Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 14:37
Jeudi 1er janvier: l'art d'utiliser les restes.

Bonne année à tous. Je sais que je vous ai déjà présenté me voeux il y a plusieurs jours, mais bon, c'est quand même mieux à chaud (enfin, à chaud....) Allez , tournons la page 2014

Ce qui est sur, c'est qu'il ne sert à rien de s'attarder bêtement sur la nostalgie de l'année écoulée... Même pas des souvenirs les plus récents.

Noël? C'était quand, déjà? Ouais, bon, c'est presque dans un an maintenant; on a le temps d'y penser. Et on ne va pas encombrer le salon avec un bout de bois qui perd ses épines sur la moquette..

Visiblement, rue Mérindol, on n'a pas souhaité faire durer les plaisirs plus que nécessaire,

Même pas un petit feu de bois. Crainte de particules fines? En tout cas pas de crainte de gros troncs. C'est quoi, déjà l'histoire de la paille et de la poutre? Quoi que dans ce cas, ce serait plutôt la paille et la poudre. Mais c'est vrai qu'on retient sa respiration quand ça sent le sapin. Mais dans cette image, ce qui frappe le plus, c'est le côté abandon et mépris de ce pauvre sapin, qui, hier encore, était l'objet de toute les attentions et qui git maintenant sur un trottoir, comme un sac poubelle de base.

Heureusement, tous les Rats Noirs ne sont pas aussi ingrats.

Jeudi 1er janvier: l'art d'utiliser les restes.

Place Richelme, visiblement, on a une autre philosophie. Donner au sapin condamné quelques derniers instants de fastes et de lustre. Et contribuer à l'ornement de centre historique de notre belle ville. Serait-ce le signe de mécontentement devant le côté minimaliste des décorations de Noël un peu minimalistes proposées par la Mairie?

Pour moi, j'y vois plutôt un réminiscence de vieux cultes païens... Souvenons nous que le christianisme naissant à judicieusement récupéré la vieille fête païenne du solstice d'hiver pour lui substituer son rituel; et le sapin, arbre toujours vert de l'hémisphère nord, qui symbolise la persistance de la nature..

Ajoutons le culte du sanglier, symbole chez les Celtes et les Romains de courage et de force.

Et rappelons que le porc, au Moyen Age, était en charge de l'élimination des déchets ménagers. D'où, je suppose, le présence de détritus au pied du Dieu Sanglier.

Tout ça fleure bon le néo-paganisme. Il faut dire que, vu les scores du Front National par chez nous, ce n'est pas surprenant.

Repost 0
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 15:12

Vendredi de la semaine dernière, je faisais allusion à la compétition qui semblait s'installer entre deux équipes de Rats Noirs: mes petits protégés de la rue Nostre-Seigne, et les challengers de la rue du Cancel, qui sans vouloir les dénigrer, bénéficient de l'alliance objectives des bars à vin du Forum des Cardeurs. ( http://poubelle-la-vie.over-blog.com/2014/09/vendredi-5-septembre-saine-concurrence.html#). 

Le match a été relancé vendredi dernier par l'équipe du Cancel, qui, toute honte bue -mais pas seulement la honte- affichait clairement le support des alcoolophiles voisins.( C'est la chroniqu eprécédente, je vous épargne le lien)

Ce dimanche vers 11h, le combat reprend de plus belle, evec une attaque de la rue du Cancel, qui n'hésite pas à aborder le terrain favori de l'adversaire.

Dimanche 14 septembre: toujours la concurrence

Pas mal, même si on les sent un peu hésitants sur la verrerie...

Mais la défense de la rue du Cancel est intraitable et riposte immédiatement...

Dimanche 14 septembre: toujours la concurrence

Ah lalala! cher Jean-Mimi, quel match haletant!

Tout à fait, Thierry. Espérons que la commission anti-dopage ne vienne pas briser l'élan de ces deux belles équipes!

Repost 0
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 14:39

On va encore dire que je m'acharne. Mouais, peut-être.. En tout cas, ce coup-ci, je me sens moins seul, puisque c'est ma copine Picholine ( vous savez, cette olive à la douce amertume et au piquant léger), qui m'envoie cette image prise ce matin vers 8h, rue du Cancel, juste à l'angle du Forum des Cardeurs.

