Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 08:30

Notre bonne ville est engagée dans une campagne de lobbying très forte pour être associée très étroitement à l'opération "Marseille Provence 2013,capitale culturelle européenne". C'est une initiative à laquelle nous ne pouvons que souscrire et apporter notre soutien. 

Comme tous les Aixois, je présume. Et chacun d'apporter sa pierre à l'édifice. Il faut dire qu'il y a de la matière première. Rien qu'en puisant dans le patrimoine architectural. Un exemple au hasard, les fontaines, presque le symbole de la ville, et construites les unes après les autres au cours de l'histoire si riche de la capitale de la Provence. 

Place de l'Hôtel de Ville, la fontaine a été édifiée en 1755; elle est surmontée d'une colonne romaine et décorée d'un motif abstrait du 17 mars dernier

Dossier-n-15-0505.jpg

Place des Fontêtes, il y eu d'abord plusieurs sources, regroupées en un puits au XVII eme, lui m^me remplacé par cette fontaine en 1858. 

Dossier-n-15-0515.JPG

Figurez vous que des imbéciles ont demandé à ce qu'on mette un panneau "stationnement interdit" à côté. Fort heureusement, l'Architecte des Batiments de France s'y est opposé.... C'est du moins ce qu'on nous a dit officiellement.

Forum des Cardeurs, pour continuer la tradition de la ville, on a confié à Jean Amado la construction d'une fontaine en 1978. Le style est résolument plus moderne. Ce qui n'est pas du goût de certains restaurateurs esthètes; ils ont donc fait preuve de créativité afin de corriger les erreurs de goût des édiles de l'époque.

181220101558.jpg

Poue en savoir plus sur ces deux derniers exemples, vous pouvez vous reporter à un fort intéressant article de la Provence datée du 19 mars, qui est en ligne ici:link

 

Pour conclure un tel sujet, il faut impérativement une citation. je vous en propose trois. A vous de choisir:

  • La culture, c'est ce qui reste quand on a tout oublié.  (Edouard Herriot)
  • Quand j'entends le mot culture, je sors mon révolver. (Joseph Goebbels ou Hermann Goering, on n'est pas sur)
  • La culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale. (les murs en 1968)

 

Rayez les mentions inutiles

Repost 0
Published by Phima13 - dans Billet d'humeur
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 15:38

Dossier-n-15-0507.jpg

Vous allez dire que j'enfonce des portes ouvertes, mais hier dimanche, c'était le lendemain de samedi. Jusque là, rien d'exceptionnel. Oui mais, c'était la Saint Patrick! Et il devait y avoir un sacré vent d'ouest, parce que je vous assure que l'on entendait haut et fort les chants et les cris poussés sur le bar-row de Dublin. 

Après donc Halloween, c'est la Patrick Day qui devient à son tour une vielle tradition provençale. Et du coup farcément le lendemain matin, il y a des séquelles. Nous sommes donc dimanche 18, entre 10h30 et midi; ici à gauche, c'est rue des Marseillais. D'ailleurs vous reconnaissez ci-après la corbeille de la même rue.

Dossier-n-15-0508.jpg

Faut dire que là, point n'a été besoin d'importer les canettes de Dublin: un de nos plus fameux pubs irlandais se trouve juste en face. Celà fait des économies de carburant

 

Toujours dans le même quartier, rue Vauvenargues, contre la Halle au Grains, juste avant d'arriver place Richelme.

Dossier-n-15-0506.jpg

Visiblement, c'est très tendance, ces jolis petits dépots, il y en a un peu partout.

A quelques pas de là, si vous prenez la rue du Félibre Gault, vous verrez une petite impasse qui s'insinue. D'accord, ce n'est pas très passant, du moins pour les véhicules de ramassage..

Dossier-n-15-0509.jpg

Dossier-n-15-0513.jpg

 

 

 

Dans mon quartier, il y a aussi un pub irlandais (généralement plus discret que l'autre), mais je ne pense pas qu''il ait un lien direct avec ce qui se passait en même temps rue des Muletiers...

