Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 17:43

Cela fait quelque temps que vous n'avez pas eu de mes nouvelles… Il faut vous dire que nous étions partis très loin d'ici, et les liaisons avec la France n'étaient pas très simples pas très simples. Ceci étant dit, il nous arrivait d'écouter la radio de France, et nous avons suivi avec angoisse et intérêt les perturbations climatiques qui secoué la France ces deux dernières semaines. Sur la côte atlantique d'abord (amis, bon, les Bretons ont l'habitude, n'est ce pas?) mais même dans nos belles régions provençale, ce qui est moins courant. Bref, pour vous dire que, certes nous nous attendions à voir des séquelles de la tempête, mais là, franchement, hier mercredi soir vers 16h, comme j'arrivais de l'aéroport, le spectacle de la plage Mérindol - Nostre Seigne m'a laissé pantois!

Jeudi 13 février: vigilance orange

Impressionnant, la force des vagues, non?

Mais vous savez ce que c'est, le flux et le reflux, tout ça, je vais et je viens etc etc.. Bref, me disais-je avec l'optimisme incorrigible qui me caractérise, la prochaine marée va remporter tout ça… Aussi, ce matin, à mon heure habituelle, soit 8h30 (et tant pis pour le décalage horaire) , je me suis aventuré sur la plage.. Soyons réalistes, la marée n'a pas tout nettoyé..

C'est normal, direz vous, le bois flotte, et il est reparti… le reste est trop lourd...

C'est normal, direz vous, le bois flotte, et il est reparti… le reste est trop lourd...

Nous avons appelé vers 11h les Marins sauveteurs d'Aix Press, mais visiblement, il doit y avoir des dégâts plus grave ailleurs, qui sait, peut-être dans le jardin de Madame le Maire (que Dieu l'ait en Sa Sainte Garde), ce qui doit être prioritaire. en tout cas, à l'heure où je mets sous presse, c'est toujours là.

A titre de suggestion pour les édiles qui nous lisent, je confie cette anecdote: je viens de passer quelques jours avec un de mes fils et de sa famille. Ma petite fille de 10 ans est en CM2 à l'école française de Hong Kong. Elle devait rédiger pandant ses vacances de Nouvel An (Chinois: bonne année du Cheval à tous) un petite compte rendu sur un journée que tous les CM2 ont passée en septembre à nettoyer une plage. Elle était assez écoeurée, mais ils récupéré 750 kg de détritus dans la journée. Il y avait même une machine à laver.. La pauvre Lou n'en croyait pas ses yeux. Elle est jeune, ça lui passera. Déjà, elle vient tous les ans une semaine en vacances chez nous, ça va la durcir. Si ça peut vous aider, on pourrait faire venir tous les mômes de l'école française de Hong Kong cet été. Eux, ils ont du coeur à l'ouvrage. Et pour les loger, pas de souci: il suffirait de réquisitionner quelques unes des cabanes du Forum des Cardeurs. Avec l'accord de l'Architecte des Bâtiments de France, bien sûr..

Repost 0
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 11:26

Si vous suivez cette chronique régulièrement, vous savez qe le sort réservé à la charmante place des Fontêtes me tracasse beaucoup. Je ne suis d'ailleurs pas le seul, notre ami Christian s'en préoccupe aussi, il nous le signalait d'ailleurs il y quelques jours dans sa carte de voeux.

En fait, pour résumer un peu le débat, il y a 3 ans, cette petite place a été restaurée à grands frais, avec petits pavés et remise à neuf du triton sur la fontaine. Ce qui facilte son usage en tant que parking pour les clients-gastronomes du Forum des Cardeurs voisins.

A notre demande réitérée de l'apposition d'un panneau "stationnement interdit", on a systématiquement opposé le refus de l'Architecte des Bâtiments de France. C'est évident, l'apposition d'un tel mobilier urbain dégraderait considérablement l'esthétique du lieu. 

Mais ce matin à 8h30, un petit évènement m'a redonné de l'espoir: il y du progrès, jugez en par vous même.