Je ne vais quand même pas revenir sur la transformation du bas du Forum en lieu de consommation de boisson, avec assez peu de modération, de discrétion, et de compacité. On en  largement couvert le sujet par exemple il y a quelques jours - http://poubelle-la-vie.over-blog.com/2014/08/mardi-26-aout-quand-il-n-y-en-a-plus-il-y-en-a-encore.html - ceci n'étant pas une étude exhaustive. Le bar à vins est en train de devenir l'activité la plus importante d'Aix, devant la high tech. 

Et derrière chaque expansion industriel, il y a toujours des effets plus ou moins prévisibles sur l'environnement. Ici aussi....

Vendredi 12 septembre: pour le progrès,contre la gueule de bois

Pour prendre un exemple que j'ai bien connu, l'industrie du semi-conducteur a été obligée, en particulier sous la pression du voisinage et, du coup, de la loi, de traiter ses rejets de sous-produits polluants afin de respecter l'environnement.

On pardonnera à nos législateurs de ne pas avoir encore réagi: le bar à vins est ici une industrie nouvelle, et les effets secondaires ne sont pas encore bien connus. Il faut sans doute créer une commission d'étude. Processus bien connu: on fait un réunion, on boit un coup (ça, ça devrait être facile) et on en recause...

En attendant, ben, les gars, un peu de patience, démerdez vous. Vous n'allez pas arrêter le progrès, quand même...

Repost 0
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 16:31

Tout espoir n'est pas perdu. Nous avons déjà, dans ces pages, évoqué les interférences entre l'art et nos poubelles. (17 avril: le coin des Arts, reportage d'Elisabeth).

Aujourd'hui, je suis redevable de l'image du jour à ma petite fille Charlotte, qui tient de son père le goût du "street art"...  elle a donc enregistré cette photo près du stade Carcassonne.

Mercredi 10 septembre: une lueur au bout du tunnel.

Il ya de l'espoir. Voilà une génération qui a trouvé un usage fort du container-poubelles.

Aix se positionnant comme une ville d'art et de culture, pourrait-on suggérer à la direction du Patrimoine de remettre en place les containers qui ont été enlevés il y maintenant 4 ans. On passerait un accord avec les étudiants de l'école des Arts, et ça pourrait peut-être convaincre les gens de mettre leurs ordures dedans plutôt qu'à côté, histoire de ne pas gâcher l'esthétique des lieux. J'ajouterais que ce n'est pas plus hérétique qu'une girafe ou un caribou peints sur le mur d'un troquet en plein secteur préservé...

Chiche!

Repost 0
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 15:08

Tous les spécialistes vous le diront: que ce soit dans le sport, l'industrie, la politique, et même la vie amoureuse, il ne faut jamais s'endormir sur ses lauriers.

Vendredi 5 septembre: Saine (???) concurrence.

Ce message s'adresse en particulier à mes Rats Noirs favoris, ceux qui gèrent le décharge en partenariat public-privé de l'angle des rues Mérindol et Nostre Seigne. Je les ai suivi toute cette semaine; en fait, je suis un peu leur chargé de communication.

Et il faut reconnaitre que lundi, c'était plutôt réussi... Bon si on est puriste, on pourrait chipoter un peu sur l'harmonie des couleurs, et sur une légère faiblesse dans la régularité de la ligne, mais enfin, c'est fort... On sent la maitrise du sujet..

Vendredi 5 septembre: Saine (???) concurrence.

Le mardi, j'étais assez satisfait de mes poulains.

Deux commentaires s'imposent, encore une fois avec l'oeil de l'Amateur.

D'abord une amusante idée de réutiliser en partie les mêmes motifs qu ela veille, histoire de donner au spectateur un sentiment de confort intellectuel; une sorte de familiarité... Un peu comme si on disait au passant: "Toi aussi, tu as participé à ce tas d'ordures. C'est un peu le tien"

Ensuite, et c'est important pour la suite de cette analyse, on observe un allègement de la masse de l'installation. Un peu comme si les artistes étaient attirés par l'approche minimaliste..

Je ne veux surtout pas ici entamer un débat d'experts, mais il est clair que, au sein de l'équipe artistique, il y a des influences plus ou moins contradictoires qui s'expriment.

Cette écart de vue atteint son acmé mercredi, ou la simplification est poussée à l'extrême.

Vendredi 5 septembre: Saine (???) concurrence.

