Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 15:10

Faut pas croire: même en période de vacances, le service continue. C'est Hubert qui s'est porté volontaire, cette fois, pour garder le magasin, et tenir à jour notre catalogue de vues imprenables. 

Voici donc un florilège recueilli dans la première semaine du mois d'avril. le lecteur notera que la zone de chasse d'Hubert est notablement différente de la mienne. C'est pas beau, ça? En plus, il y a de la diversité!

Dossier-n-15-1482.jpg

Nous démarrons donc cours des Arts et Métiers. S'agit-il là d'un nouveau type de poubelle à l'essai? Nouveau matériau, esthétique révolutionnaire... Celà fleure bon (euhhhh...) le projet de fin d'étude. Avec en plus un test d'utilisation en vrai grandeur! La classe!

On continue rue du Maréchal Joffre.

Dossier-n-15-1498.jpg

Bizarre, bizarre. Encore une création ultra moderne? ou alors une chaise percée de l'age de fer, prévue pour Goliath ou un de ses congénères...

Continuant notre périple avenue des Déportés, pas loin des cours de tennis.

Dossier-n-15-1499.jpg

Impitoyable, le tennis. On savait que les jeunes y avaient tendance à éliminer les anciens; mais là, même la pauvre chaise d'arbitre passe à la trappe. On aurait pu au moins lui assurer une retraite sympa, je ne sais pas moi, dans un club de croquet. 

Boulevard Carnot, c'est toute une terrasse qui a subi le châtiment suprême.

Dossier-n-15-1501.jpg

Paraitrait qu'elle était sauvage, la terrasse... mais la sauvagerie semble avoir été des deux côtés. Quand on pense à ce que carioline aurait pu faire de ces pauvres plantes... 

Pour contraster, une touche poétique, observée rue van Loo, à la sortie du pavillon Vendôme.

Dossier-n-15-1503.jpg

Rendons d'abord hommage au goût du risque et au sens de l'équilibre qui ont présidé à cet accrochage original. Hubert rappelle fort justement que l'année dernière, nous avions déjà pu admirer à cet endroit un très bel accrochage de clés au niveau du second étage. Décidemment, il y a un poète qui niche en ces lieux..

 

Ce qui n'est visiblement pas le cas de la rue Manuel, où visiblement, un grand chambardement a eu lieu.Dossier-n-15-1504.jpg

Dossier-n-15-1505.jpg

Dossier-n-15-1506.jpg

Comment dire? Il y a du pin sur la planche? 

Quand je disait qu'Hubert gardait la boutique, j'aurais peut-être mieux fait de parler de garde meubles...

Repost 0
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 18:01

Fin de mois difficile pour le blogueur. Mars de termine en petite vitesse...

Vendredi 30, à l'heure du boulanger, 8h30, un petit geste d'un Rat Noir pour me maintenir en éveil, mais on sent que le coeur n'y est pas, rue de la Treille.

Dossier-n-15 0539

C'est gentil, fallait pas, ça me gène...

Le lendemain, samedi 31, un peu plus tard, disons vers 10h. Je ne vous ferai pas l'injure de vous répéter que nous sommes au coin Mérindol  Nostre Seigne, vous allez soit vous vexer, soit dire que je radote...

Dossier-n-15-0540.JPG

Le four s'est fait chiner rapidement. Le verre de rouge aussi.... on rets quand même dans le léger..

Et puis ce dimanche 1er avril, sans blague, on dirait que la nature se réveille... vers 10h, je monte au marché par la rue des Cordeliers, et c'est le festival.

Première station:

Dossier-n-15-0542.JPG

Rassurez moi: je ne suis pas fou.. ne me dites pas que c'est le même sommier qui s'est baladé la semaine dernière pendant 3 jours entre la rue Nostre-Seigne et le rue Mérindol.... ou alors le propriétaire du magasin tient un blog concurrent (la poubelle pour aller danser, par exemple) et on lui fait le même coup qu'à moi...( voir  Lundi 19 mars: je ne digère plus la bière, ou quoi? ) En tout caas, c'est tendance...

