Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 09:49

visuel_page_minitrain.jpg

Allez, en voiture! Avec 2 de mes petits camarades de jeu, nous vous emmenons faire un petit tour rapide dans différents coins d'Aix en Provence, afin de vous faire apprécier nos points de vue uniques et les plus belles réalisations de nos spécialistes locaux.

Rue-Duperrier--2--1.JPG

Nous commençons par l'ancien Faubourg des Cordeliers, que nous appelons ici quartier Vendôme. Nous y retrouvons notre guide locale, Phineschein, qui vit là bas; elle connait bien les moeurs du quartier, et se fait un plaisir de vous les commenter: "Au bout de la rue Duperrier, depuis plusieurs jours carton avec des toilettes, des palettes de bois, parpaing ..."

Rue-Duperrier--1--1.JPG

Précisons que ces photos datent du 5 septembre au matin.

Ce même jour, rue du 11 Novembre: " ce matin à 8h, il n'y avait rien devant la porte, à 9 h une télévision a fleuri. Un rat est venu se debarrasser de sa vieille télévision pleine de poussière devant la porte du voisin. Ce n'est pas plus gentil comme cela?"

Rue-Duperrier.JPG

 

Allons, ne trainons pas, et remontons vers le Forum des Cardeurs.

Dossier-n-13-0838.JPG

Au passage, je vous propose de jeter un coup d'oeil ému et admiratif, rue de la Treille, au container qui a fait la réputation du quartier et que Naples nous envie.

Un peu plus loin, place des Fontêtes, un petit détail qui a son charme, sous la statue d ela vierge et la pub rétro pour le bouillon KUB.

Dossier-n-13-0841.JPG


Continuons à grimper le Forum.

 

Un peu plus loin, c'est notre ami Hubert qui nous attend, à l'entrée de la rue du Cancel, pour nous faire profiter d'un autre spectacle...

Dossier-n-13-1233.JPG

Puisque nous abordons le monde des petits restaurants avec grande terrasse, obliquons vers les petites ruelles à vocation nutritive, sinon gastronomique.

Dossier-n-13-1234.jpg

Hubert nous attend maintenant rue Verrerie, à l'angle de la rue des Marseillais.Autre grand classique de nos visites guidées..

Pour ma part, je vous propose l'entrée de la rue de l'Annonerie Vieille, comme tous les jours..

Dossier-n-13-0839.JPG

(Commentaire personnel: c'est dommage que l'entrée de cette impasse soit toujours aussi peu ragoutante: en effet, au fond il y a un restaurant, Drôle d'endroit, qui est très sympa et de bonne qualité... Surmontez vos a priori et enjambez les poubelles, ça vaut le coup).


Et ne manquons surtout pas le quartier des Tanneurs, ici rue des Bernardines, où les terrasses fleurissent dans un environnement attrayant..

Dossier-n-13-0797.JPG 

 

Pour finir, nous allons faire un petit crochet à la demande d'Hubert, qui tiens à montrer quelques nouveautés à Caroline (qu'est ce que ça cache?)

Dossier-n-13-1236.jpg

Dossier-n-13-1235.jpg

Rue Clémenceau: une plante verte                                  Rue Clovis Hughes, la jardinière qui va avec...

Je vous remercie de votre attention. J'espère que ce petit tour vous a plu... revenez quansd vous le voulez...

N'oubliez pas le guide

Repost 0
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 09:03

Nous continuons à dépouiller - enfin, façon de parler - le volumineux courrier que Hubert nous a fait parvenir pour faire excuser son absence du mois d'août.

Dossier-n-13-1216.jpg

Et nous allons consacrer cette chronique à une activité intense de la fin de l'été; dans la presse écrite, on appelle ça un "marronnier"; c'est un sujet qui revient tous les ans Il s'agit bien évidemment du déménagement. Dans notre cas, ce n'est pas vraiment un marronnier. Ce serait plutôt un baobab....

Cette activité amène sur nos trottoirs les morceaux en trop que l'on ne sait plus où mettre, comme ici à droite, rue de l'Opéra.

C'est vrai que ça nous arrive à tous, en remontant un truc quelconque, ne nous retrouver avec un machin incasable.

