Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 16:58

Objets inanimés, avez-vous donc une âme

Qui s'attache à notre âme et la force d'aimer?

Lamartine

Dossier-N-14-0274.JPG

En 1965, le prix Renaudeau fut attribué à un jeune auteur pour sa première oeuvre. L'auteur s'appelait Georges Pérec, et son livre "les choses". 

Pérec décrit la vie d'un jeune couple parisien, qui, à la fin de ses études, choisit le métier, nouveau mais à ce moment en plein essor, de "psychosociologues", c'est à dire, pour parler comme tout le monde, qu'ils mènent dee enquêtes d'opinion sur les consommateurs...

Dossier-N-14-0275.JPG 

Ils découvrent ainsi, et Pérec les décrit avec la minutie et la précison de détail qui sont sa marque de fabrique, tout un tas d'objets que la société de consommation naissante s'efforce d'accumuler. Commence alors pour nos héros une quête du bonheur à travers la recherche des choses, qu'ils ne peuvent pas toutes se payer...

Dossier-N-14-0276.JPG

Pérec ne fait ni oeuvre de sociologue, ni oeuvre de moraliste. Ce n'est pas son genre. Il se contente raconter; et d'inventorier. Il était un témoin remarquable de son temps, comme Boris Vian qui, à la même époque, chantait "la complainte du Progrès" :

"Ah, Gudule, viens m'embrasser, et je te donnerai:

Un frigidaire

un joli scooter

un atomixer

et du dunlopilo..."

Et dire qu'en 68, nous avons cru changer tout ça...

Dossier-N-14-0278.JPG

Eh bien non, chers téléspectateurs, le petit père Pérec est toujours d'actualité. On a un peu changé de musique de fond, mais pas tellement. Aujourd'hui, on a Alain Souchon, dans "Foule sentimentale"..

"Aïe on nous fait croire

Que le bonheur c'est d'avoir

Des avoirs plein nos armoires

Dérisions de nous dérisoires..."

Plus ça change et plus c'est pareil..Et il y a des moments où ça déborde sur nos trottoirs....

Dossier-N-14-0269.JPG

Et c'est souvent, très souvent dérisoire...

Dossier-N-14-0277.JPG

Bon, on ne va pas se laisser aller bêtement. Allez, jz vous prpose une discussion entre Georges Pérec et Pierre Desgraupes. En 65.. Pérec avait encore le cheveux courts et ne portait pas encore sa barbichette. C'était aussi avant l'Oulipo...

 

"Les choses" est disponible en poche.. (et aussi "la Vie Mode d'emploi" et aussi "Je me souviens", et ausi "la disparition" et aussi....)

Repost 0
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 11:01

Dossier-N-14-0262.JPG

Fondamentalement, la semaine dernière s'est finie en petite foulée...  Je me disais que, finalement, j'avais rédigé mon précedent article avec un peu trop de précipitation. Des sacs, toujours des sacs... Avec un petit effort de recherche, comme ici à droite, rue des Marseillais, jeudi dernier vers 10h.

ou comme ci dessous, rue du Félibre Gault, le même jour.

Dossier-N-14-0263.JPG

Honnêtement, ça m'aurait évité de phosphorer sur le thème "Qu'est ce que je vais encore pouvoir inventer aujourd'hui?" si j'avais collé ça  à la suite des autres sous le titre "Poser son sac".

Tu n'imagine pas, ami lecteur, et toi non plus, amie lectrice, à quel point c'est stressant de chercher à chaque fois un angle d'attaque différent, histoire d'accrocher ton attention, sachant que les photos, elles, sont la plus part du temps d'une monotonie accablante...

Quand même, dimanche matin, rue des Cordeliers, à 9h30, une image un peu rigolote...

Dossier-N-14-0265.JPG

Allez, je me lance: maintenir la propreté dans les rues d'Aix, c'est la quadrature du cercle! Ouf! enfin une idée... On pourrait aussi épiloguer sur le QI du Rat Noir qui bloque l'usage de la corbeille - qui, notons le, est pratiquement vide... ouais, mais je ne me sentais pas trop psycho, ce matin. Le côté un peu matheux me va mieux... 

Et d'un seul coup, badaboum, ce lundi matin, à 8h, rue de la Treille, le chaos se déchaine...