Un peu plus haut, à l'entrée de la petite impasse...

Dossier-n-15-0543.jpg

 

 

 

 

 

Pas très original, mais d'une bonne facture. 

Et quelques pas plus haut, nous atteignons la Mairie, en chantier... Et on profite un peu de chaos ambiant pour faire place nette.

Dossier-n-15-0544.jpg

 

 

 

Le brave et honnête tavernier d'en face a été sensible à la vaste campagne sur le "Achetez français" que les candidats aux présidentielles pronent à longueur de meetings ( y a pas un mot français pour meeting?). Du coup, il a bazardé l'ignoble boisson synthétique en provenance d'Atlanta. Ne doutons pas qu'il l'ait remplacée par un pastis bien de chez nous, ou un petit rosé du coin; à la limite une eau des Cévennes, avec du gambetta. Ah, le brave homme!

 

Pour finir la journée, vers 16h, j'ai emmené mon frère faire les bouquinistes de la place de l'Hotel de Ville... Et bien sur, nous sommes passés par le Forum des Cardeurs

J'ai réussi à me faufiler (j'ai pas mal maigri) entre les tables de la terrasse du propriétaire de la fontaine d'Amado (et non pas d'Adamo, comme le pense la Provence). Ce n'est pas simple, mais si on ne se fait pas voir et qu'on repart en courant vite, on peut éventuellement y accéder et la regarder. 

et bien là, je les ai eus mes poissons d'Avril.

Dossier-n-15-0548.jpg

Je ne veux pas critiquer; vous le savez, c'est pas mon genre. Mais franchement, si moi j'avais la chance d'avoir une fontaine comme ça au milieu de mon restaurant, je la nettoierais de temps en temps. Je vais vous dire: il mériterait que la ville lui confisque sa fontaine, pour en faire un but de promenade pour les touristes. Un fontaine comme ça, elle mériterait d'être classée au patrimoine... Comment, qu'est ce que vous dites? Je ne vous entends pas...

 

 

Repost 0
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 17:29

J'ai bien cru que mon printemps ne démarrerait jamais....  

J'avais eu comme un bon départ,le jour du printemps, le 20 mars, lorsque je suis passé, rue de Célony, devant l'entrée du pavillon Vendôme.

Dossier-n-15-0517.JPG

Là, il y avait tout: le rayon de soleil, le cadre idyllique et la petite touche spéciale "Rat-Noir" pour l'accueil des amoureux ou des touristes... Bref, le départ en fanfare. Et puis derrière, rien, le vide....

Bon, il y a bien eu un petit effort de la part de la rue de la Treille, vendredi 23 vers 8h30.

Dossier-n-15-0524.JPG

C'était sympa de leur part, mais bon, c'était quand même maigre.

Bon, il y a un petit frémissement ce dimanche après-midi, reconnaissons le. Je suis allé en ville vers 17h. Belle animation.

Dossier-n-15-0529.jpg

Vous reconnaissez sans peine la rue du Félibre Gault et ses accueillants containers. Aujourd'hui, s'agit-il du geste politique d'un militant droit-de-l'hommiste qui vient de découvrir tardivement que le patron de la firme éditrice de ces jolis mobiliers n'est pas aussi blanc que ses étagères? (décidemment, il y en a beaucoup des gens qui découvrent brutalement des choses en ce moment!)

Rue Lieutaud, on retombe dans l'alimentaire..

Dossier-n-15-0530.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a bien des poubelles enterrées réservées aux restaurateurs sur le Forum des Cardeurs, mais ça grimpe...

Et nous finissons à notre endroit favori, rue Nostre Seigne et Mérindol.

Dossier-n-15-0527.jpg

 

Couleur, humour, on retrouve bien l'esprit de mon quartier. "Je fais mes courses à roulettes" précise le sac. mais visiblement, je jette mes poubelles à pied.

 

C'est le printemps!