Parce qu'enfin, notre Grand Architecte fait un pas dans la bonne direction: certes, il n'a toujours pas autorisé le mobilier urbain, mais il a autorisé le mobilier de cuisine.

Parce qu'enfin, notre Grand Architecte fait un pas dans la bonne direction: certes, il n'a toujours pas autorisé le mobilier urbain, mais il a autorisé le mobilier de cuisine.

Comme l'a dit Lao Tseu: " un voyage de mille lieues a commencé par un pas".

Un peu de sagesse chinoise ne peut pas faire de mal...

Repost 0
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 17:13

L'autre soir, je suis retombé par hasard sur une brochure sur les travaux de restauration du Grand Louvre, dans les années 1980; et comment, en fouillant le sol de la Cour Carrée et de la Cour Napoléon, les archéologues ont découvert, dans des fosses diverses, des foules d'objets usuels, jetés sans égards par les contemporains de Philippe auguste, et recouverts par les travaux d'agrandissement de Charles V, dont les contemporains continuèrent à balancer la vaisselle cassée; qui fut bien sur ensevelie lors des travaux voulus par François Ier etc...

Alors, je me suis à rêver à ce que pourraient trouver chez nous des archéologues de l'an 2500, lors de travaux de restauration du Grand Forum des Cardeurs, déclenchés dans le cadre de la mise en valeurs des lieux culturels fondateurs de l'Union Européenne à la demande de l'impératrice Angela XXVII, grande gastronome...

Alors voilà, on sait que vers 2025, pour fêter sa 4eme réélection,la célèbre Maryse l'Indomptable a fait tripler la surface du jusque là (relativement) modeste Forum des Cardeurs, afin de permettre la création de 70 nouvelles terrasses pour remercier ses électeurs. cette extension avait bien sur entrainé l'expulsion de tous les habitants inutiles du quartier et la démolition des pâtés de maisons gênants la mise en place du Grand Dépotoir.

Avec le temps, ce site est devenu un temple de la gastronomie et de la vie nocturne, et lorsque l'impératrice Angela XXVII décida de mettre en valeur le patrimoine architectural (sous l'impulsion de l'Architecte des Bâtiments d'Europe), le archéologues en profitèrent pour fouiller le sous sol, en espérant retrouver des indices sur le mode de vie des Aixois en ces temps reculés...

Mardi 14 janvier: pour les archéologues de demain

S'ils fouillent du coté nord-ouest , ils creuseront surement du côté d'un "chemin" qui fut appelé Notrs-Seigne, ou Noustro Segno, on ne sait plus trop, référence soit à la résidence dans cet endroit d'une personnalité puissante, soit à une tradition religieuse peu connue...

En tout cas, ce lieu doit leur fournir moult information sur le techniques et matériaux utilisés au XXIème siècle pour emballer les déchets ménagers, et l'utilisation de curieux petits véhicules à roulettes pour les transporter.

Etonnant, non?

Mardi 14 janvier: pour les archéologues de demain

Mais les richesses de ce lieu ne s'arrêtent pas là, on va trouver aussi des traces instructive du mobilier, y compris ce type très primitif de matière synthétique utilisé pour les meubles de luxe (restaurant haut de gamme? ce serai logique vu le quartier..)

Mardi 14 janvier: pour les archéologues de demain

Toujours pour continuer dans la même logique, on apprendra beaucoup d chose sur la propreté des locaux et les techniques nettoyages étonnamment avancées pour l'époque - pour autant que l'on connaisse bien les moeurs de la PaKa à cette époque reculée et somme toute encore primitive à bien des égards...

Mardi 14 janvier: pour les archéologues de demain

Et nous terminons avec une découvertes des fabuleux équipements culinaires, ce qui permet à nos historiens anthropologues de mieux cerner les goûts des populations de l'époque. Retrouveront-ils des recettes? En particulier de ce plat typique de la cuisine provençale du XXIème siècle, le mythique "moulfritt"?

