires sur nos articles précédents, vont aller passer des thèses, déposer des brevets et créer des entreprises sous des cieux plus cléments où l'on saura mieux répondre à leur soif d'exister.

Une pensée émue aussi pour tous ceux qui ont perdu leur emploi nocturne et fuient à l'étranger à la recherche d'un travail. En espérant qu'iles retrouvent quelque chose d'équivalent, en tout cas la nuit, eux qui ont eu tellement à s'adapter au noir..

Ce qui est encore plus dramatique, c'est que, quoi qu'ils en pensent, ça ne va pas être si facile que ça. Figurez vous que les autres pays, cyniquement, fermant leurs frontières, même aux meilleurs talents.

Nous en voulons pour preuve cet article du Monde, qui révèle cette dure réalité...

Lundi 13 juillet: le bourrexit.

On vit vraiment une époque lamentable....

Repost 0
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 12:22

Ce n'est pas parce que j'ai passé le mois à courir en zigzag pour éviter les tirs de snipers que j'ai oublié le sujet favori de ce blog, avant que je ne sois détourné du droit chemin par des menteurs malhonnêtes. Voici donc un petit florilège de photos glanées au long de mon chemin...

On va donc commencer le 7 juin dernier, vers 11h du matin, en mon coin favori, angle Nostre-Seigne et Mérindol

Vendredi 25 juin: retour aux fondamentaux...

Et le 10 juin, vers 8h45 (l'heure du boulanger), rue Lieutaud. On y reviendra. Visiblement on a là une décharge professionnelle...

Vendredi 25 juin: retour aux fondamentaux...

Et puis le 19, à 11h, rue du Félibre Gault. Cela faisait longtemps que j'avais négligé ce petit coin toujours bien soigné...

Vendredi 25 juin: retour aux fondamentaux...

Il y en a un qui suit le blog et qui a senti ma fatigue, c'est l'ami Claude. Lui ne désarme pas. La preuve: les deux photos qu'il m'a envoyées ce matin à 9h30, j'aurais pu les prendre moi-même, si j'avais été moins blasé. C'était encore rue Lieutaud.

Vendredi 25 juin: retour aux fondamentaux...

Et juste en face, à l'endroit même où j'avais pris une photo le 10....

Vendredi 25 juin: retour aux fondamentaux...

Le Rat Noir revient toujours sur les lieux de son crime, éventuellement par la porte de derrière...

Enfin, positions: le Festival d'Art Lyrique commence cette semaine: bienvenue à nos visiteurs internationaux; et réjouissons nous que tout le monde fasse le maximum pour mettre en valeur le charme des petites rues du Centre Historique de la capitale de Provence.

Repost 0
23 mai 2015 6 23 /05 /mai /2015 10:27

Notre ami Claude nous a envoyé, hier matin à 8h30, une gentille carte postale depuis la rue Buscaillet

Samedi 22 mai: n'en jetez plus...

On appréciera au passage la délicate note souriante, presque humoristique... Ah, l'esprit aixois! Tout en finesse!

Repost 0
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 08:39
Vendredi 22 mai: Rue du Cancel

Vous y croyez, vous, aux noms prédestinés? Ma sainte femme de mère a souhaité toute sa vie avoir une fille qu'elle aurait appelée Sophie," parce que les Sophie(s?) sont rigolotes". Las, la pauvre, elle a eu seulement 3 fils. Mais ce n'est pas le sujet.

La rue du Cancel de sa percée au XIVe jusqu'au XIXe siècle était un cul de sac qui s'enfonçait dans le terrain du couvent des Ursulines. en fait son nom, lou canceou, signifiait (et signifie toujours) la rue bouchée.... Même s'il y a environ 150 ans, on l'a débouchée...

C'est là qu'intervient ma question de départ. est ce que le nom de la rue peut avoir un influence sur son destin. En tout cas, mon ami Alain, qui vit dans cette rue, se pose beaucoup de questions sur le sujet. Il est tendu l'ami Alain, parce que ça s'accumule par chez lui.

Vendredi 22 mai: Rue du Cancel

Il faut bien reconnaitre qu'il doit regretter un tantinet qu'un rigolo eut un jour l'idée de percer la rue jusqu'à la rue des Cardeurs; disons à la décharge (le mot est bien choisi) du rigolo sus-nommé qu'il ignorait que dans le futur, la dite rue se transformerait en paradis de l'ouvre-boite (de jour comme de nuit)

Est ce un début de barricade, pour barrer le passage aux inspecteurs du Michelin?