Dossier-n-13-1217.jpg 

C'est visiblement ce qui est arrivé ici à gauche rue du Maréchal Joffre. Mais reconnaissons quand même que, là, ça doit faire un grand vide! ou alors, c'est une femme adultère qui a ménagé une sortie de secoours pour son amant au fond de l'armoire de la chambre à coucher. On se perd en conjectures...

Mais démanager, ce n'est pas seulement démonter et (essayer de) remonter des armoires. C'est aussi l'occasion d'effectuer des changement drastiques dans le style de son logement.

En fait si on se réfère au Dictionnaire Historique de la Langue Française, édité chez Robert sous la direction d'Alain Rey,, le verbe déménager, apparu en 1611, signifie d'abord "porter hors de sa maison" et n'est au départ que sous forme transitive. On peut dire donc par exemple que la personne qui, ci dessous a déposé ces fauteuils a l'entrée du jardin du pavillon Vendôme a déménagé son salon, au sens étymologique du terme.

Dossier-n-13-1218.jpg

Ce n'est qu'en 1668 que l'on voit apparaitre la forme intransitive: le verbe s'est alors spécialisé dans le sens "transporter ses meubles d'un logement à un autre".

Dossier-n-13-1219.jpg

Cette subtilité a visiblement échappé à celui ou à celle qui a abandonné ça boulevard Carnot, à l'extrêmité de la rue d'Italie.

Ou alors, une parte de mobilier a été traité intransitivement, mais pas ces pièces-ci.

Nous allons terminer cette revue de détail par un cas qui ne relève surement pas du vocabulaite du XVIIeme siècle...

Dossier-n-13-1231.jpg

Faut dire qu'à l'époque, l'hygiène n'était pas le point fort de notre belle civilisation. A l'époque, on préférait de le parfum.

Ceci dit, ça, rue de l'Ecole Militaire, ça fait un peu désordre... 

 

Pour terminer otre petite leçon d'étymologie appliquée, un dernier commentaire sur le verbe "déménager".

L'emploi figuratif (et familier) au sens "perdre la raison" est apparu en 1798, d'abord transitivement: "déménager la tête".

Quant au artistes qui, sur scène, "déménagent", j'avoue ne pas savoir de quand ça date... En 1954, les fans de Gilbert Bécaud cassent les fauteuils de l'Olympia, créant en France une tradition qui sera reprise, une dizaine d'années plus tard par ceux de Johny Halliday. Peut être qu'il y a là confusion entre le sens étymologique et le sens imagé...  

peut-être aussi qu'on a des salles de concert cachées dans le vieil Aix.

 

 

PS: histoire de faire justice à notre vaillante Brigade Verte,défiée en permanence par la horde des Rats Noirs, Hubert nous signale que la Brigade existe et que non seulement il l'a rencontrée, mais qu'en plus, elle agit, comme ci dessous rue de l'Opéra:

Dossier-n-13-1223.jpg

Dont acte!

Repost 0
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 08:47

C'est la rentrée... la vraie... back to school, comme on dit chez MacDo.

C'est en particulier le cas de notre vieil ami Hubert, qui, au retour d'une de ses virées confidentielles, nous a ramené un tas de photos, qui vont bien alimenter quelques chroniques. Comme nous ne voulons pas attaquer cette rentrée de façon trop..euh.. traumatisante, nous allons commencer par quelques images un peu insolites, voire souriantes. on y va!

Dossier-n-13-1208.jpg 

Première devinette: qu'est ce qui se cache derrière cette porte rue du 4 septembre?

Vous ne comprenez pas la question? Alors zoomons un peu, voulez vous? 

               Dossier-n-13-1207-M.jpg

Hypothèses multiples:

un lieu de culte: mosquée, temple hindouiste, temple bouddhiste..

un salon de pédicure

un pont de teck de voilier de compétition.

 

Boulevard Carnot, à l'extrêmité de la rue d'Italie:

Dossier-n-13-1221-copie-1.jpg

Il semblerait, d'après les renseignements confidentiels récupérés par notre agent Hubert, que la SNCF mène une enquête marketing auprès du grand public (ça veut dire vous et moi) pour évaluer le design des nouveaux wagons-lits internationaux... L'Airbus A380 a du souci à se faire...