Repost 0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 15:38

Dossier-n-15-0507.jpg

Vous allez dire que j'enfonce des portes ouvertes, mais hier dimanche, c'était le lendemain de samedi. Jusque là, rien d'exceptionnel. Oui mais, c'était la Saint Patrick! Et il devait y avoir un sacré vent d'ouest, parce que je vous assure que l'on entendait haut et fort les chants et les cris poussés sur le bar-row de Dublin. 

Après donc Halloween, c'est la Patrick Day qui devient à son tour une vielle tradition provençale. Et du coup farcément le lendemain matin, il y a des séquelles. Nous sommes donc dimanche 18, entre 10h30 et midi; ici à gauche, c'est rue des Marseillais. D'ailleurs vous reconnaissez ci-après la corbeille de la même rue.

Dossier-n-15-0508.jpg

Faut dire que là, point n'a été besoin d'importer les canettes de Dublin: un de nos plus fameux pubs irlandais se trouve juste en face. Celà fait des économies de carburant

 

Toujours dans le même quartier, rue Vauvenargues, contre la Halle au Grains, juste avant d'arriver place Richelme.

Dossier-n-15-0506.jpg

Visiblement, c'est très tendance, ces jolis petits dépots, il y en a un peu partout.

A quelques pas de là, si vous prenez la rue du Félibre Gault, vous verrez une petite impasse qui s'insinue. D'accord, ce n'est pas très passant, du moins pour les véhicules de ramassage..

Dossier-n-15-0509.jpg

Dossier-n-15-0513.jpg

 

 

 

Dans mon quartier, il y a aussi un pub irlandais (généralement plus discret que l'autre), mais je ne pense pas qu''il ait un lien direct avec ce qui se passait en même temps rue des Muletiers...

Allez, jz vous en mets une deuxième pour le plaisir, et puis j'arrête, ça pourrait être lassant...

Dossier-n-15-0512.jpg

 

Post scriptum: damned, je suis repéré!

Une dernière (mais pas ultime) info sur mon coin test et son dépot de meuble. (voir épisode précédent "Un, deux, trais, soleil!"). Dimanche matin, des chineurs avaient emporté les armoires, mais le lit était resté en place.

Dossier-n-15-0503.JPG

J'ai donc fait conciencieusement mon travail de Tintin reporter. En me posant la question de savoir combien de temps il allait tenir. 

Eh bien, au temps pour moi, parce qu'à 14h, comme je raccompagnais des visiteurs à ma porte:

Dossier-n-15-0510.jpg

Pile poil devant ma porte, dis donc. Ce ne peut être un hasard.

Il s'agit plus vraisemblablement d'un geste délicat des Rats Noirs qui se disent que, compte tenu de mon grand age, il faut m'éviter les va-et-vient inutiles... mais non, les gars au contraire, mon médecin me recommande de marcher au moins une demi-heure par jour. Ce sreportages, c'est ma vie....

Repost 0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 11:19

Je suis sur que ça vous est déjà arrivé aussi... Moi, quand l'étais gamin, ça m'arrivait tout le temps. Je me payais une chouette maquette pour construire un avion ou un bateau, et quand j'arrivais au bout, il me restait une pièce en plus, dont je ne savais que faire.

Plus tard, dans la vie d'adulte, c'est encore plus frustrant: vous remontez l'aspirateur que vous avez démonté, et vlan, il vous rest un bidule en rab, dont vous vous demandez:

1/ à quoi il sert?

2/ où diable il devrait se trouver?

Et bien rassurez vous, nous ne sommes pas seuls. le sresponsables de la voirie ont le même problème. Exemple, pas plus tard qu'hier jeudi 15, à 8h30, rue des Cordeliers. On vient, une fois de plus, de réparer le mobilier urbain (comme on dit à l'ENA), légèrement défoncé par inadvertance, et....

Dossier-n-15-0490.JPGLe coup de la pièce en trop! Et, je le jure, il ne manque aucun piquet le long de la rue, ni sur ce trottoir, ni sur celui d'en face....