En même temps, le fait d'être dans un lieu tranquille permet à tous les talents de s'exprimer pleinement...

Vendredi 22 mai: Rue du Cancel

Bref, mon copain trouve que le lieu, s'il n'est plus bouché, est quand même peu fréquenté par le services chargés, en théorie, d'assurer un minimum de propreté dans notre bonne ville.

Mais, m'objecterez vous, oh lecteur scrupuleux, il y a bien une voie d'accès, pour aller rue du Cancel. c'est même cette fameuse rue des Cardeurs, même si elle n'est plus aujourd'hui que le côté pair du Forum du même nom. Certes, et c'est là le deuxième sujet qui énerve l'ami Alain; même qu'il aimerait l'utiliser pour ramener son automobile dans son garage, à côté de sa maison. Mais...

Car il y a un, voir plusieurs mais

Vendredi 22 mai: Rue du Cancel

Le premier "mais", si j'ose dire, c'est qu'il existe chez nous un règle bien simple en terme d'utilisation des voies: s'il n'y a pas beaucoup de circulation, c'est qu'on peut se garer.. je rappelle la question philosophique que je me pose depuis longtemps: est ce qu'il y a des voitures stationnées parce qu'il n'y a pas de trafic, ou bien est ce qu'il n'y a pas de trafic parce qu'il y a toujours des voitures en stationnement? Bref, ce n'est pas simple de se frayer un passage, parce que les braves chauffeurs, ils travailmoient.

Je vous vois venir, vous allez me dire qu'ils ne sont pas là toute la journée...

Vendredi 22 mai: Rue du Cancel

Dont acte; mais vous oubliez le second principe aixois: si ce n'est pas un parking, c'est une terrasse.... Donc, en fin de journée la chaussée devient un aimable lieu de rendez vous. D'ailleurs tous nos édiles vous le diront, il faut bien que notre belle jeunesse trouve sa place pour s'esbaudir. Cela inclut le milieu de la rue.

Et si l'on a l'outrecuidance de vouloir passer en voiture, on se fait copieusement injurier, car a-t-on idée d'habiter dans une rue bouchée.

Je prends ça avec humour, mais l'ami Alain, ça ne le fait pas vraiment rire; parce qu'en février dernier, un incendie s'est déclaré chez lui, et que ceux qui ont eu du mal à passer, ce sont les pompiers: ils ont mis 25 minutes au lieu de 5 pour arriver chez lui... avec les conséquences que vous pouvez imaginer...

Alors de temps en temps, quand il a vraiment envie de rentrer chez lui, il s'énerve et essaie de porter plainte. La semaine dernière, il appelé la police municipale, qui lui a répondu qu'elle avait "d'autres priorités". Du coup, il a écrit à Madame la Maire ( en priant que Dieu l'ait en Sa Sainte Garde).

En attendant, nous, on se dit que, si la rue n'est plus bouchée, ce n'est pas le cas de tout le monde.

Repost 0
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 10:53

Je pense que c'est un test, réalisé à la demande de Madame le Maire (que Dieu l'ait en Sa Sainte Garde!) pour tester la vigilance et la capacité de concentration des Aixois, et ce, à quelques jours d'un scrutin semble-t-il important. Ce test a été mis en place rue de la Treille, et j'en ai vu les résultats aujourd'hui à 8h45

Jeudi 12 mars: manque d'attention?

Cela fait une éternité (au moins 15 ans en tout cas) que dans cette rue, tout au bout de la rue Nostre-Seigne, un container en plastique vert, auquel nous avons mille fois fait allusion dans ce blog .Et voilà-t-y pas qu'on nous a déplacé le container, sous le prétexte futile de travaux de voirie dans le quartier: non seulement on a déplacé l'engin de 7 ou mètres, mais en plus - jusqu'où iront-ils? - on l'a mis de l'autre côté de la rue. Moi qui, depuis 5 ans, m'évertue à expliquer aux Rats Noirs de mon coin qu'il y a un container là bas! Il y a de quoi désespérer, non?En tout cas, c'est sur ça perturbe aussi les usagers du secteur, qui ne savent plus où donner de la poubelle...

