Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 08:33

C'est probablement le flot ininterrompu d'informations dont on nous abreuve ces jours-ci sur le débarquement américano-britannique en Normandie qui m'a inspiré.

Et puis aussi l'évolution irrémédiable du Forum des Cardeurs, et la visible rivalité qui s'installe entre terrassiers.

Toujours est-il que je ne peux m'empêcher de penser, non pas à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, mais bien plutôt à l'évènement qui l'a déclenchée.

Souvenez vous, il y avait la Pologne coincée entre l'Allemagne nazie et l'Union Soviétique stalinienne. De chaque côté, une envie très forte d'annexer l'espace entre les deux. Espace considéré par les deux comme mieux disponible à leur expansion. Et qu'ils décidèrent de croquer sans vergogne en août 1940. 

(NB: Ne me faites pas dire que je compare les terrassiers en question à Hitler et Staline. Ce ne sont certes pas des individus du même acabit. Je ne compare pas non plus les habitants du secteur au pauvre peuple polonais, dont la souffrance n'est en rien comparable. Il s'agit juste d'une allégorie... Si vous ne savez pas ce que c'est qu'une allégorie, refermez cet article illico.)

 

Donc, il y a longtemps, sur le Forum, il n'avait des terrasses que d'un côté, qui se sont couvertes on ne sait trop pourquoi, et qui vivaient à peu près tranquillement, au gré du passage de touristes et d'Aixois pur jus..

Samedi 7 juin: le pacte germano-soviétique revisité

Bon, bien sûr de temps en tant, on prenait un peu ses aises avec l'espace autorisé, mais, bon, vous savez, ce que c'est, tant que c'est raisonnable et qu'on peut compter sur un ou deux copains compréhensifs, il n'y a pas de problème....

Samedi 7 juin: le pacte germano-soviétique revisité

Et puis un jour, survint un naïf... Et là, l'occasion, l'herbe tendre, et peut-être quelque diable aussi le poussant,(NB: je ne vise personne, je cite La Fontaine) fit qu'il profita de l'obscurité pour planter ses pénates... Il aurait pu choisir comme nom "Juste en Face" mais c'était déjà pris.

Samedi 7 juin: le pacte germano-soviétique revisité

Au début, bien sur, ça semblait impossible qu'un tel coup de main puisse se prolonger... C'était compter sans la ténacité bien connue des naïfs. Le nouveau venu prit donc racine, crut et prospéra...

Samedi 7 juin: le pacte germano-soviétique revisité

On se retrouva donc rapidement dans une position dite "des chiens de faïence"; les deux compères s'observent et cherchent à marquer le terrain. Tout en se posant quand même des questions assez fondamentales, type le pauvre Rutebeuf:

"Que sont mes amis devenus,

Que j'avais de si près tenus,

Et tant aimés"

 

Samedi 7 juin: le pacte germano-soviétique revisité

En temps normal, on essaie de collaborer à l'amiable. On en arrive même à se trouver d'accord pour engueuler le quidam qui aimerait passer. C'est vrai que ces passants sont d'un sans gêne! si ça continue, il faudra appeler la police pour qu'ils arrêtent d'empêcher les honnêtes gens de travailler (NB: laissez tomber, les gars, ils ne viennent jamais)

Samedi 7 juin: le pacte germano-soviétique revisité

Alors finalement, cette situation est des plus ennuyeuses et des moins sécurisantes.

Comme aurait dit le Général: " L'expansion, oui. la chienlit, non!"

Et l'homme d'affaires avisé ajoutera: " Ce qui est pris n'est plus à prendre"

C'est pourquoi, les stratèges du côté nord (les Anciens) ont pris la (sage) décision, non seulement de marquer leur territoire, pas comme des matous ( pour pisser, c'est rue du Cancel), mais en cloisonnant définitivement leur espace.

Samedi 7 juin: le pacte germano-soviétique revisité

Pour l'instant, il n'y en a qu'un qui l'ait fait. mais on notera que les voisins alignent leurs pots de fleurs frontière sur cette nouvelle norme. Les observateurs qui ont un compas dans l'oeil remarqueront que, à la louche (astuce!), il sont doublé leur espace vital en en an...

 

Samedi 7 juin: le pacte germano-soviétique revisité

Moi, si j'étais le camp d'en face, j'avancerais mes fortifications d'un cran, histoire de s'assurer que je ne me fais pas bouffer toute la laine sur le dos...

Vous me demanderez par où faire rentrer les clients éventuels. Ce n'est pas le problème. Il suffira de faire dégager les tables qui occupent les voies carrossables des deux côtés.

La seule chose qui rassure l'amateur d'histoire que je suis, c'est que les prédateurs de ce type finissent toujours par s'entre-dévorer.

"Et pendant ce temps là,

La Méditerranée

Qui se trouve à deux pas

Joue avec les galets..."

Partager cet article

Repost 0
Published by Phima13 - dans Forum des cardeurs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Poubelle la vie
  • Poubelle la vie
  • : Les mésaventures d'un quartier qui ne veut pas devenir une décharge publique
  • Contact

Profil

  • Phima13

Que les choses soient claires

Poubelle la Vie n'est inféodé à aucune structure, aucune association, aucun parti. Le contenu éditorial de ce blog reflète les opinions et humeurs de ses rédacteurs, et n'engage qu'eux-même.
Ceci étant posé, ses colonnes sont ouvertes à toute information susceptible de faire avancer le débat.
Bien sur, sous le contrôle complètement arbitraire des rédacteurs. 

pour mémoire

 

Dossier-n-16-0777.JPG



Ce panneau est à la disposition de tous ceux qui souhaitent faire passer un message...

Pour nous contacter

si vous habitez Aix en Provence
si vous vivez une situation analogue
envoyez nous vos commentaires et photos
aix-poubelles@voila.fr