Alors, plusieurs hypothèses sont en envisager:

1/ le poteau est en panne, et on recherche une pièce de rechange pour le remettre en état avant de remettre en route.

2/ le responsable du planning était nul en arithmétique en CM1, et n'a jamais compris le problème du nombre d'intervalles et du nombre de poteaux correspondant...

Remarquez, on raille, on raille, mais au fond.....

Repost 0
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 15:47

Un grand merci à Hubert qui m'a inspiré ce titre romantique, en commentant le dernier paquet de photos qu'il m'a fait parvenir. J'y ajoute quelques unes de mes trouvailles et voici un petit florilège des "incontournables" rencontrés depuis le début du mois...

Dossier-n-15-1429.JPG

Hubert démarre donc le 2 mars, petite rue des Carmes, vers 18h. C'est cette vue qui lui arrache le commentaire: "il n'y a rien à espérer de cet endroit." Défaitiste, va!

Même jour, quelques minutes plus tard,rue Manuel, un don généreux à la communauté.

Dossier-n-15-1431.jpg

Façon de lutter contre le manque d'hygiène, voici un chauffe eau pour qui qu'en veut.. 

 

Et toujours rue Manuel, au même moment, un lit à roulettes...

Dossier-n-15-1430.jpg

 

 

 

Comment sait o, qu'il est à roulettes, me direz vous?

Et bien, ne boulversant un peu l'ordre chronologique des images, il suffit d erebenir le lendemain, 3 mars, à 18h, pour en avoir la preuve..

 

Dossier-n-15-1447.jpgLe lit s'est déplacé, mais pas tout seul. Dommage qu'il n'ait pas de moteur en plus des roulettes, il aurait peut-être pu faire le trajet jusqu'à la déchetterie...

 

Avec votre permission j'ajoute mon grain de sel à ce moment, car, moi aussi, j'ai un cas désespéré et une persistance plus que rétinienne.

Dossier-n-15-0476.JPG

Bien entendu vous avez reconnu la rue Nostre-Seigne et le lit qui était déjà présent dans ma dernière chronique.

Eh bien oui, fidèles lecteurs, il était toujours là le 3 mai à 18h30...

 

Allez, pour finir je redonne la place à Hubert, qui finit avec une scène qui fait réfléchir.

Nous revenons donc au 2 mars, et nous sommes rue Saint Joseph.

Dossier-n-15-1434.jpg

Dossier-n-15-1432.jpg

 

N'est il pas écrit "les voies du Seigneur sont impénétrables"? Alors, celles de son père nourricier peuvent bien être simplement encombrées...

En serrant un peu, on devrait arriver à caser une terrasse. Demandez conseil sur le Forum des Cardeurs.. 

 

 

Repost 0
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 15:27

Celà fait un bout de temps que notre ami Hubert ne s'était pas manifesté. Encore une mission clandestine, je suppose....

Ne boudons pas notre plaisir; quelques vues exclusives du quartier Villeneuve sont toujours les bienvenues.

Dossier-n-15-1424.jpgEt naturellement, c'est la rue du Maréchal Joffre qui tient la vedette.

Ici à gauche, c'est le 24 février vers midi. Hubert est sensible à la tendance design des nouveaux éclairages de chantier. Faut reconnaitre que ça nous change des gros projecteurs rouillés que l'on voit trop souvent....

Ci dessous, nous sommes toujours chez le Maréchal, mais le 27 à 11h.

Dossier-n-15-1425.jpg

Précision, selon l'auteur: c'était déjà la la veille, mais Hubert était trop pressé... Pas grave, de toute façon, ilqs auraient attendu que la photo soit prise avant de débarasser.

 

Vers la même époque, une interessante innovation du service public: la boite aux lettres chauffée..

Dossier-n-15-1406.jpgCompte tenu des températures que nous avons connues, ce n'était pas du luxe.