Allez, jz vous en mets une deuxième pour le plaisir, et puis j'arrête, ça pourrait être lassant...

Dossier-n-15-0512.jpg

 

Post scriptum: damned, je suis repéré!

Une dernière (mais pas ultime) info sur mon coin test et son dépot de meuble. (voir épisode précédent "Un, deux, trais, soleil!"). Dimanche matin, des chineurs avaient emporté les armoires, mais le lit était resté en place.

Dossier-n-15-0503.JPG

J'ai donc fait conciencieusement mon travail de Tintin reporter. En me posant la question de savoir combien de temps il allait tenir. 

Eh bien, au temps pour moi, parce qu'à 14h, comme je raccompagnais des visiteurs à ma porte:

Dossier-n-15-0510.jpg

Pile poil devant ma porte, dis donc. Ce ne peut être un hasard.

Il s'agit plus vraisemblablement d'un geste délicat des Rats Noirs qui se disent que, compte tenu de mon grand age, il faut m'éviter les va-et-vient inutiles... mais non, les gars au contraire, mon médecin me recommande de marcher au moins une demi-heure par jour. Ce sreportages, c'est ma vie....

Repost 0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 00:00

Dossier-n-15-0491.jpg Je sais bien que ce n'est pas de bon ton d'engueuler ses lecteurs, mais franchement, vous avez le beau rôle... Vous êtes là, tranquille, dans votre fauteuil, votre portable sur les genoux, en train de siroter un petit coup de blanc; vous faites la moue devant une photo un peu floue; vous trouvez que mon dernier jeu de mot est vaseux. Et puis c'est tout.

Jamais vous ne pensez aux affres du pauvre blogueur, à l'indicible angoisse de la page blanche (sans parler de l'écran bleu). Vous n'imaginez pas les heures de surchauffe intellectuelle pour construire un discours qui tienne (à peu près) debout.

 

Bien sur, de temps en temps, il y a des trouvailles qui éclairent votre journée, comme ci-contre jeudi dernier, le 15 mars, à 8h30 du matin. Rue Mérindol, quasiment devant ma porte, ce bel ensemble tronait majestueusement. Chouette, se dit le blogueur, si derrière ça, je me dégote dans la foulée une chaine de chasse d'eau et une balayette abandonnée, je m'en vais vous concocter un article pas forcément très fin, mais qui va cartonner....  Et puis rien, le calme plat. bref, encore une idée géniale de fichue...

 

Et puis, il y a des jours bénis, comme hier samedi 17. Et là, il se produit un enchainement miraculeux, dans lequel il n'y a même pas d'histoire à inventer, ça roule tout seul. Allez jz vous narre:

 

Or donc, ce samedi matin, vers 10h, me voilà parti au marché. Mon périple commence, sans surprise en passant, rue Mérindol, à l'angle de la rue Nostre Seigne:

Dossier-n-15-0496.JPGDossier-n-15-0497.jpg

 

Quand je disais sans surprise, vous comprenez ce que je veux dire: à cet endroit, c'est quand il n'y a rien qu'on est surpris. (Mon ami et presque voisin Christian me le disait vendredi: "ce matin, il n'y avait rien, j'ai failli prendre une photo")

On pourrait même dire que là, il n'y a pas grand chose; mais bon, on ne va pas faire la fine bouche.

Bon, c'est pas tout ça, on fait son petit marché

Nous redscendons donc par la rue des Cordeliers, et nous voilà à l'angle de la rue de la Verrerie. Il un peu moins de midi. Un petit coup d'oeil. Tiens, amusant et pratique, de combiner le dépôt d'encombrant avec une publicité pour l'activité principale de la rue: la picole.

Effectivement, ça donne soif. Nous rentrons à la maison, nous buvons un patit coup, enfin disons plutôt un coup, de Grand Boise blanc cuvée Mazarine 2008, Et nous nous restaurons..