Et voilà, j'espère que ce message passera à travers le siècls pour éclairer les archéologues du futur lointain. Souhaitons qu'ils soient capables de le décrypter. Comprendront-ils que toutes ces images datent de la première moitié du mois de janvier de 2014, à la fin du deuxième mandat de Maryse l'Insubmersible...

J'aime bien rendre service...

Repost 0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 17:05
Jeudi 12 décembre: faut-il vous l'envelopper?

"Quoi, encore la même photo? Chlorophylle, tu exagères! Et en plus, encore des rues Mérindol et Nostre Seigne, tu commences à nous fatiguer!"

Je reconnais, mais c'est juste pour vous éviter de retourner en arrière pour voir l'avant dernier article, vu que, d'une part, je sais que vous êtes économes de vos gestes et que, d'autre part, je m'en vais élaborer un peu sur le sujet. Non pas que cette photo soit plus émouvante que les autres, mais parce qu'elle ouvre une série dont j'aimerais m'entretenir avec vous,histoire de partager mes interrogations ou mes angoisses, et peut-être d'obtenir votre point de vue.

Rappelons que cette image date du dimanche 8 décembre.

Et maintenant, passons au lendemain, fort logiquement appelé lundi 9. Tout le monde suit? Et là, je voudrais bien que vous regardiez attentivement, ce n'est pas la même photo. Si vous le souhates, vous pouvez jouer aux sept zerreurs.

Jeudi 12 décembre: faut-il vous l'envelopper?

Et là, quand même, on peut se poser des questions sur ce que c'est que ce boudin de fine toile…. Moi, ça me fait irrésistiblement penser à une momie, plutôt égyptienne qu'inca; en plus, au dessus, l'inscription sur le mur, ce n'est surement pas un bête tag, c'est plutôt un signe cabalistique. pas hiéroglyphique, certes. C'est peut être une momie atlante..On se rappellera que dans toutes ces religions antiques, la momification était liée à la croyance à une vie posthume; et on donnait à la momie des objets de la vie quotidienne pour sa nouvelle existence..

C'est clairement le cas ici. des fidèles (des parents?) ont pieusement déposé sur le corps des objets rituels.

Et la photo du lendemain (fort logiquement baptisé mardi 10) nous conforte dans cette analyse.

Jeudi 12 décembre: faut-il vous l'envelopper?

En effet, on voit bien ici que les cadeaux rituels contenaient de la nourriture.Ce qui me fait un peu frémir, c'est que le mort a mangé les yaourts! Pour moi, vieux cartésien positiviste, voire bouffeur de curé à mes heures, voilà quelque chose de perturbant… On ne va pas nous jouer " le Retour de la Momie" quand même. je sais bien qu'on est encore co-capitale de la culture jusqu'à la Saint Sylvestre, et que ça inclut la célébration du cinéma, mais là, c'est un peu trop...

Heureusement pour mon équilibre mental, le lendemain est le mercredi 11 (enfin quelque chose de logique), et le passage des gentils balayeurs de rues a dégagé le pourtour du paquet suspect. Et si ce n'était pas une momie mais simplement la victime d'un meutre-comme-à-la-télévision,

Jeudi 12 décembre: faut-il vous l'envelopper?

Finalement, oui, ça me parait plus logique; qu'est ce que c'est que cette histoire de momie mangeuse de yaourts? J'arrête de boire! (euh….)

Bon sang, mais c'est bien sur! c'est un crime des plus ordinaires, bien qu'organisé… Et si le texte sur le mur n'était qu'une injure, dans une langue rare et lointaine et gothique (je ne sais pas moi, le letton, le liechtensteinois, le breton…). espèce de SEKT, ça sonne bien (en plus Sekt, c'est le mousseux allemand, et se faire traiter de Sekt, c'est pas un compliment...