Jeudi 12 mars: manque d'attention?

D'un côté, il y a ceux qui ne s'en sont pas rendu compte et qui continuent à déposer leurs ordures au même endroit. J'ai deux hypothèses: soit, dans la nuit, on ne voit pas bien et on on y va à l'aveuglette... soit des utopistes pensent qu'il s'agit d'une innovation technologique, le container transparent. Plan Vigie Pirate oblige.

Quoi qu'il en soit, la force de l'habitude est plus forte que tout.

Jeudi 12 mars: manque d'attention?

Et puis il y a ceux qui se rendent bien compte qu'il y a un problème.

Ils arrivent à peu près réveillés et sont surpris que le container ait disparu. Ils ne vont pas jusqu'à regarder autour s'il a bougé. Mais juste en face de l'emplacement habituel du container, il y a une corbeille à papier. Ils ont du se dire que c'était la restriction de budget (encore l'Europe!)

Au fait, j'émets l'hypothèse que si on a déplacé le container, c'est parce que le camion de ramassage ne peut pas avancer rue de la Treille à cause des travaux. Qui va ramasser ces sacs de déchets? C'est ça le vrai test d'intelligence des Rats Noirs?

Repost 0
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 15:52

Enfin, il est fini, de mois de janvier qu'on n'arrivera pas à oublier; mais la vie continue...

Dimanche 1er février: on tourne la page.

Eh oui, pendant que vous vous émouviez,que vous étiez accrochés à vos écrans d'information continue, que vous signiez des pétitions, ça n'empêchait pas le déroulement du quotidien dans tous ses aspects.

Pendant que vous défiliez avec vos petites pancartes et vos petits badges, que vous hurliez la Marseillaise, c'était "business as usual" à côté.

Normal, me direz vous. Bien sur. D'autant que la Brigade Verte, dans le cadre de Vigie Pirate, a été redéployée pour assurer la protection l'équipe de rédaction du journal "Aix-en-Provence: le Mag". On n'est jamais trop prudent. Je sais bien qu'à la lecture des articles, on a du mal à trouver des brulots provocateurs, mais, va savoir comment un lecteur un peu obtus pourrait interpréter certains textes.

En tout cas, c'est moins difficile de trouver un exemplaire du dit magazine que le dernier numéro de Charlie Hebdo. Pas la peine de courir, de faire des courbettes aux kiosquiers.

Dimanche 1er février: on tourne la page.

J'ai moi même été soumis à un chantage quasi sexuel de la part d'une marchande de journaux...mais je l'ai finalement eu mon numéro de Charlie. Non, n'insistez pas, je ne vous dirai pas comment...

Tout ça pour dire que les Rats Noirs n'ont en rien levé le pied dans mon quartier. Ils ont continué à acheter des trucs emballés dans des gros cartons, ils ont renouvelé leur petit électroménager, ils ont géré leur trop plein de cochonneries, vidé leurs placards...

En fait, ils ont raison: la vie continue comme avant.

Dimanche 1er février: on tourne la page.Dimanche 1er février: on tourne la page.

Souvenez vous, à ma manie, un des slogans, c'était: "Même pas peur !" On voulait montrer que, envers et contre tout, on continuerait à vivre de la même façon. Dont acte...

Repost 0

Présentation

  • : Poubelle la vie
  • Poubelle la vie
  • : Les mésaventures d'un quartier qui ne veut pas devenir une décharge publique
  • Contact

Profil

  • Phima13

Que les choses soient claires

Poubelle la Vie n'est inféodé à aucune structure, aucune association, aucun parti. Le contenu éditorial de ce blog reflète les opinions et humeurs de ses rédacteurs, et n'engage qu'eux-même.
Ceci étant posé, ses colonnes sont ouvertes à toute information susceptible de faire avancer le débat.
Bien sur, sous le contrôle complètement arbitraire des rédacteurs. 

pour mémoire

 

Dossier-n-16-0777.JPG



Ce panneau est à la disposition de tous ceux qui souhaitent faire passer un message...

Pour nous contacter

si vous habitez Aix en Provence
si vous vivez une situation analogue
envoyez nous vos commentaires et photos
aix-poubelles@voila.fr