Dossier-N-14-0267.JPG

Dossier-N-14-0268.JPG 

je vous le fais en 2 prises, parce ce que ça déborde, de mon viseur aussi.... Comme quoi, brutalement, les éléments peuvent se déchainer. On cherche vainement une excuse, une justification de l'action du ou des Rats Noirs qui ont fait ça, mais, à part la volonté délibérée de contribuer à l'augmentation de l'entropie universelle, on ne voit pas.. le chaos, vous dis-je, le chaos...

Puisque nous avons choisi l'approche scientifique, et que nous sommes dans le chaos, je vous propose une petite video pour illustrer le concept, et vous montrer que le chaos,on sait expliquer comment il se crée et que l'on peut en sortir... si vous avez (ou avez eu) les connaissances qui vont bien, vous y verrez une illustration des harmoniques; si non, laissez vous simplement hypnotiser... (après avoir supporté la pub, bien sûr, désolé!)

Repost 0
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 14:00

Bon, faut que je m'y remette, sinon, vous allez mz traiter de proxénète, vu que j'envoie plein de mes correspondants sur le trottoir en restant bien au chaud... 

Dossier-N-14-0249.JPG

Donc, je démarre en petite foulée, lundi 21, vers 10h45, rue de la Treille... c'est le bon endroit pour reprendre le rythme:ce n'est pas loin, pas de changement de nourriture ni de changement d'air, pas de désorientation. Et la sureté d'avoir toujours un paysage familier.

Du coup, j'ai repris confiance en moi, et mardi 22, à 10h15, je me susi hasardé rue Bédarrides. Et là, je suis passé à l'entrée de la place Ramus

Dossier-N-14-0251.JPG

 

Souvenir des petits tas chers à l'ami Hubert? Ou bien est ce le sentiment que les petits sacs étaient une amorce pour le gardon frétillant que je suis resté? toujours est-il que je me suis engouffré.

Dossier-N-14-0252.JPG Citons encore Georges Brassens: "Et j'ai vu ma peine bien récompensée..."

Faur reconnaitre qu'elle belle, cette vue. les Rtas Noirs ont tellement l'habitude de dépser leurs sacs poubelles au pied des corbeilles qu'ils ont été abusés  par le dessin sur le mur? C'est ça u'on appelle un trompe l'oeil, si je ne m'abuse..

Du coup, j'ai senti que j'étais dans un jour faste et j'ai continué ma route...

Dossier-N-14-0253.JPG

 

 

Rue Bruyes, autre exemple édifiant du malentendu qui concerne de l'usage du mobilier urbain: que voulez vous, les gens utilisent tellement le mobile qu'ils ont oublié ce qu'est une cabine publique. Méfions nous! je pense qu'il faudrait mettre un panneau expliquant l'usage de ces différents édicules; madame le Maire fait savoir qu'on va installer des sanisettes en ville. D'ici à ce que les rats Noirs fassent leurs besoins dans les cabines téléphoniques; confusion d'autant plus prévisible que dans les deux, il y a un monnayeur.

Mon chemin m'amène ensuite rue des Marseillais:

Dossier-N-14-0258.JPG

Spectacle traditionnel s'il en est. Accessoirement, cette image illustre bien l'écart important qui existe en cet endrot entre l'offre et la demande....

Du coup, rue d'Entrecasteaux...

Dossier-N-14-0254-copie-2.JPG

Sobriété surprenante (pour une fois..). Attention les gars, vous allez perdre des voix dans les sondages, et les touristes ne feront plus le détour pour vous voir.

Allez, finissons notre tour et rentrons à la maison, mais pas sans nous arrêter à notre point test, à l'angle des rues Nostre-Seigne et Mérindol.

Dossier-N-14-0255.JPG

Pendant un moment, nous avons cru que ce petit coin devenait propre - enfin, propre, faut pas rêver non plus - mais depuis une quinzaine de jours, on a vraiment le sentiment qu'il un a comme-qui-dirait un réveil du vieux volcan...

Tout les grands routards, Kerouac en tête, vous le diront: ça fait du bien de poser son sac, mais au bout d'un temps très court, on ne peut résister à l'envie de le reprendre... por les Rats Noirs, c'est exactement le contraire!

 

 

Repost 0
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 12:52

Je continue ma crise de flemmingite aigüe (mais pas galopante) en passant le clavier à l'ami Hubert, qui a, à son habitude, collecté quelques images gratinées...