Piste interessante, et ce matin jeudi 12 (c'est bien, vous suivez) je m'apprêtais à continuer usur ma lancée, quand brutalement, la nouvelle image m'a plongé dans une autre réflexion. la vaillante brigade antitag, est intervenue (elle en a profité d'ailleurs pour nettoyer mon mur, merci les gars) et tout en respectant le cadavre, ils ont rendu au mur sa pureyé originelle (enfin, euh...)

Jeudi 12 décembre: faut-il vous l'envelopper?

Et là, ça m'a sauté aux yeux, et j'ai saisi la symbolique très forte du fauteuil renversé à côté du corps. Symbolique que mon obsession pour le tag m'avait voilée.

Comment ai-je pu oublier qu'on était en pleine campagne électorale, et que la presse se fait écho de retournements de veste, de trahisons diverses, voire de liaisons contre nature. Et si le corps enroulé dans le tapis était un traitre, exécuté sommairement par les nervis d'un chef politique charismatique… Et le message du fauteuil renversé devient limpide: "toi mon petit père, tu n'aura pas le siège"

Ben mes enfants, quelle époque et quelle aventure. Et si elle n'est pas finie. heureusement, au bout de 5 jours, le corps ne sent toujours pas... Donc mon investigation n'est pas terminée. Permettez moi néanmoins de tirer une conclusion provisoire en citant Georges Brassens: 

C'est pas seulement à Paris

Que le crime fleurit,

Nous au village aussi l'on a

De beaus assassinats

Repost 0
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 15:11

Ami(e) lecteur(rice), tu penses peut-être que si je passe mon temps à photographier toujours le même endroit - dois-je te rappeler que je parle du recoin à l'angle des rues Mérindol et Nostre-Seigne - j'entre dans une routine quasi mortifère...

Du genre de cette image du 24 novembre au matin, vers 8h30... 

 

 

"Ouais, dis tu, excédé(e), toujours pareil.. Tu n'en a pas marre?"

"Ouais, dis tu, excédé(e), toujours pareil.. Tu n'en a pas marre?"

Conclusion un peu rapide! C'est faire peu de cas de l'imagination créatrice des Rats Noirs de mon quartier. Parce que régulièrement, ils savent faire beaucoup mieux, avec originalité, innovation, subtilité, voire minimalisme, comme le 25 novembre, toujours au matin

Sobre, et sélectif, n'est ce pas? Mais ce n'est pas tout...

Sobre, et sélectif, n'est ce pas? Mais ce n'est pas tout...

Car en plus, ils savent faire preuve d'humour et d'originalitè! Tenez, par exemple, le 29 novembre, toujours au matin (je vais toujours chercher ma petite ficelle fraiche pour le petit dej à la même heure)

Entre temps, je t'épargne bien sur les images trop banales des sacs poubelles et de tas d'ordures ordinaires dont tu te lasses...

Entre temps, je t'épargne bien sur les images trop banales des sacs poubelles et de tas d'ordures ordinaires dont tu te lasses...

Je saute donc directement au 6 décembre, toujours au matin. Cette fois, on sent le retour des Rats Noirs bricoleurs...

Dimanche 8 décembre: vous avez dit monotone?

Et ce matin, 8 décembre, confirmation des gros travaux. Lisiblement, les syndicats n'ont pas encore investi les hordes de Rats Noirs...

Et les tagueurs sont de retour...

Et les tagueurs sont de retour...

Alors franchement, ami(e) lecteur(rice) tu trouves toujours ça monotone? Oui?

Franchement, moi aussi...

Repost 0
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 14:20

Ne croyez pas que la dernière semaine a été exempte d'évènements crades. C'est juste que je n'étais pas là, ou presque pas - et en plus, il a plu. De ce fait, vous avez échappé (bande de veinards) à quelques avalanches de cartons d'emballages * plus ou moins écrabouillés.

Mais ce matin, vers 10h, le spectacle en valait la peine, juste à mon coin de rue habituel entre rue Mérindol et rue Nostre-Seigne. Pourquoi voudriez vous que je me fatigue à aller ailleurs, alors que chaque jour me fournit de quoi vous distraire. Et là, ça a un côté exposition avant vente aux enchêres qui laisse rêveur.