Nous avons déjà la lettre recommandée, la lettre chargée, la lettre écologique (avec le timbre vert, qu'ils auraient du faire à l'effigie d'Eva Joly - Christian, c'est une idée pour ton club philatélique!). Voilà le courrier climatisé! (avec un timbre à l'effigie de Claude Allègre?)

 

Et nous terminons toujours rue du Maréchal Joffre (Maréchal, nous revoilà!) vendredi 2 février à 11h...

 

Dossier-n-15-1427.jpgDossier-n-15-1428.jpgLessive? vous avez dit lessive?

" c'est fini plus de lessive, on jette tout le nécessaire à la rue !"

 

Je devrais regarder plus souvent les émissions de téléachat sur la TNT. J'ai l'impression que je manque des tendances sociétales fortes...

 


Repost 0
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 16:30

En vrac, quelques images surréalistes ou cocasses, amusantes et/ou navrantes butinées ces derniers jours....

Dossier-n-15-0439.jpgDossier-n-15-0440.jpgCa, c'était mardi 23, vers 16h, rue des Marseillais. Vous reconnaissez bien sur la corbeille...

Mais elle était indéniablement trop loin pour qu'on y jette les papiers gras.  Ou peut-être trop pleine d'autres choses.

Dossier-n-15-0442.jpg

 

 

 

 

 

 

Au même moment rue de la Verrerie, une image plus romantique... Même si une bouteille de champagne autait été plus adaptée à la circonstance...

 

Pas très loin de là, mais dimanche 26, à 11h, rue des Cordeliers, à l'entrée de l'impasse..

Dossier-n-15-0446.jpgClairement, quelqu'un n'a pas bien compris les règles des tests d'intelligence où il faut mettre le cube dans le trou carré et la boule dans le trou rond...

 

Mais enfin après une nuit dans les bars de la rue de la Verrerie, il est normal d'avoir un peu de mou dans les neurones...

 

Restons toujours dans le même secteur, pour nous attarder même jour, même heure auprès des containers de la rue du Félibre Gault.

Séquence qui nous permettra d'approfondir nes connaissances sur les gastéropodes...

Dossier-n-15-0448.jpgDossier-n-15-0445.jpg

Il y a une charmant perle d'élève qui dit:"l'escargot  est à la fois mâle et femelle, mais il n'en profite pas"

On remarquera qu'ici, le couple a été séparé. on peut faire des paris sur les identités sexuelles des protagonistes. 

Je dirais que celui qui se fait bronzer avec le péléphone à portée de main (?) est la femelle. Celui qui est cramponé à la télé, c'est le mâle.

Repost 0
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 14:59

Ce matin, j'ai manqué à ma résolution de ne plus emprunter le Forum des Cardeurs. Ne me demandez pas pourquoi, je devais un rendez vous médical assez tôt, j'étais à la bourre (et à jeun), j'ai coupé au travers, vers 8h15, au moment où un employé municipal arrosait joyeusement le sol.

Dossier-n-15-0449.jpg

Pouquoi diantre, me direz-vous, voulour bouder cette "superbe place à l'italienne" (comme disait l'Autre).

Eh bien  disons qu'il existe une certaine distance entre les goûts esthétiques et hygiéniques (je vais être débonnaire, je ne parlerai pas des gastronomiques) des administrateurs de ces lieux et les miens. je pense d'ailleurs m'être déjà exprimé ici sur le sujet. ( Tout ça pour ça: le Forum des Cardeurs.)

Déjà, au débouché de la place des Fontêtes, une première image m'interpelle. C'est probablement ça qui a aiguisé ma curiosité. du coup, je suis monté...

Dossier-n-15-0451.jpg

Comme le chantais le grand Georges, "et j'ai vu ma peine bien récompensée"

au coin de la rue du Cancel; soyons honnêtes, c'est souvent plus spectaculaire, mais il est 8h15 et le ramassage est pasé récemment.

 

Dossier-n-15-0450.jpgA deux pas, un message sur l'insuffisance des poubelles enterrées. ou alors, le Rat Noir avait oublié ses clés.