 

En guise d'activité post-prandiale, nous décidons d'aller faire des zemplettes en ville. Et donc, sur les coups de 15h20, nous reprenons le même chemin, et, la Palice l'aurait dit mieux que moi, nou srepassons au même endroit.

Dossier-n-15-0498.JPGDossier-n-15-0501.jpg

 

Visiblement, nous avons passé trop de temps à table. Ou alors les Rats Noirs sont au régime et sautent le repas de midi; mais visiblement aussi, le jeûne ne les affaiblit pas trop: (je ne pense pas que le meuble d edroite soit un nouveau type d econtainer...

 

Nous ne nous attardons pas et allons donc faire nos achats dans le secteur commerçant vers le cous Mirabeau. Il y a plein de petites boutiques branchées aux vitines colorées, comme ici à droite, rue Clémenceau, vers 16h.

C'est vrai que toute cette marchandise étalée savamment à nos yeux ébahis, ça donne vraiment envie... Et l'on comprend sans peine que les commerçants soient très attachés à leur esthétique...

Bon, on dépense des sous, et puis

"Après avoir trotté, sauté, fait tous ses tours,

Jeannot Lapin retourne au souterrain séjour"

La Fontaine: la chat, la belette et le petit lapin.

 

Et là, l'ami La Palice aidant, on repasse donc au mê.me endroit, vers 17h15.

Dossier-n-15-0502.JPG

Coluche avait une très belle expression: "Mais jusqu'où s'arrêteront-ils?"

En tout cas, j'ai décidé de ne pas ressortir le soir. Pas envie d eme retrouver bloqué dans la rue par une armoire normande garée en double file!

Repost 0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 10:22


C'est à Hubert que nous devons cette rubrique. je ne sais pas trop sous quelle rubrique la classer. 

En fait ici, nous avons pris principalement le thème de la propreté, ou plus exactement des dépots sauvages; mais le sujet d efond, c'est l'espace public et la façon dont il est partagé, ou approprié par les habitants de notre bonne ville. De temps en temps, nous épinglons le stationnement, ou les terrasses.

Hubert pointe ici un aspect amusant et, disons le franchement pas très génant en soi. Ellez, jz vous mets un epremière série d'images, vous allez comprendre de quoi il s'agit...

 

Dossier-n-15-1435-copie-2.jpg

 Dossier-n-15 1439    Dossier-n-15 1437                                           Donnons maintenant la parole à Hubert.

"Je t'envoie une série de photos  faites ces derniers jours (début mars) sur une constatation, celle de voir des antivols à profusion, accrochés aux barrières, aux poteaux anti-stationnement dans le secteur Mirabeau, Précheurs, Italie et pour la plus part lâchement abandonnés! J'aurais pu en faire plus, tellement il y en a partout; c'est une spécialité aixoise, je pense..."

 

Dossier-n-15 1443Dossier-n-15 1448

Dossier-n-15 1450  
                       
Si je peux méler mon grain de sel, disons qu'il s'agit d'une réservation de place... 
Le mâle, dans la plus part des espèces, bipèdes ou quadrupèdes, a l'habitude de marquer son territoire avec des empreintes euh..... naturelles et odorantes. le male bicyclé, quant à lui, doit avoir recours à des marques plus "solides" pour faire comprendre à ses congénères que ce territoire est réservé. La faute aux déodorants et autres after shave, je présume. Enfin, ils doivent se dire qu'ils le valent bien..