Meubles, chauffage, instruments de musique, le royaume de la chine, pour tout dire...

Meubles, chauffage, instruments de musique, le royaume de la chine, pour tout dire...

Note: *  Je profite de l'allusion (fortuite) aux cartons pour publier la contribution d'un ami lecteur et nouveau contributeur, Jean-Louis, dont le terrain de chasse se situe autour du boulevard Carnot. Voici sa première contribution, elle date de quelques jours..

En fait, je m'aperçois que Jean-Louis m'en a envoyé plein d'autres depuis… Il aura donc droit à sa page cette semaine...

En fait, je m'aperçois que Jean-Louis m'en a envoyé plein d'autres depuis… Il aura donc droit à sa page cette semaine...

Repost 0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 17:53

Eh bien, voilà. Il suffisait de demander gentiment, poliment, sans s'énerver. Ce matin, je suis sorti comme tous les matins acheter mon journal et mon pain à 8h30. Croyez le ou non, il y avait rue Mérindol, à l'angle de la rue Nostre Seigne, un petit camion, accompagné de deux agents de la Brigade Verte, qui chargeaient les machins entassés. Je ne savais pas que la charge de nos braves brigadiers incluait le ramassage des ordures. Je les soupçonne d'avoir choisi l'heure ( peut-être même de lire mon blog) histoire qu eje les voie; j'ai même eu droit à un "Bonjour" sonore. Ciel, serais-je démasqué, malgré ma fausse barbe? Mais, fidèle à ma déontologie, et pour ne pas mettre en danger une éventuelle infiltration chez les Rats Noirs, je ne les ai pas photographiés. Mais j'ai la preuve de leur passage.

Ce n'est pas vraiment ce qu'on appellerait "faire place nette", mais on peut faire confiance à la brave cohorte des balayeurs pour nettoyer les restes.

Ce n'est pas vraiment ce qu'on appellerait "faire place nette", mais on peut faire confiance à la brave cohorte des balayeurs pour nettoyer les restes.

Ce qui fut fait un peu plus tard. Ah, vous dirais-je le bonheur qui envahit l'habitant d'un quartier, quend, après une longue perturbation, il peut enfin reprendre ses petites habitudes...

La preuve, à 16h30, tout est rentré dans l'ordre..

Vendredi 15 novembre: il suffisait de demander!

Ici, tout n'est que beauté,

Luxe, calme et volupté.

Vous voulez que je vous dise, la vie est un long poème...

Repost 0
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 17:19

Oui, enfin bon, quoi, quand avant hier, je postais un article intitulé "Les ponts du mois de novembre", c'était de l'humour! Je ne pensais pas que je serais pris au mot. Encore moins que c'était vrai!

En tout cas, hier mercredi à 8h45, en passant devant mon lieu habituel, je m'attendais à tout, sauf à ça:

Jeudi 14 novembre: hé! ho! laissez-moi m'expliquer...

La journée s'est écoulée sans à coup, je veux dire, la routine quoi. On en rajoute un peu de temps en temps, histoire de ne pas perdre la main. Aussi, le même jour à 16h40, ça ressemble à ça..

Jeudi 14 novembre: hé! ho! laissez-moi m'expliquer...

Là dessus, on se dit que la nuit va porter, à défaut de conseil, un camion benne, mais que nenni! Et ce jeudi matin, à 8h30, ça continue...

Il y avait là même 2 jeunes (étudiants?) qui m'ont laissé prendre ma photo, avant de récupérer le tiroir (d'où le pied à droite). Entre voisins faut s'entraider..

Il y avait là même 2 jeunes (étudiants?) qui m'ont laissé prendre ma photo, avant de récupérer le tiroir (d'où le pied à droite). Entre voisins faut s'entraider..

Et je ne vous surprendrais pas que ce soir, vers 17h, ça ne s'est toujours pas arrangé. Faut pas rêver, les enfants.