Bon, d'accord, c'est très fort! En plus, on appréciera la "citation" de Van Gogh, voire de la citation de Van Gogh par Masson. La classe!

ceci étant posé, il faut quand même regarder les choses en face: l'ultra-modernisme, ça a son charme, mais ne perdons pas de vue que la compétition pour l'attention du public est acharnée. Ajoutons que le "grand public" a parfois du mal à adhérer aux innovations trop brutales, et se raccroche volontiers aux schémas plus traditionnels.

Vendredi 5 septembre: Saine (???) concurrence.

Et justement, au même moment, un groupe rival investissait un autre lieu, très proche, puisqu'il s'agit de la rue du Cancel, juste à l'endroit ou elle rejoint le fameux Forum des Cardeurs, haut lieu de la vie branchée et culturelle de la ville d'Aix, là où l'on a déjà regroupé la fine fleur de l'architecture contemporaine et de la gastronomie créative, mais pas moléculaire..

Mais là les artistes, conscient peut-être de l'écart de sensibilité entre les deux clientèles, ont choisi le traditionnel, voire l'abondant. On est plus près de Mayol que de Giacometti, malgré l'utilisation astucieuse, quoique vraisemblablement opportuniste, du métal peint.

Toujours est-il que lundi l'équipe adverse attaquait.

Vendredi 5 septembre: Saine (???) concurrence.

Et, forte de son succès de la veille, elle portait mardi un second coup au même endroit. Inspiré par les rivaux de Nostre-Seigne (on peut se poser la question), ils reprennent l'idée de citer des éléments de l'installation de la veille...

Peut-être ont ils été aidés par un bienveillante complicité des services municipaux qui leur ont laissé l'essentiel sur place.

Mais pas de polémique inutile!

Néanmoins,le message est clair pour mes petits Rats Noirs de Nostre-Seigne: Attention le stars, attention! Ce n'est pas parce que vou bénéficiez d'une couverture médiatique de première classe (je suis bien placé pour en parler) qu'il faut croire que c'est arrivé...

Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage!

J'allais faire un appel au peuple pour leur fournir un maximum de matière première. Mais franchement, ce n'est pas la peine: de la matière, il y en a tous les jours, en abondance, et variée..

Post Scriptum: les photos de la rue du Cancel nous ont été fournies par notre vieil ami Alain, que nous n'avions pas croisé ici depuis longtemps. Merci à lui.

Repost 0
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 10:12
Mercredi 27 août: seconde main

Visiblement, c'est une tendance forte de notre époque; c'est probablement lié à la situation économique. mais c'est aussi peut-être sous tendu - en tout cas utilisé comme justification - par le souci écologique.

Je veux parler du partage entre utilisateurs. On partage la voiture, la machine à laver, l'aspirateur.... On partage les vêtements (le manteau de fourrure pour épater la future belle-fille)

Visiblement, ici, rue Couteissade, mardi matin, on offrait en partage du mobilier de salon; et comble de prévenance, on vous fournit même le carton d'emballage.

Je suppose que le règle du jeu, c'est de ramener le lampadaire après usage, au même endroit, en bon état. A moins qu'il existe plusieurs stations de dépôt, comme pour les Autolibs, astucieusement réparties en ville.

Mercredi 27 août: seconde main

Hypothèse confirmée le même jour, dans l'après midi, rue du Bon Pasteur. Avec, on le remarquera un choix beaucoup plus large.

Le problème, bien sur, c'est que pour équiper un boudoir pour la soirée (Ach! Vranzais, touchours l'amour, chamais dravail) il faut crapahuter. En plus, question voies carrossables, c'est un joli rallye.

Mais finalement, c'est assez bien vu géographiquement: une station près du Cours, une autre près des Thermes, ça couvre assez bien. Il faudra peut-être aller voir ailleurs. Je sais que du côté du Pavillon Vendôme, il y a ce qu'il faut, mais je n'ai pas de photo aujourd'hui (Ohé, Phineschein, où êtes vous? ça fait bien longtemps...). Il me semble que j'en ai déjà vu quelques uns, de points de dépôt en ville.

Repost 0
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 16:58

En liminaire, je voudrais présenter mes excuses les plus sincères à cet ami inconnu qui a envoyé une photo il y a près de 3 semaines, à l'adresse sur voila.fr; j'avoue que j'avais négligé cette boite aux lettres ces derniers jours. Bon, on va corriger tout de suite.