Dossier-n-15-1452.jpgDossier-n-15-1454.jpgDossier-n-15 1455 
Et visiblement, il y a des dégats dans la lutte pour la place de parking, po pour les roues de secours. L'homme est un moup pour l'homme, mais que dire du cycliste pour le cycliste... C'est pourquoi il ne faut pas lésiner sur les moyens...
Dossier-n-15-1457.jpg
Dossier-n-15-1458.jpgDossier-n-15-1469.jpg
Dossier-n-15 1466
Dossier-n-15-1467.jpg 
Bon, je vais pas vous en rajouter plus, en fait Hubert m'en a envoyé deux fois plus...
Mais tout ça se ressemble pas mal. C'était juste hostoire de montrer qu'il ne s'agit pas d'un cas isolé...
Quand on disait que le moindre espace disponible risque de se faire annexer
Je laisse le mot d ela fin à Hubert:
"Comme la ville est à l'affut de tes trouvailles, il ne reste lui plus qu'à organiser une opération cisailles !"
Repost 0
Published by Phima13 - dans Les autres aussi
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 11:19

Je suis sur que ça vous est déjà arrivé aussi... Moi, quand l'étais gamin, ça m'arrivait tout le temps. Je me payais une chouette maquette pour construire un avion ou un bateau, et quand j'arrivais au bout, il me restait une pièce en plus, dont je ne savais que faire.

Plus tard, dans la vie d'adulte, c'est encore plus frustrant: vous remontez l'aspirateur que vous avez démonté, et vlan, il vous rest un bidule en rab, dont vous vous demandez:

1/ à quoi il sert?

2/ où diable il devrait se trouver?

Et bien rassurez vous, nous ne sommes pas seuls. le sresponsables de la voirie ont le même problème. Exemple, pas plus tard qu'hier jeudi 15, à 8h30, rue des Cordeliers. On vient, une fois de plus, de réparer le mobilier urbain (comme on dit à l'ENA), légèrement défoncé par inadvertance, et....

Dossier-n-15-0490.JPGLe coup de la pièce en trop! Et, je le jure, il ne manque aucun piquet le long de la rue, ni sur ce trottoir, ni sur celui d'en face....

Alors, plusieurs hypothèses sont en envisager:

1/ le poteau est en panne, et on recherche une pièce de rechange pour le remettre en état avant de remettre en route.

2/ le responsable du planning était nul en arithmétique en CM1, et n'a jamais compris le problème du nombre d'intervalles et du nombre de poteaux correspondant...

Remarquez, on raille, on raille, mais au fond.....

Repost 0
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 15:24

Il apparait que notre administrâââtion, dans sa grande clairvoyance, a mis en place un ramassage quotidien des encombrants. Si, si; la règle du jeu est simple: tu sors tes encombrants sur le trottoir entre 18h45 et 19h30, et hop! un gentil camion et des gentils hommes musclés (on se calme, les filles...) viennent enlever les dits machins. Celà part d'un bon sentiment, mais comme toujours, tant qu'on n'en sera pas à 5 tournées par jour, on aura des surprises.

Dossier-n-15-0486.JPG

 

Pas besoin d'aller bien loin pour s'en apercevoir. Tiens, rue de la Treille, le lundi 12 à 8h55 (soyons précis que, diantre....)

Tiens je vous la mets dans l'autre sens, pour que vous en profitiez.

Dossier-n-15-0487.JPG

Comme ce lieu est visiblement favori des dieux, on ne va pas s'arrêter là!

 

 

Dossier-n-15-0489.jpg

 

 

Hier, au même endroit, mercredi 14, à 8h30...

Je ne vais pas vous refaire le coup de l'image surréaliste, je l'ai déjà fait autrefois....

 

Mais comme dirait un vieux moraliste, un tel comportement, c'est la porte ouverte à tous les abus.... Mais me direz vous, c'est à se cogner la tête contre les murs...

Repost 0
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 15:47

Un grand merci à Hubert qui m'a inspiré ce titre romantique, en commentant le dernier paquet de photos qu'il m'a fait parvenir. J'y ajoute quelques unes de mes trouvailles et voici un petit florilège des "incontournables" rencontrés depuis le début du mois...

Dossier-n-15-1429.JPG

Hubert démarre donc le 2 mars, petite rue des Carmes, vers 18h. C'est cette vue qui lui arrache le commentaire: "il n'y a rien à espérer de cet endroit." Défaitiste, va!