Enfin, ne nous plaignos pas, c'est tout propre autour!

Dossier-n-15-0452.jpg

 

Pour le plaisir de l'oeil, un petit reste du romantisme local. Rassurez vous, gens prudes, le samoureux ne se bécotent plus sur les bancs publics, ils y picolent...

 

Nous pousuivons notre  montée du calvaire des Cardeurs, cette fois à main droite, plusieurs portes condamnées (je ne suis pas le seul à bouder les lieux)  mais bien sur de tels recoins ne restent pas inutilisés. Mais non, bande d'obsédés, ils n'abritent pas des amours clandestines et acrobatiques, mais évidemment des poubelles.

Dossier-n-15 0453Dossier-n-15-0454-copie-1.jpg

 

Pour terminer, nous arrivons au "sifflet" là ou dans leur grande générosité, quatre "restaurateurs" ont la gentillesse inespérée de nous laisser utiliser la chaussée (à condition de ne pas abimer leurs superbes tentes caïdales) le trottoir étant interdit au vulgaire. Encore faut-il éviter les tas d'ordures qu'ils laissent dessus...

Au début, j'ai crains qu'il ne s'agisse du contenu stomacal d'un malheureux touriste non mythridatisé à la tambouille locale. Avec le courage d'un légiste de série américaine, je me suis penché dessus. Non, je ne crois pas qu'un touriste ait avalé les coquilles de moules... 

 

A propos, avez vous remarqué que les moules-frites sont devenues un vieux plat traditionnel provençal depuis un an à peu près? Aurait-on enregistré l'arrivée massive de cuisiniers originaires des côtes de la Mer du Nord? Ou alors une importation massive de produits semi-finis. Espérons quand même qu'eles sont made in France. 

 

Repost 0
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 11:23

Ce titre un peu emphatique pour signaler un nouveau contributeur à nos pages. Appelons le Dragon, si vous le voulez bien. 

Il nous envoie une photo prise lundi 21 rue des Cordeliers. Mais je voudrais bien l'introduire un peu...

 

Au printemps 2010, nous avions eu droit à une conférence à l'Hotel de Ville, où l'on nous présentait le plan "Centre Ville".  mis si souvenez vous: Tout à la célébration de notre jolie ville, l'orateur évoquait la visite de Fabrice Lucchini (ça y est, vous vous souvenez?). L'artiste, ébloui (n'ayons pas peur des mots) disait qu'à Aix, on passait son temps à regarder en l'air pour admirer l'architecture. Même que des mauvais esprits (il y en a) disaient qu'ils ferait mieux de regarder où il mettait les pieds....

Et bien figurez vous que c'est exactement ce que fait Dragon (regarder en l'air! suivez un peu, siou plait!) Et donc rue des Cordeliers, au premier étage:

Cord

Question, à laquelle  Dragon ne répond pas: c'était avant ou après 18h45? Vu la luminosité, c'était avant...

 

Va falloir investir, mes bons édiles, et équiper la Brigade Verte avec des échasses... On pourrait faire un jumelage avec Mont de Marsan.

 

Repost 0

Présentation

  • : Poubelle la vie
  • Poubelle la vie
  • : Les mésaventures d'un quartier qui ne veut pas devenir une décharge publique
  • Contact

Profil

  • Phima13

Que les choses soient claires

Poubelle la Vie n'est inféodé à aucune structure, aucune association, aucun parti. Le contenu éditorial de ce blog reflète les opinions et humeurs de ses rédacteurs, et n'engage qu'eux-même.
Ceci étant posé, ses colonnes sont ouvertes à toute information susceptible de faire avancer le débat.
Bien sur, sous le contrôle complètement arbitraire des rédacteurs. 

pour mémoire

 

Dossier-n-16-0777.JPG



Ce panneau est à la disposition de tous ceux qui souhaitent faire passer un message...

Pour nous contacter

si vous habitez Aix en Provence
si vous vivez une situation analogue
envoyez nous vos commentaires et photos
aix-poubelles@voila.fr