Dossier-N-14-1327.jpg

D'abord, je ne sais plus où, mais reconnaissons que ça pourrait être n'importe où, on peut se poser quelques questions: n'est ce pas un stand de collecte de dons pour le traitement de la maladie de Parkinson? ou alors sont-ce des jeunes (et maladroites) émules de nos basketteuses aixoises qui s'entrainent là? Notons quand même qu'il s'agit du vieux modèle de corbeille; dans sa grande mansuétude, nos édiles les remplacent par des corbeilles plus larges, ce qui devrait le smotiver un peu plus, non?

Ci dessous, pas de corbeille..

.Dossier-N-14-1328.jpg

Dommage. parce qu'une corbeille, même si on n'arrive pas à jeter les bidules dedans, ça permet de concentrer les tirs autour de la cible. Alors que là, franchement, vous ne trouvez pas que ça fait désordre?

C'est vrai, mais vous savez, c'est quand même bien pour les jeunes de le proposer des activités sportives. Au moins, pendant ce temps là, ils ne trainent pas à faire n'importe quoi. qui sait, peut-être qu'un jour, le "lancer de papiers gras à travers les lattes de banc public" deviendra discipline olympique. On aura sûrement la médaille d'or, et à tous les coups, notre champion olympique de viendra ministre...

Bon, on change de thème, pour passer à des sujets plus importants; je veux dire plus volumineux:

Dossier-N-14-1351.jpg

 

On pourrait appeler ça "Opération portes ouvertes rue des Cordeliers" en tout cas, affaire à saisir.

Dossier-N-14-1342.jpg

terminos par un conte de fées. Or donc, l'autre dimanche soir, Cendrillon est allée au danser (vous l'avez peut-être entendue). Comme toujours, à la 5eme vodka-lime, elle a perdu la notion du temps et du coup, elle était à la bourre et elle a perdu sa godasse (je résume vite, mais je pense que vous connaissez l'histoire). Et lundi matin, vers 10h, rue de la République, on pouvait voir la pantoufle de vair..

Pas de bol, le Prince Charmant n'était pas là....

Dossier-N-14-1354.jpg

Bêtement, il s'était trompé de bal! - on ne pointera jamais assez les conséquences désastreuses de mariages consanguins dans les familles royales; ça ne produit pas beaucoup de génies. la preuve, ils lisent Point de Vue.

Bref, après avoir poireauté toute la nuit rue Van Loo avec ses roses, il a entendu par une fenêtre le chanson de Brassens "Marinette": "Avec mon p'tit bouquet, j'avais l'air d'un c.. , ma mère...." du coup, il a jeté ses fleurs.

Allez va, perds pas le moral petit prince: il y en aura d'autre, des soirées dansantes à Aix.

Repost 0
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 15:55

Dossier-N-14-0223.JPG

1er mouvement: Pianissimo:

Celle là, je l'avais presque oubliée. Elle date de lundi dernier, le 7 novembre, vers 8h00 du matin. Je l'avais prise machinalement, à mon point test, à l'entrée de la rue Nostre-Seigne. Rien de bien monstrueux, par rapport à nos standards. Je l'avais presque oubliée, dans les mesaventures d emon début de semaine.

En fait, je l'avais trouvée plutôt marrante, avec son parapluie déglingué par la tempête du week-end, et puis cette drole de bonbonne rouge. 

Mais comme je l'ai dit plus haut, je l'aurait facilement oubliée, sauf que ce matin:

Dossier-N-14-0225.JPG

2nd mouvement: Tenuto.

Nous sommes bien sur, au même endroit, à peu près à la même heure, mais le jeudi 10, soit 3 jours après. Encore une belle démonstration du tri selectif; les sacs poubelles ont été ramassés, et bien sur remplacés par la garde montante. Personne, pas même Caroline, n'a voulu du parapluie. Faut dire qu'il ne pleut plus (il était temps, faut pas exagérer non plus), comme le montre la couleur du mur du fond. Plus inquiétant, la mystérieuse bonbone est toujours là... Pourquoi? Est ce que par hasard il s'agit d'un objet jugé dangereux? Et dans ce cas, il est donc naturel d ele laisser sur un passge emprunté tous les jours par le senfants logés dans la maison d'accueil juste en face? Dites moi, juste pour satisfaire ma curiosité, la brigade de déminage, elle dépend de la Ville ou de la Communauté de Communes?