Passons maintenant au parking de la piscine.

Dossier-n-13-1227.jpg

Comme nous l'avons déjà remarquer plusieurs fois par le passé, cet endroit est très fréquenté; histoire de créer un petit job, il a été décidé de placer là une dame-poubelle, sur le modèle des dames pipi. donc, la prochaine fois que vous y allez, prévoyez une petite pièce....  Mais il y a une compensation!

Dossier-n-13-1228.jpg

Considérant l'affluence nombreuse à cet endroit, on y a aussi créé une salle d'attente, comme chez le dentiste: il y a donc de la lecture; mais je ne peux vous garantir que les mots croisés seront toujours là...

Enfin, à tout hasard, prévoyez un crayon quand même.

 

Et pour finir, une touche bucolique, en se baladant au bord de la Torse.

Dossier-n-13-1230-M.jpg

Est ce un nouvel OGM? Par des manipulations génétiques, il semblerait que l'on soit arrivé à créer une nouvelle espèce d'arbre fruitier; il existe déjà un arbre à pain, un arbre à fromage, voilà maintenant l'arbre à coca! Si les travaux sur l'arbre à hamburger, on peut faire avec un petit verger soigneusement sélectionné, on pourra faire directement un menu cheeseburger avec un coke! Ah, non, flute! il manquera encore un arbre frittier!

Repost 0
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 08:50

Dossier-n-13 0827

Résumé des épisodes précédents:

Dans un article récent ( Jeudi 1er septembre: que du lourd... ), nous avons montré cette image, dont je ne vous ferai pas l'injure de vous répêter qu'elle a été prise rue Nostre Seigne, à l'angle de la rue Mérindol. je ne vous le répéterai donc pas. faut pas lasser le client. En revanche, rappelons qu'elle fut prise le 1er septembre vers 8h30.

Nous pourrions ajouter que c'était là depuis la veille, mais bon, comme dirait le district attorney, j'ai pas d epreuve, c'est parole contre parole. Bien fait pour moi, je n'ai qu'à être plus consciencieux...

Suite

Mais la journée du 1er ne s'arrête pas là. La vie a ses droits (et les Rats Noirs aussi. Entre midi et 14h, j'entends un camion de ramassage s'arrêter dans la rue, et le bruit sourd de planches de bois heurter le fond d'une benne... Chic, que je me dis in petto, ça y est ils nous dégagent le coin. Mais en sortant à 14h30, surprise

Dossier-n-13-0831.JPG

Enfin, surprise, si on veut. les encombrants ramassent les encombrants, pas le reste.... partage des responsabilités; chacun chez soi, et les vaches seront bien gardées.... Bon, que je me dis toujours in-petto (NB je me suis acheté la méthode Assimil), les poubelles vont tout ramasser ce soir...

Naïf que je suis, car le soir passent les poubelles boys, mais.....

Episode suivant:

Le lendemain, après avoir entendu les camions de  ramassage du 1 au soir et du 2 au matin, vous vous dites (dans la langue que vous voulez): problème réglé. 

ben, en fait, le 2 à 9h  du matin:

Dossier-n-13-0832.JPG

Bon, on a ramassé les sacs poubelles, n'est-ce pas, mais les cartons c'est pas le bon format, ou bien ne rentrent pas dans la bonne catégorie: les encombrants, c'est au dessus d'un certain volume; les poubelles, c'est en dessous d'une certaine dimension.... Donc résumons nous: nous avons 4 tournées de ramassage de poubelles par jour; un petit camion d'encombrants qui tourne en permanence mai srien qui s'occupe des cartons? Vivement qu'on augmente les taxes locales...

Episode suivant:

Finalement, je ne suis qu'une mauvaise langue. On a bien trouvé un volontaire pour emporter les cartons. A preuve, samedi 3 à 10h du matin.

Dossier-n-13-0835.JPG

Ah, zut! c'est déjà reparti! Faut dire que le coin est bon.