Pour entrer dans le vif du sujet, je me proposais de remercier le ciel, qui, lorsque le pauvre blogueur est en panne d'idée (on ne peut pas parler tout le temps de la Traviata), met sur sa route une série d'images cohérentes... Et, hop, v'la un thème qui se présente. Donc, nous allons parler literie. En plus, tenez vous bien, même l'envoi de notre ami inconnu entre dans le cadre... Il nous envoie donc cette vue prise devant l'Ecole des Arts, avec ce commentaire, que je suppose ironique: " Aix, ville d'art et de culture".

Jeudi 7 août: Comme on fait son lit....

D'accord, ici on parle plutôt de 5 à 7 que de nuit paisible, mais je ne vais pas me mêler des fantasmes de mes correspondants; je n'en ai déjà pas beaucoup, si en plus je les vexe...

De mon côté, je suis beaucoup plus neutre dans ma chasse aux images...

Jeudi 7 août: Comme on fait son lit....

Mon reportage commence donc rue du Bon Pasteur, la semaine dernière.

Généralement, les déménagements des studios se fait plus tôt, ou plus tard en saison. Nos a priori - ridicules, certainement, mais on ne se refait pas - nous font associer les mouvements migratoires au calendrier universitaire, mais rien ne prouve que nous ayons raison..

Enfin, quel que soit l'âge et le statut social du généreux donateur, ce confortable matelas fera surement un heureux, voire deux. Eventuellement de 5 à 7 aussi, ne soyons pas restrictifs.

Jeudi 7 août: Comme on fait son lit....

Mais là ou l'on se met à croire dans le Grand Dessein, voire à se dire que le Seigneur, dans Sa Grande Mansuétude, veille au confort des pauvres pécheurs que nous sommes, c'est que le même jour, à quelques pas de là rue des Etuves, Il met sur notre route le complément indispensable au don précédent. Un oreiller!

Que dis-je, un oreiller. Deux oreillers!

Car il prévoit tout, le Seigneur! Y compris que dans le cadre des soirées dansantes du Forum des Cardeurs, on peut trouver l'âme soeur - ou frère, le Seigneur a l'Esprit Large.

Jeudi 7 août: Comme on fait son lit....

Et histoire de convaincre les derniers mécréants qui trainent dans ce quartier béni, Il place sur notre chemin le dernier élément qui manque à ce puzzle domestique et amoureux: le sommier, qui est actuellement encore disponible au lieu où il sème le plus généreusement Sa manne: je parle bien sur de l'angle de la rue Mérindol et de la rue Notre Seigne (la bien nommée). Avec en prime la couverture pour cacher vos turpitudes.

Le Seigneur est mon berger: rien ne saurait me manquer...

C'est au point qu'on se demande, au bout du compte (ou au bout du conte) si le Seigneur ne serait pas Suédois...

NJUT!

Repost 0
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 17:54
Lundi 21 juillet: ils n'ont pas de chance, les Marseillais

Mine de rien, je suis en train de devenir un lecteur assidu de "la Provence". Non pas que je me passionne pour les tournois de pétanque dans la Haute Vallée de l'Arc, ni pour les médailles du travail, mais je suis tellement déprimé par ce que je vois sur les trottoirs d'AIx, (comme ici rue Lieutaud mercredi dernier) que finalement, je me sens mieux en lisant le journal chez moi.Et ne voilà-t-il pas que je tombe sur un article intitulé: "les Marseillais sont ils les premiers responsables de la propreté". Ben ça alors, ça ne me reprit pas venu à l'esprit! Pire, le journal a fait une enquête auprès de ses lecteurs internautes. Et bien figurez vous qu'il en ressort que ce sont justement les Marseillais qui balancent des saloperies dans leurs rues. Pas croyable, hein? Tenez, je vous laisse lire vous même, puisque vous ne me croyez pas.. .http://www.laprovence.com/article/actualites/2967176/proprete-les-marseillais-sont-ils-les-premiers-responsables.html

Comment est ce possible?

Lundi 21 juillet: ils n'ont pas de chance, les Marseillais

J'avoue que ça me sidère, parce que, chez nous, c'est vraiment différent. tenez par exemple, ici, hier, rue Nostre Seigne. Ce ne sont pas des Aixois qui font des cochonneries. Comment j elle sais? Très simple. Il y a quelques années (avant le lancement de ce blog) exaspéré par les tas d'ordures dans cette rue, j'avais lancé une pétition auprès des riverains de cette rue et de la rue Mérindol. J'avais récolté 96 signatures! D'où la conclusion à laquelle j'étais arrivé: les poubelles viennent d'ailleurs. Et ça fait des années que j eme demande qui vient jeter ses détritus chez nous. Y aurait il là un indice? Croyez vous vraiment que cela pourrait être une équipe de Marseillais qui viendrait déverser ses trop pleins chez nous. Vous aussi, n'est ce pas, vous avez comme un doute...