Dossier-N-14-0226.JPG

Troisième mouvement: Sforzando

Cet après midi, vers 15h15. Cette fois nous sommes rue de la Couronne. Oserais-je dire "une image rassurante"?

C'est vrai, pas d'engin de destruction massive en vue. Seul motif d'inquiétude: nous sommes à coté d'un pressing. On se demande ce qu'il est arrivé à ce malheureux manteau... et à son propriétaire.

Avant d'entrer dans une boutique, vérifiez bien. Si vous voyez le panneau "Crédit est mort pendu", changez de crémerie.

Dossier-N-14-0227.JPG

 

Quatrième mouvement: Fortissimo.

Terminons notre Rondo à l'Aixoise par la rue d'Entrecasteaux, lieu célébré par les poètes.. Il est toujours autour de 15h15.

On a beau dire, même si le démarrage est parfois un peu lent, il n'est jamais besoin d'aller bien loin dan snos rues pour trouver matière à inspiration. Qu'est ce qu'elle est féconde, ma Muse!

Repost 0
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 10:15

On ne peut pas franchement m'accuser de critiquer systématiquement nos braves édiles. Comment? Oui, bon, d'accord, ça m'arrive, mais ce n'est pas systématique.... enfin pas complètement... bon, vous me laissez continuer, oui?

Bref, je voudrais leur adresser (aux braves édiles, dont je causais quand vous m'avez grossièrement interrompu) une remontrance pleine d ebienveillance: les gars, vous devriez mieux adapter votre offre aux besoins du client. 

Dossier-N-14-0218.JPG

Premier exemple ci-contre. on aura reconnu le début de la rue Félibre Gault, vue ici lundi dernier, 31, vers 9h30. On est sidéré de voir les manqyuements au bon sens: le container est bien trop étroit pour accueillir les résidus de démolition les plus minimes. J'ajouterai que la hauteur de sparois du dit container est trop élévé, ce qui peut provoquer des tours de rein ches les Rtas Noirs les plus robustes. Et vlan pour la sécu! qui c'est qui paie? 

Enfin, ne pourrait-on pas, une bonne fois pour toute, interdire à France Télécom de placer des cabines téléphoniques pile poil à l'endroit où l'on dépose les ordures? C'est très génant, ces gens qui viennet téléphoner pendant que vous déversez vos rebuts.

Allons quoi, un peu de bon sens, messieurs dames...

Dossier-N-14-0220.JPG

Histoire d'enfocer le clou, second temoignage sur le même sujet. Nous sommes cette fois rue de la Treille, mercredi 2 à 8h45. les Rats Noirs auraient volontiers mis ces matelas dans le container, puisqu'il était vide!( Il n'est pas possible que le container ait été vidé après le dépôt des ces machins, vous pensez bien!) mais reconnaissons objectivement que la forme des containers n'est absolument pas adaptée à ce genre d'objet. Il faudrait metter un "think tank" sur le sujet. Bon sujet de mémoire pour Sciences Po.

Oui, bon, j'entends vos arguments, vous gérez l'héritage de l'administration précedente, qui a fait des investissements inconsidérés et inadéquates; si ça n'avait été que de vous, vous auriez fait un autre choix...

Ouais! Et ça alors: rue Aude, lundi matin.

Dossier-N-14-0219.JPG

Scandaleux! enfin quoi, voilà un investissement tout récent: les nouvelles corbeilles de rue, dernière technologie, agrées par la brigade anti-terroriste, et pourvues d'un sac détachable qui permet la vidange dans de sconditions optimum d'hygiène, de rapidité et de confort pour les employés municipaux.

Et vous n'avez même pas été fichus de choisir la bonne taille!

Ce n'était pourtant pas difficile de prévoir que les passants souhaiteraient se débarrasser de leurs tabourets jetables lorsqu'ils seraient devenus inutilisables! Il aurait suffit de prendre le diamètre supérieur. 

Attendez, n'allez pas trop vite dans le changement. On a une vieille table ronde de 120cm de diamètre dont ma femme veut se débarrasser. ets ce que vos corbeilles en 120, ça existe? Vous me rendriez service....

Repost 0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 11:11

Ces derniers jours, nous avons publié pas mal de photos de l'ami Hubert. Il faut dire qu'il s'est montré très "créatif" ces derniers temps. Du coup, il m'en reste encore. Elle sont un peu anciennes - elle datent du 17 octobre, mais nous faisons oeuvre de mémoire, n'est ce pas? Alors, suivez le guide...