Et voila, comme dans tout bon feuilleton, il faut savoir faire rebondir l'action au moment où le lecteur pense que c'est plié.... A moi, Eugène Sue, Paul Féval, Alexandre Dumas, Ponson du Terrail (sans oubier Pierre Dac ni Francis Blanche)... Alors:

à suivre....

Repost 0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 08:11

images.jpeg

J'ai eu l'occasion récemment d'évoquer ici l'inégalité criante qui existe dans le traitement des différents quartiers de la ville (  Lundi 22 août: quartiers d'été )

Avec l'élévation d'esprit qui préside à cette chronique, et en m'appuyant sur mon extraordinaire expérience internationale, je voudrais aujourd'hui étendre cette réflexion à un terrain plus vaste...

Rappelons tout d'abord que nous avons signalé plusieurs fois une recrudescence des dépots en vrac sur nos trottoirs; certains prétendent qu'il s'agit d'une volonté d'conomiser les sacs poubelles, dont ils soupçonnent qu'ils ne sont pas biodégradables. C'est une théorie intéressante, maisj'ai un peu de mal à y adhérer.

Dossier-n-13-0796.JPG

Pour illustrer mon propos, quelques images plus ou moins significatives..

 

Ici à droite, nous sommes rue Lieutaud (coté Fontêtes); rappelons que nous sommes ici à l'arrière des restaurants du bas du Forum des Cardeurs, nous avons donc droit au double effet kisscool: le modèle "backyard" américain, et la disparition des serviettes en tissus dans les restaus à moins de 2 macarons Michelin.

 

 

L'image suivante vient de Caroline, avec une touche d'humour glacé et sophistiqué.... Nous sommes rue Lacépède. Curieusement, ce petit machin fait réagir Caroline très énergiquement: " un truc qui me dépasse : voila quelqu'un qui achete du jambon bio, visiblement soucieux de ce qu'il donne à son corps, soucieux de l'environnement et tout et tout . Mais alors, pourquoi jeter l'emballage ds la rue ???? (vu le nombre de poub' qu'il y a sur la petite place à côté ...)" Ah, les contradictions de l'âme humaine! (décidemment, ça vole haut aujourd'hui..)

100 0293

Dossier-n-13-1225.jpg

De son côté, notre ami Hubert nous emmène à l'entrée du parking Carnot, por ce qu'il appelle une "foire aux livres". Il n'y a effectivement que l'embarras du choix.. On préfèrerait peut-être le débarras du choix, mais enfin...

Et je ne peux terminer cet échantillonage que par une photo de mon coin favori et aux ressources inépuisables:

Dossier-n-13-0824.JPG

 je veux parler bien sur de mon coin des rues Mérindol et Nostre Seigne; (quelqu'un peut-il m'indiquer comment faire un raccoucci clavier pour inserrer automatiquement cette expression? je fatigue)

Et oui, à cet endroit, de jour, de nuit, qu'il pleuve, qu'il vente, on trouve toujours de quoi se faire lever le coeur. 

- Bon, d'accord, me direz vous, on a compris! C'est crade un peu partout en ville, mais ça, franchement, ça fait deux ans bientôt qu'on te lit (malgré le coté répétitif de la chose), on le savait... Alors, c'est quoi, ton histoire de "C'est pas juste"

- J'y viens. figurez vous que je suis tombé par hasard sur cete info en surfant

Pays-Bas : pluie de billets de banque sur l'autoroute
 
 

L'autoroute A2, en direction de Maastricht aux Pays-Bas, a été le théâtre d'une belle pagaille, ce lundi. Comme l'a révélé en images le site de la RTBF (Radio télévision belge francophone), il a littéralement plu des billets de banque sur cette axe néerlandais, après qu'un véhicule de transports de fonds a perdu son chargement.
Si vous voulez avoir les détails et voir la video des "glaneurs" hollandais qui ramassent des billets de 50€, vous pouvez cliquer ici  link

 

 Et franchement, vous ne trouvez pas ça injuste vous?

A Aix on a droit à des papiers gras.

A Maastricht ils ont des billets de banque. 

Que fait la municipalité?