Même jour, quelques minutes plus tard,rue Manuel, un don généreux à la communauté.

Dossier-n-15-1431.jpg

Façon de lutter contre le manque d'hygiène, voici un chauffe eau pour qui qu'en veut.. 

 

Et toujours rue Manuel, au même moment, un lit à roulettes...

Dossier-n-15-1430.jpg

 

 

 

Comment sait o, qu'il est à roulettes, me direz vous?

Et bien, ne boulversant un peu l'ordre chronologique des images, il suffit d erebenir le lendemain, 3 mars, à 18h, pour en avoir la preuve..

 

Dossier-n-15-1447.jpgLe lit s'est déplacé, mais pas tout seul. Dommage qu'il n'ait pas de moteur en plus des roulettes, il aurait peut-être pu faire le trajet jusqu'à la déchetterie...

 

Avec votre permission j'ajoute mon grain de sel à ce moment, car, moi aussi, j'ai un cas désespéré et une persistance plus que rétinienne.

Dossier-n-15-0476.JPG

Bien entendu vous avez reconnu la rue Nostre-Seigne et le lit qui était déjà présent dans ma dernière chronique.

Eh bien oui, fidèles lecteurs, il était toujours là le 3 mai à 18h30...

 

Allez, pour finir je redonne la place à Hubert, qui finit avec une scène qui fait réfléchir.

Nous revenons donc au 2 mars, et nous sommes rue Saint Joseph.

Dossier-n-15-1434.jpg

Dossier-n-15-1432.jpg

 

N'est il pas écrit "les voies du Seigneur sont impénétrables"? Alors, celles de son père nourricier peuvent bien être simplement encombrées...

En serrant un peu, on devrait arriver à caser une terrasse. Demandez conseil sur le Forum des Cardeurs.. 

 

 

Repost 0
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 18:06

Dieu(x) soi(en)t loué(s), je suis agnostique (mais ça ne se voit pas quand je suis à genoux). N'empêche...

N'empêche que nous savons tous qu'il existe des lieux "inspirés", où souffle l'esprit, et où, génération après génération, religion après religion, les hommes ont en premanence des lieux de culte et de prière. En Provence, l'exemple le plus flagrant est la colline de Marseille, là où aujourd'hui se dresse Notre-Dame de la Garde. Au temps des Phocéens (il y a près de 2000ans) se dressait là haut un temple d'Artémis, avatar de l'Artemis d'Ephèse; la fameuse Artémis polymaste, aux innombrables mamelles, symboles de fécondité. Les habitants de Massilia l'appelaient.... "la Bonne Mère"!

 

Révérence gardée, je me demande parfois si dans mon quartier, il n'y a pas un phénomène qui relève d'un processus sinon identique, tout au moins parallèle. Je veux parler bien sur de ma source d'inspiration principale: l'angle de la rue Mérindol et de la rue Nostre-Seigne. Exemple

 

Hier, samedi 3, à 11h du matin

Dossier-n-15-0470.JPGpremière étape, le sommier....

 

Toujours hier samedi, mais vers 16h30: le matelas a rejoint...

Dossier-n-15-0472.JPGpetit à petit, le rat fait son lit...

 

et aujourd'hui dimanche, à 11h30

Dossier-n-15-0473.JPGC'est fou le nombre d'emballages qui vous reste quand vous avez changé votre literie...

 

PS: je repense à l'Artémis "polymaste" et ses cent paires de seins... Elle aurait pu faire quelque chose pour Lejaby....

Repost 0
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 15:27

Celà fait un bout de temps que notre ami Hubert ne s'était pas manifesté. Encore une mission clandestine, je suppose....

Ne boudons pas notre plaisir; quelques vues exclusives du quartier Villeneuve sont toujours les bienvenues.

Dossier-n-15-1424.jpgEt naturellement, c'est la rue du Maréchal Joffre qui tient la vedette.