Là, j'ai attendu qu'un glaneur soit parti pour prendre la photo. J'espère pour lui qu'il ne cherchait pas un tiroir: il n'y en agit qu'un...

Là, j'ai attendu qu'un glaneur soit parti pour prendre la photo. J'espère pour lui qu'il ne cherchait pas un tiroir: il n'y en agit qu'un...

Pour revenir à mon propos, j'insiste: la pont de novembre, c'est normalement du 1er au 11. Quand, je parlais d'aller jusqu'à Noël, c'était pour rire! Bon, d'accord, mon humour n'est pas toujours des plus subtils. En tout cas visiblement il ne fait pas mouche. (mouche à quoi?)

A moins que ce soit effectivement prévu de faire durer jusqu'aux élections municipales de 2014. Un beau débat en perspective, dans la lignée du débat sur les rythmes scolaires: "Faut il mettre en oeuvre immédiatement le nouveau système de ramassage des ordures, ou attendre la rentrée 2014?" A moins que ce ne soit:" Faut il étendre le concept innovant de décharge urbaine publique à l'ensemble de la ville?" Par étapes, comme la piétonisation.  

Justement, il est prévu que je rencontre des candidats; je saurai de quoi leur parler...

Repost 0
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 16:40

Voici le mois d'novembre où les feuilles volent au vent,

Voici le mois d'novembre où les feuilles volent au vent,

Où les feuilles volent au vent, si jolie mignonne,

Où les feuilles volent au vent, si mignonnement!

 

J'ai un peu modifié la chanson, mais en fait; l'idée est de tordre le coup à cette légende propagée par le tenants de l'ultra-libéralisme, voire de l'anti-France: celle des ponts du mois de Mai. Parceque, regardons les choses en face, le vrai mois des ponts, c'est le mois de novembre! faut dire que c'est vraiment tentant, entre le 1er novembre qui tombe un vendredi, et un 11 novembre qui tombe un lundi, reconnaissons que c'est tentant...

D'où me vient cette constatation? Bon, je m'explique: d'abord, ami lecteur, amie lectrice, je te demande de relire les deux derniers épisodes de cette saga, datés du 3 et du 6 novembre (si si , allez y, ça fait du trafic sur le blog et ça fait monter ma note...). Il n'est pas necessaire de rappeler que nous sommes rue Nostre seigne, à l'angle de la rue Mérindol. J'ai du, pour des raisons personnelles ( et pas droles du tout ) m'absenter du 8 au 11. Et je suis rentré le 11 dans la soirée, vers 19h. Et j'ai vu ça:

 

Bon, me dis-je, il est 7h, ils viennent de sortir leurs ….déchets (je n'étais pas d'humeur à entendre des gros mots). Nos vaillantes escouades regroupants les travailleurs de la Mairie et les experts de la Communauté de Communes vont nous débarrasser de tout ça!

Bon, me dis-je, il est 7h, ils viennent de sortir leurs ….déchets (je n'étais pas d'humeur à entendre des gros mots). Nos vaillantes escouades regroupants les travailleurs de la Mairie et les experts de la Communauté de Communes vont nous débarrasser de tout ça!

Caramba , encore raté. Ce matin à 8h30, on ne peut pas dire que ça ait évolué de façon significative...

Enfin, oui, bon, il manque des sacs poubelles. peut être ont-il été volés...

Enfin, oui, bon, il manque des sacs poubelles. peut être ont-il été volés...

Et puis, nous le savons, les encombrants passent dans la journée, les poubelles sont ramassées 4 ou 5 fois par jour. Cool!

Mais encore une déception: vers 15h, ça s'est plutôt aggravé.

Mardi 12 novembre: les fameux ponts du mois de novembre.

Et à 16h, une voiture c'est garée devant pour éviter aux passants de s'éloigner trop du tas d'ordures s'il leur prenait l'idée de remonter la rue.. Et la course au trésor continue..

D'où mon raisonnement sur le pont du mois de novembre...

D'où mon raisonnement sur le pont du mois de novembre...