Dossier-N-14-1324.jpg

Pour faire l'ouverture (ouaf, qu'est ce que je suis drôle!): "Boulevard Carnot, au bout de la rue d'Italie; Qui veut des portes complètes?" demande Hubert. Et ces portes ouvrent la voie à toute une série d'images à vocation domestique... 

Dossier-N-14-1325.jpg

Commençons "Vous avez demandé la zikmu? Ne quittez pas. On a ce qu'il faut rue du Maréchal Joffre!". Et si vous fermez bien la porte (s'il vous plait, fermez les fenêtres aussi), vous pouvez même la mettre à fond!

Pour écouter la musique, mettez vous donc à l'aise. 

Dossier-N-14-1326.jpg

"Après les nouvelles poubelles, les nouvelles chaises, comme à Cannes! Le tout vu place Forbin, en haut du cours Mirabeau

Et ne négligeons pas notre confort:

Dossier-N-14-1329.jpg

"Poubelle chauffée! A l'approche de l'hiver, on n'arrête pas le progrès. Mais nous ne savons plus où cette innovation a été installée" Et le pire, ce que je suis sur que cette superbe invention a disparu. C'est toujours pareil; vous allez voir qu'on va retrouver cette innovation fabriquée en Chine, et qu'on va l'acheter au grand dam de notre balance commerciale, alors que nous avons tout chez nous.... 

Repost 0
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 11:39

J'étais assez fier de la photo que j'avais prise hier samedi vers 11h30 rue des Marseillais, à l'angle de la rue de la Verrerie.

Dossier-N-14-0213.JPG

Je m'apprêtais à un commentaire du genre "cet endroit est en passe de devenir le point de référence pour Poubelle la Vie". Prétentieux que j'étais!

En effet, l'ami Hubert me renvoie dans mes 22.... Avec quelques photos d'un lieu mythique, que, reconnaissons le, nous avons eu tendance à négliger ces derniers temps. Pour les vieux lecteurs de notre chronique, je dirais simplement qu'il s'agit de notre cher square Fabrice Lucchini, pour les nouveaux venus, rappelons qu'il est situé à l'intersection des rues d'Italie et Fernand Dol (et que pour retrouver la généalogie de ce nom, il faut remonter à une mémorable présentation de la municipalité le 5 mars 2010: cliquez ici  Nous y étions....)

Ce spectacle date du 18 octobre, vers 18h, mais Hubert a jugé utile de faire 3 photos, histoire de ne pas en perdre une miette... enfin, miette, jugez vous même:

Dossier-N-14-1321.jpg

Dossier-N-14-1322.jpg

Dossier-N-14-1323.jpg

Finalement, on pourrait rebaptiser ce lieu. D'abord parce que le pauvre Fabrice Lucchini n'y peut mais. Et puis, réflexion faite, il faudrait plutôt l'appeler "square de la Venus de Milo".

Parce que, vraiment, les bras vous en tombent!

Repost 0
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 16:15

C'est avec une constance sans faille que j'ai décidé d'aider  notre chère Caroline à surmonter à surmonter le crise dépressive qu'elle traverse, suite à son déménagement dans une contrée où l'on semble rêgner une propreté déprimante. ( Jeudi 20 octobre: le spleen de Caroline.)

Dossier-N-14-0207.JPG

 

Alors je fais des efforts; d'abord en faisant appel à la chineuse infatigable: un vrai radiateur tout beau tout blanc, rue de la Treille, mercredi dernier

 

Et puis, en réfléchissant bien, derrière la chineuse, il y a la bricoleuse acharnée, celle qui vous retape un buffet Henri II branlant pour en faire un vaisselier Knoll en deux coups de cuiller à pot.

Coup de pot, jeudi matin, rue Lieutaud: de quoi démarrer un nouveau chantier...

Avec ses doigts de fée-ébeniste, elle va se régaler, ma petite copine...

Dossier-N-14-0210.JPG

 

Que dis-je, coup de pot, miracle oui! parce qu'au même moment, à 2 pas de là, rue des Muletiers, il y a le complément...

Dossier-N-14-0211.JPG

Fondamentalement, on a là de quoi entreprendre un vrai projet... Qu'est ce qu'on pourrait lui suggérer? J'ai une idée: une étégère pour ses plantes vertes... d'autant que, cerise sur le gâteau (Kirsche auf dem Kuchen, comme dirait madame Angela), rue Nostre-Seigne j'ai trouvé, toujours le même matin, de quoi satisfaire le talent le plus étonnant de Caroline: sa main verte!

