Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 09:41

Nous avons tous entendu parler des naufrageurs et du pillage, par les riverains, des épaves jetées contre la côte. Ce thème des naufrageurs a été popularisé au XIXe par Michelet et Mérimée. En fait, ce "pillage" des épaves échouées - naturellement, bien sûr - a fait l'objet d'une réglementation pendant tout l'ancien régime. Mais, détail, ce droit était réservé.... au seigneur suzerain du territoire au bord duquel le malheureux bateau était venu se fracasser. d'où nombre d'anecdotes des plus piquantes. Pourquoi je vous raconte ça? Parce qu'aujourd'hui, je voudrais vous parler d'une épave.

Dossier-n-16-1217.jpg

Dossier-n-16-1212.jpg

En fait, ce pétulant 2 roues, vous l'avez déjà vu dans ces pages, à l'occasion de mes énervements sur le viol permanent de la place des Fontêtes. (Il n'y a pas lontemps:  Lundi 1 8 mars:Place des Fontêtes. Sans paroles.) en recherchant, la plus ancienen photo le montrant date du 15 mars. Les deux images ci contre datent, à gauche du 20 mars au matin, à droite du 21 mars au soir. Au bout d'une semaine d'immobilité, on pouvait de poser la question du fougeux cavalier de la chose: ou bien il était dans le lit d'une maitresse impétueuse qui le retenait par un grand sortilège et beaucoup de cuisine au gingembre (Ah, Viviane. Ah, Circé); ou bien il s'était envolé (avec le butin du vol de la banque?). En tout cas, son fichu tas de tôle était toujours là. ctee situation aurait pu durer, d'autant plus que le Force Publique, alertée sur la situation, a décidé de s'en désinterresser.  mais voilà, l'évènement extérieur s'est produit: c'était le printemps, et il faisait beau!

Du coup, nos gentils restaurateurs ont donc réactivé leurs petites terrasses. Sauf que notre épave se trouvait à l'endroit stratégique, au milieu de la terrasse d'Angélina. Nos deux amis ont donc décidé de déplacer cet objet encombrant et de le mettre là où il ne dérangerait pas. Et dès le 22 mars au matin, dérive de l'épave qui se trouve maintenant devinez où?

Dossier-n-16-1218.JPG

Et oui, bravo, vous avez deviné: à mon vieux point clé: angle Mérindol/ Nostre Seigne! Où elle a rejoint les objets divers que la marée nous apporte quotidiennement.

Et bien sur ce n'est pas fini.. tenez, le 24 mars à midi:

Dossier-n-16-1220.JPG

Et le 25, vers 14h...

Dossier-n-16-1224.JPG

Bon, pour revenir à mon droit de bris. Je ne sias pas s'il a été aboli la nuit du 4 août, mais visiblement le petit peuple aixois le respecte. Alors permettez moi de le répêter, l'épave appartient d edroit au Seigneur des lieux. Peut-être que la question se pose, de savoir de quel Seigneur nous parlons. Celui de notre bonne ville? Celui de notre communauté communale? les deux devraient pouvoir s'entendre, non?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Poubelle la vie
  • Poubelle la vie
  • : Les mésaventures d'un quartier qui ne veut pas devenir une décharge publique
  • Contact

Profil

  • Phima13

Que les choses soient claires

Poubelle la Vie n'est inféodé à aucune structure, aucune association, aucun parti. Le contenu éditorial de ce blog reflète les opinions et humeurs de ses rédacteurs, et n'engage qu'eux-même.
Ceci étant posé, ses colonnes sont ouvertes à toute information susceptible de faire avancer le débat.
Bien sur, sous le contrôle complètement arbitraire des rédacteurs. 

pour mémoire

 

Dossier-n-16-0777.JPG



Ce panneau est à la disposition de tous ceux qui souhaitent faire passer un message...

Pour nous contacter

si vous habitez Aix en Provence
si vous vivez une situation analogue
envoyez nous vos commentaires et photos
aix-poubelles@voila.fr