Résumons nous, entre le vendredi et le lundi, soit le 1er novembre (Toussaint) et le 11 novembre (Armistice 1918), on a construit un viaduc, façon Millau, mais avec moins de frais d'architecte (l'ABF est gartuit). A ce pont ont participé tous les services ayant trait, de près ou de loin - surtout de loin- avec le nettoyage de la rue; et la brigade verte surveillait la qualité des chrysanthèmes et des gerbes du monument au Morts.

Ce matin, un brave employé de la voirie passait allègrement le jet d'eau rue Mérindol. Enfin, à l'autre bout de la rue, coté hôtel Aquabella. Il aurait bien nettoyé tout le tas de ce côté, mais il ne pouvait pas: la prise d'eau est en dessous de ce merdier, et déplacer des oudures n'est pas de sa responsabilité.

il ne reste plus à espérer que personne ne fait une seconde arche du pont entre le 11 novembre et Noël. N'ayez pas peur, les éléctions municipales sont encor eloin. Il y aura bien un ramassage d'ici là!!!!

Repost 0
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 10:52

Tous les physiciens vous le diront: observer un phénomène, c'est interférer avec lui. Sans aller jusqu'à ce bon vieux Heisenberg et à la physique quantique (ce qui est plutôt abscons), on peut expliquer par exemple que si je plonge un thermomètre dans l'eau, je mesure non pas la température de l'eau, mais celle de l'ensemble eau + thermomètre. Je crois bien que pour le photographe, c'est pareil.

Si vous remontez à notre dernier article (en fait sur ce blog, il faut descendre, mais bon, ne me troublez pas), vous verrez que je vous invitais à profiter des résidus des bricoleurs du week-end. Depuis, j'ai du m'absenter 2 jours, et à mon retour, je pensais bien que les petits lutins auraient tout remis en ordre. Que nenni, que nenni. Aussi, toujours au même endroit, ce matin à 8h15, l'objet observé est toujours là, mais il a changé.

Mercredi 6 novembre: principe d'incertitude...

Le physicien émérite, mais un peu feignant que je suis se dit que le processus de transformation doit être fini...

Eh bien pas tout à fait, parce que vers 10h, ça bouge encore...

Etonnant, non?

Etonnant, non?

Finalement, je crois que j'ai compris, et qu'une fois encore, je m'étais complètement trompé sur la finalité de cet extraordinaire recoin de l'espace temps qu'est l'angle des rues Mérindol et Nostre-Seigne. Contrairement à ce que prétendent les mauvaises langues, ce n'est pas une décharge publique en pleine ville. 

Il s'agit d'un laboratoire de recherche scientifique, consacré à l'étude de la génération spontanée et à l'évolution des systèmes clos et isolés de tout agent extérieur.

Quand je parle d'agent, je parle bien sur d'agent physico-chimique; mais on peut y inclure les agents des brigades multicolores et polyvalents qui arpentent nos rues.

Peut-être ce blog n'est il au fond que carnet de manips du Grand Maitre de l'Univers...

Repost 0

Présentation

  • : Poubelle la vie
  • Poubelle la vie
  • : Les mésaventures d'un quartier qui ne veut pas devenir une décharge publique
  • Contact

Profil

  • Phima13

Que les choses soient claires

Poubelle la Vie n'est inféodé à aucune structure, aucune association, aucun parti. Le contenu éditorial de ce blog reflète les opinions et humeurs de ses rédacteurs, et n'engage qu'eux-même.
Ceci étant posé, ses colonnes sont ouvertes à toute information susceptible de faire avancer le débat.
Bien sur, sous le contrôle complètement arbitraire des rédacteurs. 

pour mémoire

 

Dossier-n-16-0777.JPG



Ce panneau est à la disposition de tous ceux qui souhaitent faire passer un message...

Pour nous contacter

si vous habitez Aix en Provence
si vous vivez une situation analogue
envoyez nous vos commentaires et photos
aix-poubelles@voila.fr