Dossier-N-14-0208.JPG

Eh bien , vous savez ce qui est réconfortant? C'est lorsqu'on réalise que tout ça n'est pas vain, et que le malade donne des signes de retour progressif à la santé.

En effet: joie, joie, pleurs de joie! hier un message de la contrée hostile, Caroline nous redonne signe de vie:

"Aix façon "Gilbert et George" . 

100_0450.JPG


ceci est bien une crotte artistiquement juchée en face de mon bureau ; je disais qu'il ne se passait rien et bien je suis comblée , j'ai une oeuvre d'art en bronze sous mes fenetres ..."

Et bien, vous voyez, tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.....

 

 

 

Repost 0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 14:26

Dossier-N-14-0924.JPG

Aujourd'hui, c'est un de ces jours sans inspiration, tellement banal qu'on se demande à quoi ça sert de répêter toujours la même chose, avec quasi les mêmes images...

J'ai un peu honte de vous montrer, une fois de plus mon point test, rue Nostre-Seigne, où les écolo-crados persistent et signent...

Dossier-N-14-0202.JPG

 

 

 

 

 

Rue Lieutaud, c'est la même rengaine, quelle que soit l'heure du jour ou de la nuit..  Et aujourd'hui, même les chiens n'ont pas eu d'imagination...

 

Heureusement, il y a les copains qui vous viennent en aide dans les moments de déprime tenez, Hubert, par exemple, voilà un ami sur lequel on peut compter!

Et en plus, sa première image rappelle une des dernières que j'avais postées. ( Jeudi 20 octobre: le spleen de Caroline.) Encore un coup des briseurs d'écrans, cette fois rue Joffre.

Dossier-N-14-1304.jpg

Hubert commente: " Quand on dépose des encombrants et que ce n'est pas ramassé, voilà ce qu'on découvre la matin quand les fêtards sont passés la nuit...". En fait, nous mettons le doigt sur la fameuse "chaine de valeur" chère aux économistes de tout poil. Chacun, dans la horde de Rats Noirs, apporte sa petite contribution....

Sans parler bien sur  de l'immense opportunité offerte par les zones de travaux...

 

Dossier-N-14-1308.jpg

 

 

Ici, rue Mignet: puisqu'elle est barrée la rue est à nous!

 

 

 

Et, à l'angle de la rue de Suffren, il y a presque des moyens de camouflage:

Dossier-N-14-1309.jpg

"Pour polluer heureux, polluons cachés"... "rue en travaux et en plein après midi!"

 

 

 

 

Finalement, je pensais que l'intervention d'Hbert allait me redonner le moral. Mais son dernier cliché n'est pas très ravigorant... Il l'a prise rue de l'Aumonerie Vieille...

 

Et il propose d'appeler ça "Génération perdue"

Dossier-N-14-1317.jpg

Pour paraphraser Pierre Dac, ils ont leur avenir devant eux, mais ils l'auront dans le dos chaque fois qu'ils fernt demi-tour. Enfin, s'ils veulent changer d'air, les voyages forment la jeunesse. Et je leur ai trouvé une valise rue de la Treille.

Dossier-N-14-0205.JPG

Toujours pour paraphraser, leur avenir, c'est vraiment la valise ou le sac poubelle?

Repost 0

Présentation

  • : Poubelle la vie
  • Poubelle la vie
  • : Les mésaventures d'un quartier qui ne veut pas devenir une décharge publique
  • Contact

Profil

  • Phima13

Que les choses soient claires

Poubelle la Vie n'est inféodé à aucune structure, aucune association, aucun parti. Le contenu éditorial de ce blog reflète les opinions et humeurs de ses rédacteurs, et n'engage qu'eux-même.
Ceci étant posé, ses colonnes sont ouvertes à toute information susceptible de faire avancer le débat.
Bien sur, sous le contrôle complètement arbitraire des rédacteurs. 

pour mémoire

 

Dossier-n-16-0777.JPG



Ce panneau est à la disposition de tous ceux qui souhaitent faire passer un message...

Pour nous contacter

si vous habitez Aix en Provence
si vous vivez une situation analogue
envoyez nous vos commentaires et photos
aix-poubelles@voila.fr