La Provence demande à ses lecteurs de mettre des photos de scènes "marquantes" en indiquant la date et le lieu. C'est vachement original! Mais comme ils ont un meilleur web master que moi, ils les positionnent sur une carte. J'ai bien regardé, ils ne montrent pas Aix dessus. Dissimulation?

Et les pauvres Marseillais ne sont pas au bout de leurs peines. Figurez vous que ils sont aussi victimes d'automobilistes discourtois qui en garent n'importe où, n'importe comment. Du coup, la Provence lance un deuxième concours photo .http://www.laprovence.com/actu/region-en-direct/2970846/incivilites-au-volant-vos-pires-exemples.html .

Décidément, il y a un problème à Marseille.

Ils devraient se rapprocher des Aixois pour voir comment le traiter. Entre voisins, faut s'entraider.

mais au moins ils n'ont pas l'ait d'avoir de problème de terrasses....

Repost 0
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 11:38

Tout le monde a une face cachée. Ce n'est pas qu'on en a forcément honte, mais il y a toujours certains aspects de sa personnalité que l'on préfère garder dans l'ombre... 

Prenez un exemple: notre somptueux Forum des Cardeurs, haut lieu de la gastronomie aixoise (faite maison à partir du mardi 15), et fleuron de la politique de prestige architectural menée depuis lurette par madame le Maire (que Dieu l'ait en Sa Sainte Garde). Et bien lui aussi préfère mettre en retrait les petits à cotés de sa vie privée. Heureusement, il dispose pour ça de la rue du Cancel, comme vendredi 11 dernier. Il n'y a que les bagnoles qu'on n'arrive pas à y cacher...

Lundi 14 juillet: en cachette...ou pas

Et puis il y a ceux qui regrettent d'avoir pris des options un peu trop aventureuses. L'enthousiasme de la jeunesse, que voulez vous... Exemple ce matin à 9h, rue des Muletiers.

Les Bleus, on y a cru, on n'y croit plus...

Lundi 14 juillet: en cachette...ou pas

Comment disait-il, déjà, l'évêque Rémi à Clovis? Ah oui: "Adore ce que tu as brûlé, brûle ce que tu as adoré."

Ben oui. sauf qu'en juillet en Provence, on ne fait pas de feu, surtout les jours de grand vent, comme en ce moment. Alors? Alors, sur le trottoir; what else? Et puis c'est anonyme: on ne peut pas avoir honte....

Repost 0
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 07:28

L'ami Claude est définitivement très en forme! Hier, il redécouvrait le Triangle des Bermudes. Et plus tard dans la journée de lundi, vers 16h, il est passé derrière l'Apple Store, dans le quartier Sextius Mirabeau, vous savez, la boutique branchée (enfin si l'on peut dire..) de téléphones portables.

Et il a fait une découverte incroyable: suite à une erreur de livraison, la boutique avait reçu des téléphones avec fil !!!!! Tête des organisateurs! Du coup, les petites mains ont travaillé tout ela nuit pour transformer les machins en smartphones. Et on s'est débarassé des fils compromettants derrière la boutique...

Mardi 1er juillet: débranche!!!

Ni vu, ni connu, je t'embrouille...

C'était compter sans Claude, notre super reporter de choc!

Repost 0

Présentation

  • : Poubelle la vie
  • Poubelle la vie
  • : Les mésaventures d'un quartier qui ne veut pas devenir une décharge publique
  • Contact

Profil

  • Phima13

Que les choses soient claires

Poubelle la Vie n'est inféodé à aucune structure, aucune association, aucun parti. Le contenu éditorial de ce blog reflète les opinions et humeurs de ses rédacteurs, et n'engage qu'eux-même.
Ceci étant posé, ses colonnes sont ouvertes à toute information susceptible de faire avancer le débat.
Bien sur, sous le contrôle complètement arbitraire des rédacteurs. 

pour mémoire

 

Dossier-n-16-0777.JPG



Ce panneau est à la disposition de tous ceux qui souhaitent faire passer un message...

Pour nous contacter

si vous habitez Aix en Provence
si vous vivez une situation analogue
envoyez nous vos commentaires et photos
aix-poubelles@voila.fr