Ici à gauche, c'est le 24 février vers midi. Hubert est sensible à la tendance design des nouveaux éclairages de chantier. Faut reconnaitre que ça nous change des gros projecteurs rouillés que l'on voit trop souvent....

Ci dessous, nous sommes toujours chez le Maréchal, mais le 27 à 11h.

Dossier-n-15-1425.jpg

Précision, selon l'auteur: c'était déjà la la veille, mais Hubert était trop pressé... Pas grave, de toute façon, ilqs auraient attendu que la photo soit prise avant de débarasser.

 

Vers la même époque, une interessante innovation du service public: la boite aux lettres chauffée..

Dossier-n-15-1406.jpgCompte tenu des températures que nous avons connues, ce n'était pas du luxe.

Nous avons déjà la lettre recommandée, la lettre chargée, la lettre écologique (avec le timbre vert, qu'ils auraient du faire à l'effigie d'Eva Joly - Christian, c'est une idée pour ton club philatélique!). Voilà le courrier climatisé! (avec un timbre à l'effigie de Claude Allègre?)

 

Et nous terminons toujours rue du Maréchal Joffre (Maréchal, nous revoilà!) vendredi 2 février à 11h...

 

Dossier-n-15-1427.jpgDossier-n-15-1428.jpgLessive? vous avez dit lessive?

" c'est fini plus de lessive, on jette tout le nécessaire à la rue !"

 

Je devrais regarder plus souvent les émissions de téléachat sur la TNT. J'ai l'impression que je manque des tendances sociétales fortes...

 


Repost 0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 09:30

Celà fait longtemps que je ne vous avais fait partager mon goût pour la peinture et le dessin. Mais cette fois, j'ai une triple raison d'attirer votre attention.

D'abord, cette expo est à l'initiative du Club Philatélique Aixois, dont l'un des animateurs est un excellent ami.

Ensuite, elle se déroule chez un autre vieil ami dont je vous ai souvent parlé, l'ami Alain Paire.

Enfin, elle touche à l'histoire d'Aix en Provence, même s'il s'agit d'un épisode pas très glorieux que beaucoup préfèrent oublier: le camp des Milles, ou furent regroupés, de 1939 à 1942, des "indésirables". Indésirables pour la France, d'abord, et, par souci de collaboration, pour l'occupant. C'est dans ces circonstances qu'Aix hébergea Max Ernst, Hans Bellmer et bien d'autres.

 

Le Club Philathélique Aixois a collecté le courrier échangé entre les internés du camp et le reste du monde. Et ils ont aussi retrouvé des dessins réalisés au camp. Ils en ont fait un bouquin (20€, pas cher!). 

Et l'ami Alain organise une expo dans sa galerie.

 

0001JI.jpeg

Vous pouvez trouver plein d'informations sur le site de la galerie, en cliquant ici: link

 

Si vous vous dépèchez et y allez ce soir, il y aura même un coup à boire!

Repost 0
Published by Phima13 - dans Un peu d'air pur
commenter cet article

Présentation

  • : Poubelle la vie
  • Poubelle la vie
  • : Les mésaventures d'un quartier qui ne veut pas devenir une décharge publique
  • Contact

Profil

  • Phima13

Que les choses soient claires

Poubelle la Vie n'est inféodé à aucune structure, aucune association, aucun parti. Le contenu éditorial de ce blog reflète les opinions et humeurs de ses rédacteurs, et n'engage qu'eux-même.
Ceci étant posé, ses colonnes sont ouvertes à toute information susceptible de faire avancer le débat.
Bien sur, sous le contrôle complètement arbitraire des rédacteurs. 

pour mémoire

 

Dossier-n-16-0777.JPG



Ce panneau est à la disposition de tous ceux qui souhaitent faire passer un message...

Pour nous contacter

si vous habitez Aix en Provence
si vous vivez une situation analogue
envoyez nous vos commentaires et photos
aix-poubelles@voila.fr