Repost 0
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 08:19

61SGJM57BSL._SS500_.jpg

Devant ce paysage accablant de sacs entassés, d'ordures en vrac et de meubles déglingués abandonnés sur le trottoir (voir les 475 articles précédents, je ne vous mets pas de lien) on a parfois le moral à zéro... On se sent abandonné de tous, prêt aux pires extrèmités.feebleuelogop.jpg

 Votre chroniqueur favori va-t-il se noyer dans un container inondé? Va-t-il avaler le contenu d'une fiole abandonnée depuis 3 jours sur un rebord de fenêtre?

Et bien non! (dites moi que vous êtes rassurés, au moins!) car dans ces moments difficile surgit la bonne fée Caroline, qui en deux coups de cuiller à pot, pardon, de baguette magique, vous regonfle le moral au maximum.

Un coup de déprime? Caroline, et ça rupine!

100 0326

D'abord avec une nouvelle réconfortante du front, rue Boulegon. "la résistance s'organise, (avec peu de succès d'ailleurs)

100_0327-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On comprends parfaitement le mouvement de rebellion. Et aussi la difficulté de la chose. Au fait, maintenant que Tripoli est tombé, on ne pourrait pas avoir un peu de support logistique? Allez, juste un petit lance-flamme Siou plait!

 

Le second élément de réconfort provient de la presse écrite. Caroline réagit un peu brutalement: " oh !!!! le courrier d'aix nous pique le marché !!!!"

100_0333.JPG

Mais non Caroline, il ne faut pas confondre concurrence sauvage et saine émulation. C'est bien connu, Gutemberg et McLuhan marchent desormais main dans la main. D'ailleurs je suis sur que, échange de bons procédés, après que nous ayons cité le Courrier d'Aix dans nos lignes, le Courrier d'Aix nous citera dans les siennes.

L'union fait la force; et ça fait du bien de se sentir moins seul...

Repost 0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 16:48

Dans la mode et les affaires, ça s'appelle une tendance lourde. J'ajouterais volontiers très lourde. 

Et comme toutes les vraies tendances de fonds, je veux dire pas une de ces lubies lancées par une ou deux "it-girls"

On la retrouve partout.

Le 24 août dernier, Phineschein nous envoyait cette image de la pathétique rue Duperrier:

la-migration-continue--2-.JPG

Le 31 août, Caroline découvrait cet "entassement à la Prévert" devant l'école Marcel Pagnol:

100_0332.JPG

Quant à moi, ce matin vers 8h45, dans mon quartier, j'ai fait carton plein

D'abord, de façon rituelle, à mon point test habituel (pour ceux qui ne suivent pas, Nostre-Seigne/ Mérindol)

Dossier-n-13-0827.JPG

Et rue Mérindol, tirant profit des vacances d'Angélina:

Dossier-n-13-0828.JPG

Et rue du Cancel, presque à l'angle du Forum des Cardeurs:

Dossier-n-13-0829.JPG

Finalement, on a presque de la pitié pour les Rats Noirs de la rue Lieutaud, qui font ce qu'ils peuvent, les paures chéris, mais qui franchement, sont un peu légers...

Dossier-n-13-0830.JPG

Faut dire qu'à cet endroit, la rue est étroite, le trottoir aussi. Brefs, ils ne sont pas aidés. On pourrait peut-être abattre un ou deux batiments, pour leur faire plus de place..

Repost 0
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 17:54

J'ai l'impression que ça y est; le processus est engagé, les vacances se terminent, et nous reprenons le rythme de croisière. d'accord, ce ne sont que les prémices, mais il y a des signes qui ne trompent pas.

Dossier-n-13-0808.JPG

Par exemple, samedi 27,  vers 17h, on trouvait, à notre incontournable coin de rues (Mérindol / Nostre Seigne) , les premiers signe d'un changement de locataire à proximité. Evidemment, un samedi en fin d'après-midi, ça laisse présager un séjour prolongé sur le trottoir, avec l'effet induit: l'aimant à déchets. A preuve le dimanche 28, à 9h30

Dossier-n-13-0809.JPG

Timidement pour commencer, mais à 17h, on a pris de l'assurance

Dossier-n-13-0810.JPG

Comme quoi, il y a des actes qui se transforment facilement en incitation à la débauche... On ne le dira jamais assez: les enfants vous regardent, et vous avez la responsabilité de donere l'exemple.

Oui, je sais, je fais un peu de prêchi-prêcha aujourd'hui, mais j'étais de baptême hier, j'ai été très impressionné par l'homelie du prêtre, du coup, je me sens une âme de prédicateur aujourd'hui. C'est vrai qu'avec ce blog, j'ai un côté "vox clamans in deserto"...

 

Mais il n'y avait pas qu'à mon coin d erue que ça bougeait: en effet,en bas de la rue des Cordeliers, même jour, même heure:

Dossier-n-13-0812.JPG

A part ça, les affaires continuent comme d'hab'. Il fait bien indiquer le mode d'emploi du quartier aux nouveaux arrivants..

Exemple n°1, rue de la Treille, d'abord hier dimanche à 17h...

Dossier-n-13-0811.JPG 

Dossier-n-13-0814.JPG

Et puis aujourd'hui lundi 29, ce matin vers 9h, avec une note d'humour glacé et sophistiqué comme on les aime ici. Je me demande s'il faut y voir un complément d'information sur la vie et les moeurs des containers, sujet sur lequel je m'étais étendu (enfin, façon de parler...) la dernière fois.

Dossier-n-13-0813.JPG

 

 

Et ici à droite, le même endroit à 17h.... quand je vous dis qu'il y a d ela vie dans ce quartier.

Et en plus, régulièrement des bidules indéfinissables qui vous agitent les neurones. quand on pense qu'il y a des gens qui paient des entrées (avec TVA) dans des parcs d'attractions...

 

Exemple n°2, rue du Cancel, ce soir vers 17h, aux deux extrêmités:

Dossier-n-13-0816.JPG

Ici à droite, à l'angle de la rue du Bon Pasteur.

 

Et ci dessous, côté Forum des Cardeurs (que je soupçonne d'être un fort pourvoyeur de dépôts à cet endroit). Et encore, un coup d event nous prive d'un ou deux "machins" en papier plus ou moins gras..

Dossier-n-13-0817.JPG

bref, il semble que les Rats Noirs, hier encore partis en vacances sur des tas d'ordures exotiques, fssent leur retour en notre bonne ville. L'année s'annonce bien.

Repost 0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 10:18

Lorsque l'on réfléchit - oui, je sais, il fait chaud, c'est fatiguant - donc, disais-je, si l'on réfléchit à notre relation avec le reste de notre écosphère, on est frappé par ces multitudes de sociétes parallèles à la notre, et avec lesquelles nous n'avons aucune relation. Il y a longtemps, j'habitais un appartement dont le balcon donnait sur un immense verger peuplé par une myriade d 'oiseaux qui vivaient visiblement en bonne société, et avec lesquels nous n'avions aucun rapport. Cela me rendait songeur... (eh oui! je suis comme ça...)

C'est pourquoi je voudrait consacrer mon billet de ce jour à une espèce que nous croisons tous les jours et dont nous ignorons presque tout (et souvent,en particulier, l'usage), je veux parler du container à ordures.

Pour illustrer mes propos, je vais utiliser quelques photos de mon quartier (rue de la Treille) et d'autres prises par Phineschein(rue du 11 Novembre et rue de la République) Elles ont toutes été prises dans la dernière semaine...

Or donc, le container a une vie de famille très "bourgeoise": il fait la cuisine pour sa famille

Dossier-n-13-0794.JPG

Et il prend soin également du ménage, en particulier, il repasse régulièrement les chemises et pantalons de sa fribu...

Dossier-n-13-0805.JPG

Mais, bien sûr, la vie familiale du container ne se limite pas aux humbles tâches ménagères Il sait aussi se relaxer avec ses chers, dans un cadre confortable et joli, "cosy" pour tout dire...

PICT0440.JPG

Et même, depuis le Front Populaire, les containers ont droit aux congés payés, et ils en profitent pour faire des voyages..

PICT0439.JPG

Comme quoi, il n'y a qu'Hubert qui ait la bougeotte....

 

Mais pour conclure cette chronique et achever de vous convaicre, si ce n'est encore fait, du haut niveau de le culture des containers, je voudras aborder ce que tous les anthropologues considèrent comme le marqueur absolu de civilisation: les rites funéraires. Nous avons eu la chance inouie de pouvoir immortaliser cette scène poignante:

Dossier-n-13-0806.JPG

Le vieux container est mort, sans doute à la tâche. Il vient de subir la crémation rituelle. A ses côtés se tient dignement son successeur, le containerevitch. On s'apprête à entendre la phrase traditionnelle: "le Container est mort, vive le Container!"

 

Voilà, j'espère que vous avez appris beauoup de choses en nous lisant. Si vous êtes bien sages, une autre fois, je vous parlera des sacs poubelles, et de leur inquiétante disparition de nos campagnes...

Repost 0
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 11:03

100_0304.JPG

En fin de semaine dernière, notre amie Caroline nous faisait parvenir la photo ci contre, prise rue Nazareth, avec le commentaire " y a plus de saison ... la saison du blanc en août désormais !" .

Mais surtout, elle ajoutait une sorte de post scriptum à mon intention: "pssst : c'est assez difficile de faire des photos, ils n'arrêtent pas de nettoyer !!!!"

Elle rejoint en ceci une remarque que je faisais l'autre jour dans ces pages: il y a vraiment un gros effort de nettoyage qui est fait dans un certain nombre de quartiers du centre ville; c'est vrai dans notre quartier des Thermes, et dans le quartier Villeneuve, où vivent Caroline et Hubert. (ce qui n'empêche pas des initiatives ponctuelles de Rats Noirs perfectionnistes, nous y reviendrons)

Bref, j'étais en train de concocter une ode dythirambique au Balayeur Inconnu, façon Corée du Nord, lorsque hier dimanche matin, sur la route du marché, je rencontre la trop rare Phineschein, qui me dit tout de go: "Vous allez recevoir des photos! Je suis en colère, et quand je suis en colère, je prends des photos..."

Bon, ben, je désolé. Je remballe mes alexandrins et mon emphase de bon aloi. Changement de programme.

Voici donc la rue Duperrier, comme si vous y étiez... la parole est à Phineschein:

 Cela va du tuyau des eaux usées (vous voyez ce qui en sort)...

P8210026.JPG

 

(NDLR: Désolés, nous ne pouvons télécharger les odeurs, c'est pas au point...)

... à l'armoire démontée qui laisse peu de place aux piétons,....

P8210027.JPG

P8210028.JPG

P8210029.JPG

(NDLR: le piéton, comme vous y allez! on s'en fout du piéton! ce qui m'étonne, c'est que les 2 roues, motorisés ou non, tolèrent un tel déni de leurs droits les plus élémentaires. Peuvent même pas se garer!)

....aux chaises (pardon 3 ont trouvé acquéreur), etc..."

P8210030.JPG

P8210031.JPG

Alors, ami lecteur, que penses-tu de tout ça? Quels sont les critères qui font que certains coins jouissnt d'un traitement 3 étoiles, alors que d'autres relèvent de la catégorie squat de base?

Ca fait rêver... ou plutôt cauchemarder!

Repost 0

Présentation

  • : Poubelle la vie
  • Poubelle la vie
  • : Les mésaventures d'un quartier qui ne veut pas devenir une décharge publique
  • Contact

Profil

  • Phima13

Que les choses soient claires

Poubelle la Vie n'est inféodé à aucune structure, aucune association, aucun parti. Le contenu éditorial de ce blog reflète les opinions et humeurs de ses rédacteurs, et n'engage qu'eux-même.
Ceci étant posé, ses colonnes sont ouvertes à toute information susceptible de faire avancer le débat.
Bien sur, sous le contrôle complètement arbitraire des rédacteurs. 

pour mémoire

 

Dossier-n-16-0777.JPG



Ce panneau est à la disposition de tous ceux qui souhaitent faire passer un message...

Pour nous contacter

si vous habitez Aix en Provence
si vous vivez une situation analogue
envoyez nous vos commentaires et photos
aix-poubelles@voila.fr